Attaque chimique présumée en Syrie : la France assumera «toutes ses responsabilités»

08-04-2018 22 articles francais.rt.com 6 min #139872

© STRINGER Source: AFP

Peu après la formulation de menaces à l'encontre de Bachar el-Assad par Donald Trump, qui l'accuse d'avoir mené une attaque chimique, Paris s'est dit prêt à assumer «toutes ses responsabilités au titre de la lutte contre la prolifération chimique».

 Après Washington, est-ce au tour de Paris de menacer le gouvernement syrien d'actions militaires ? Le 8 avril en fin d'après-midi, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a fait savoir que Paris assumerait «toutes ses responsabilités au titre de la lutte contre la prolifération chimique», concernant  les accusations d'attaque chimique portées par Washington contre Damas. La France a plusieurs fois signifié qu'elle frapperait militairement les forces syriennes en cas d'usage avéré d'armes chimiques.

En outre, sous l'impulsion de la France, neuf pays ont demandé une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU, ce 9 avril à 19h, concernant l'attaque chimique présumée du 7 avril à Douma, selon des sources diplomatiques citées par l'AFP.

 RTenfrancais08/04/2018 17:45:34 réponse à RTenfrancais 72  104  94386/66
Pour le ministère russe des Affaires étrangères, "une intervention militaire pour des prétextes inventés et fabriqu…

Les Etats-Unis ont dénoncé ce 8 avril une possible attaque chimique de l'armée syrienne dans la ville de Douma, dans la Ghouta orientale, ultime poche rebelle aux portes de Damas. Washington s'est appuyé, dans ses accusations, sur  l'organisation controversée des Casques blancs, qui a dénoncé un recours au «gaz de chlore toxique», ce qui a été immédiatement démenti par les médias publics syriens.  Le tout aussi controversé Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a également fait état de dizaines de cas de suffocation, dont certains mortels, sans toutefois se prononcer sur l'emploi ou non d'armes chimiques.

Partant, le président américain Donald Trump a menacé de prendre des mesures contre les autorités syriennes. «Il faudra payer le prix fort», a-t-il déclaré sur Twitter à l'adresse du président syrien, Bachar el-Assad, qu'il a insulté d'«animal».

 realDonaldTrump08/04/2018 15:00:06  100167  32176  53186079/47
Many dead, including women and children, in mindless CHEMICAL attack in Syria. Area of atrocity is in lockdown and…

La Russie, néanmoins, a affirmé ce 8 avril que les autorités syriennes n'avaient pas employé d'armes chimiques dans le cadre de son opération militaire contre  les rebelles islamistes à Douma. «Une intervention militaire pour des prétextes inventés et fabriqués en Syrie, où se trouvent des soldats russes à la demande du gouvernement légitime syrien, est absolument inacceptable», a-t-elle en outre prévenu.

Damas, enfin, a regretté «une rengaine ennuyeuse» de la part des pays «qui soutiennent le terrorisme en Syrie», au sujet des accusations portées à son encontre.

Des accusations récurrentes des Occidentaux contre Damas

Depuis le début de l'année 2018,  les Occidentaux accusent Damas d'avoir à plusieurs reprises bombardé avec des barils de chlore les populations d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, et de la région de la Ghouta, à l'est de Damas, notamment. Les allégations, réfutées par Damas, reposent néanmoins sur des informations fournies par les organismes à l'objectivité contestable que sont l'OSDH et les Casques blancs.

 RTenfrancais09/02/2018 20:41:01  23  34  94386/66
Accusations d'attaques au #chlore en #Syrie : Florence #Parly concède n'avoir ni #preuve ni certitude
➡…

La ministre française des Armées Florence Parly, avait d'