La Zad et la guerre civile mondiale

09-04-2018 31 articles reporterre.net 5 min #139885

L'offensive du gouvernement contre la Zad vise à détruire la possibilité de vies alternatives. Et s'inscrit dans une tendance mondiale des classes dirigeantes néo-libérales à imposer un pouvoir fort.

2.500 gendarmes mobiles, des véhicules blindés, des hélicoptères, des camions, des bétaillères... ainsi que quelques centaines de CRS à Nantes et à Rennes, pour couvrir l'arrière... la France sera lundi 9 avril en guerre. Contre qui ? Contre quelques deux cents personnes, vivant dans un paysage de bocage où ils font du pain, de la bière, du maraîchage, et bricolent, discutent, lisent, vont et viennent. L'appareil militaire de la France, qui intervient au Mali, en Syrie, en Irak - sans que le Parlement en débatte, contrairement à ce que prescrit l'article 35 de la Constitution -, s'apprête donc à se déployer sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes.

On sait la logique apparente de cette opération que tout être sensé considérerait comme la manifestation la plus aigüe d'un grand délire : après avoir cédé devant une lutte populaire en abandonnant le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le gouvernement veut signifier sa force en expulsant des « occupants illégaux ». Il méprise les procédures qui encadrent rigoureusement la procédure d'expulsion, il rejette sans discussion la proposition de gestion collective de terres entretenues depuis dix ans par ces occupants, et il n'a pas le moindre projet concret d'utilisation de cette zone à l'écologie unique et préservée précisément grâce à celles et ceux que MM. Macron, Philippe, Collomb et Hulot veulent chasser.

Ce brillant quatuor pourra ainsi, grâce aux images et aux commentaires complaisamment relayés par les médias de MM. Niel, Drahi, Bolloré, Dassault, Lagardère, Bouygues, et tutti quanti, montrer à l'opinion ce que signifie « l'ordre » et indiquer aux divers mouvements sociaux qui bouillonnent dans le pays ce à quoi ils peuvent s'attendre.

Ce qu'ont pour mission d'abattre les 2.500 robocops, c'est la possibilité de vivre autrement

Mais ce n'est pas ce seul effet politique que cherchent M. Macron et ses sbires. La disproportion des moyens employés indique que ce que qui se vit à la Zad menace l'ordre néo-libéral dont ils sont les chantres brutaux : la possibilité d'exister autrement, de chercher la coopération plutôt que la compétition, de s'organiser sans hiérarchie entre les êtres, de régler les conflits sans police ni justice, de partager le commun en harmonie avec ce qu'on appelle la nature, de subsister sobrement, de sortir de l'assujettissement de l'argent... Y arrive-t-on sur la Zad ? On ne peut le dire. Mais on essaye vraiment, et de nombreux faits attestent qu'il y a bien là une magnifique alternative, une fenêtre ouverte dans le mur asphyxiant du capitalisme. Ce qu'ont pour mission d'abattre les 2.500 robocops envoyés par le président banquier, c'est la possibilité de vivre autrement.

Il faut aller encore plus loin. Ce qui se passe à Notre-Dame-des-Landes s'inscrit dans une guerre générale menée par l'oligarchie contre les peuples. L'actualité la plus immédiate vient de nous montrer comment le porte-parole des pauvres du Brésil, Lula, a été emprisonné au terme d'une ahurissante procédure, ou comment l'État israélien tue des manifestants et des journalistes dans la bande de Gaza. Ce ne sont que les derniers éclats d'une vague mondiale continue d'autoritarisme de la part des classes dirigeantes. Presque toute l'Amérique latine (Brésil, Chili, Argentine, Pérou, Guatemala,...) est passée sous la coupe de régimes durs qui appliquent la recette néo-libérale. En Chine, le président Xi Jinping a récemment renforcé son pouvoir. En Russie, Poutine règne en étouffant toute opposition. Aux Etats-Unis, Trump poursuit sa politique de dérégulation financière et environnementale sans contre-pouvoir réel. En Egypte, aux Philippines, en Pologne, en Inde, dans des dizaines de pays, on retrouve cette combinaison d'un pouvoir fort, défendant les intérêts de l'oligarchie, et détruisant l'environnement au nom de la croissance. De plus en plus, l'Europe évolue vers ce nouveau modèle d'oligarchie autoritaire. C'est en fait une guerre civile mondiale qui se déroule, une guerre que mènent les classes dirigeantes contre des peuples hébétés par la mondialisation, et contre les fractions qui parviennent encore à s'opposer à la stratégie du choc suivie par les capitalistes.

80 tonnes de CO2 par an : les vrais criminels

Un chiffre indique l'enjeu de ce qui n'est pas seulement une lutte sociale, mais bien une guerre à propos de l'avenir de l'humanité sur une planète en proie à une crise écologique historique : les membres du groupe des 1 % les plus riches du globe émettent en moyenne chaque année 80 t de CO2, soit neuf fois plus que la moyenne de la population mondiale (6,2 t). Autrement dit, les plus riches sont les plus pollueurs. Et vue la gravité du changement climatique et de ses impacts prévisibles, on peut dire que ces émetteurs de 80 t de CO2 par an sont véritablement des criminels.

Ce que promeuvent les oligarchies, c'est la possibilité de maintenir un système où elles nuisent à l'intérêt général. Car le coeur de l'intérêt général, en ce début du XXI e siècle, est la question écologique, dont l'issue commande les conditions d'existence de l'humanité. Il est presque ironique que leur attaque du moment vise un lieu où précisément on cherche à trouver des voies pour - entre autres - vivre d'une façon qui n'altère pas le climat.

Voilà pourquoi MM. Macron, Philippe, Collomb et Hulot, qui préservent les intérêts des membres des 80 tonnes par an, sont eux aussi criminels, et voilà pourquoi il faut défendre la Zad.

 reporterre.net

 Ajouter un commentaire
newsnet 18/04/09 11:54
Ce qu'ont pour mission d'abattre les 2.500 robocops, c'est la possibilité de vivre autrement

Articles associés plus récents en premier
18-04-2018 reporterre.net 20 min #140301

Zad de Notre-Dame-des-Landes : le gouvernement et M. Hulot restent intransigeants

Nicolas Hulot a confirmé la date butoir du 23 avril pour le dépôt des formulaire simplifiés. Il n'a pas fait un geste vers les habitants de la Zad, qu'il a enjoints à « arrêter le combat » et à ne pas confondre « écologie et anarchie ». Il a même vanté la retenue des gendarmes. Retrouvez le fil de ce mercredi, heure par heure, sur Reporterre.

18 h 10 : Après deux réunions la première avec la délégation intercomposantes de Notre-Dame-des-Landes, la seconde avec des élus des communes alentour de la Zad, des organisations agricoles et la chambre d'agriculture locale, Nicolas Hulot a fait une déclaration devant les vingt-six médias accrédités pour y assister.

17-04-2018 reporterre.net 9 min #140250

À Notre-Dame-des-Landes, comment sortir de l'impasse ?

L'opération militaire lancée le 9 avril a mis à bas les négociations entre les zadistes et l'État. Alors que la situation sur la Zad s'enlise, comment sortir du blocage alors que M. Macron a fixé un ultimatum au 23 avril ? Reporterre a recueilli les avis de zadistes et de responsables politiques.

Le projet d'aéroport abandonné, les zadistes ont poursuivi le développement de multiples projets collectifs et ont commencé des négociations avec la préfecture.

16-04-2018 reporterre.net 9 min #140218

Les mensonges sanglants de M. Macron

M. Macron a exprimé dimanche 15 avril une position sans concession sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes. S'appuyant sur un apparent bon sens et sur de fausses évidences, son discours est viscéralement mensonger. Et dangereux.

Dimanche soir 15 avril, le président de la République, Emmanuel Macron, a répondu longuement aux questions de Jean-Jacques Bourdin, de BFM, et d'Edwy Plenel, de Mediapart.

16-04-2018 reporterre.net 8 min #140216

Zad de Notre-Dame-des-Landes : 7 jours de résistance à l'intervention militaire

Lundi 9 avril, le gouvernement a envoyé 2.500 gendarmes mobiles et des engins blindés expulser les « occupants illégaux » de la Zad de Notre-Dame-des-Landes. Voici les articles de Reporterre a consacré chaque jour à cette semaine de violence.

La Zad et la guerre civile mondiale

 Retrouvez l'éditorial d'Hervé Kempf ici

16-04-2018 nordpresse.be 2 min #140204

Assad demande à Macron de cesser les violences à Notre-Dame Des Landes

Bashar Al-Assad a annoncé qu'il était prêt à intervenir pour aider François Hollande à calmer les manifestations violentes qui secouent la France depuis des jours. C'est lors d'une conférence de presse à Damas que Bashar Al-Assad a déclaré que la violence terrible des manifestations pro-palestiniennes devait cesser immédiatement avant que toute la région ne s'embrase. Il a indiqué aux journalistes présents être très inquiet pour le peuple français et trouve l'attitude de François Hollande particulièrement désinvolte face au risque de guerre civile qui plane sur la France.

15-04-2018 41 articles reporterre.net 17 min #140156

Zad de Notre-Dame-des-Landes : Nantes soutient la Zad, qui respire enfin

La manifestation de soutien à la Zad s'est déroulée cet après-midi à Nantes. Elle a été très nombreuse, et la fusion s'est opérée naturellement avec la manifestation syndicale, signifiant l'amorce d'une convergence des luttes. Sur la Zad, le calme a permis de reprendre des forces avant le grand rassemblement de dimanche.

20h40 - Nantes, cor. - La manifestation s'achève, même si l'agitation continue ici et là.

15-04-2018 reporterre.net 3 min #140155

Pour défendre une agroécologie solidaire, il faut donc tenir une barricade

Pour l'auteur de cette tribune, l'opération militaire et la destruction de lieux de vie sur la Zad révèle la volonté du gouvernement, pour qui l'écologie doit s'incliner devant les intérêts économiques.

Jean-Marie est botaniste en colère.

La destruction brutale de la ferme des Cent Noms, défendue pacifiquement, et la résistance des Vraies Rouges, lieu de maraîchage et de production de plantes médicinales, et accessoirement terrain d'une maison présente avant le projet d'aéroport, suggèrent une réalité que l'on n'a pas envie de comprendre : pour défendre un projet véritablement agroécologique et solidaire, il faut oser tenir une barricade.

13-04-2018 bastamag.net 10 min #140106

Sur la Zad, « les gens arrivent de partout » pour défendre et reconstruire

« Une cabane détruite, deux reconstruites », promettent les habitants de la Zad et leurs soutiens. Une première journée de reconstruction est prévue dès ce 15 avril. Après quatre jours d'intervention quasi militaire, une trentaine de lieux - fermes, salles collectives, logements - ont été rasés sur ordre de la préfète de Loire atlantique et du gouvernement. Les démolitions sont, pour l'instant, stoppées.

13-04-2018 reporterre.net 21 min #140097

Zad de Notre-Dame-des-Landes : l'accalmie

Malgré l'annonce de l'arrêt des expulsions par la préfète jeudi soir, les interventions militaires ont repris vendredi matin. Sur place, grenades et gaz ont continué d'empoisonner le bocage, avant que les gendarmes ne quittent le centre de la zone à midi.

18h30 Sur la Zad, le non-marché est ouvert, comme tous les vendredis.

16h00 Le Premier ministre, Edouard Philippe, et le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, sont venus ensemble en avion pour rencontrer les gradés du PC de l'opération contre la Zad de Notre-Dame-des-Landes.

13-04-2018 reporterre.net 11 min #140080

Zad de Notre-Dame-des-Landes : l'opération militaire reprend au petit matin

Malgré l'annonce de l'arrêt des expulsions par la préfète jeudi soir, les interventions militaires ont repris ce vendredi matin. Officiellement, pour déblayer et dans le cadre d'opération de police judiciaire. Sur place, grenades et gaz continuent d'emplir le bocage.

10h30 Extrait du communiqué des habitants de la Zad ce matin : « Après avoir enfin annoncé hier soir la fin des opérations d'expulsions, le gouvernement veut maintenant se venger de celles et ceux qui ont protégé la Zad et résisté pour sauver les lieux de vie. » Entre 4 (d'après France Info) et 6 (d'après Radio Klaxon) arrestations depuis ce matin.

13-04-2018 mondialisation.ca 5 min #140070

Attaque brutale du gouvernement Macron contre un camp d'environnementalistes

Lundi matin, la gendarmerie nationale, la police militarisée française, a déployé près de 2 500 hommes lourdement armés pour une attaque brutale contre un camp d'environnementalistes à Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes. Des scènes rappelant une guerre civile se sont déroulées lorsque des bulldozers et des véhicules blindés ont pénétré dans le camp pour détruire une colonie d'une centaine de huttes et de maisons de fortune construites par des manifestants et des fermiers depuis leur installation il y a 10 ans.

12-04-2018 reporterre.net 6 min #140055

Ce que vous ne pourrez pas détruire

Il y a plus d'un an, un collectif d'intellectuels avait érigé « érigé de symboliques "barricades de mots et de livres" » pour défendre la Zad. Aujourd'hui, devant cette « semaine sanglante », les membres de ce collectif « joignent le geste à la parole » en appelant à se rendre sur la Zad pour faire obstacle aux bulldozers.

Collectif Barricades de mots], pour soutenir le « puissant terreau qui fertilise les imaginaires politiques » abécédaire].

12-04-2018 reporterre.net 25 min #140054

Zad de Notre-Dame-des-Landes : Macron lâche du lest

Sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes, l'opération militaire a repris ce jeudi matin. M. Macron a semblé indiquer son arrêt prochain. Reporterre suit les événements.

Dans un communiqué], la Commission de la carte d'identité des journalistes professionnels « dénonce le porte de brassard "presse" par d'autres que par des journalistes. » Selon plusieurs témoignages de journalistes présents lors de l'évacuation de la Zad, « plusieurs membres des forces de l'ordre portaient sur eux un brassard identifié "presse" ».

12-04-2018 ldh-france.org 3 min #140038

Notre-Dame-des-Landes : c'est le dialogue démocratique qui doit s'imposer !

Communiqué LDH

A Notre-Dame-des-Landes (NDDL), alors qu'une procédure de dialogue est enclenchée pour la régularisation sur projet des situations des habitants de la Zad, à la suite de l'abandon du projet d'aéroport, le gouvernement a décidé de ne pas prolonger le délai donné et d'employer la force aux fins d'expulsion des occupants.

La Ligue des droits de l'Homme (LDH) s'inquiète de l'escalade prévisible et de l'enchaînement pression-réaction que cette situation va générer.

12-04-2018 reporterre.net 9 min #140026

La Zad de Notre-Dame-des-Landes : tenir face à la machine d'Etat

Sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes, l'opération militaire a repris ce jeudi matin. Reporterre suit les événements.

10h35 -  Communiqué des habitants de la Zad « Après 3 jours d'expulsion, seront-ils prêt à tuer parce qu'ils ne veulent pas de collectif ? » :

Mercredi 11 avril, 6 lieux de vie et habitats supplémentaires de la zad ont été détruits : Sécherie, Acatrelle, Isolette, Boîte noire, Entre deux, Gaieté...

12-04-2018 reporterre.net 4 min #140025

Zad de Notre-Dame-des-Landes : 4 jours de résistance à l'intervention militaire

Lundi 9 avril, le gouvernement a envoyé 2.500 gendarmes mobiles et des engins blindés expulser les « occupants illégaux » de la Zad de Notre-Dame-des-Landes. Voici les articles de Reporterre consacrés à cette semaine de violence.

La Zad et la guerre civile mondiale

Retrouvez l'éditorial d'Hervé Kempf ici]

1 er jour : La Zad de Notre-Dame-des-Landes sous le choc de l'évacuation

12-04-2018 reporterre.net 4 min #140024

Zad de Notre-Dame-des-Landes : stoppez tout avant qu'il ne soit trop tard !

Les associations et organisations signataires de cette tribune exigent la « cessation de cette opération militaire de grande envergure » qui piétine les aspirations de la jeunesse à porter un nouveau modèle de société.

La liste des associations et organisations signataires de cette tribune est la fin.

Les associations et organisations d'opposition aux grands projets imposés, risqués et néfastes pour la préservation de l'environnement s'indignent et condamnent l'action du gouvernement actuellement en cours sur la Zad de Notre Dame des Landes.

11-04-2018 reporterre.net 3 min #139978

« Contre l'invasion militaire d'un État destructeur », les soutiens des zadistes se sont retrouvés à Paris

Contre l'invasion militaire d'un État destructeur

Mardi 10 avril, en fin de journée, les soutiens parisiens aux Zadistes de Notre-Dame-des-Landes se sont réunis pour faire « rayonner la résistance de la Zad absolument partout en France ».

Paris, reportage

Devant la fontaine Saint-Michel, à Paris, les deux chimères de marbre vert rugissent silencieusement tandis que la place se garnit. En plein cœur de la capitale, ce mardi 10 avril, à partir de 18 heures, Notre-Dame-des-Landes se propage dans les résonances d'une centaine de voix.

11-04-2018 reporterre.net 8 min #139977

Sur la Zad, la résistance continue face aux militaires

L'opération des gendarmes mobiles sur la Zad se poursuit ce mercredi 11 avril. Reporterre est sur place. Voici le fil des événements.

Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), reportage

11h06 Le député LREM Matthieu Orphelin « appelle à une pause dans l'opération pour permettre un arrêt des affrontements et une reprise du dialogue ». Là, « les risques sont trop importants pour nos gendarmes et pour les militants non-violents, précise-t-il.

 Se réfère à :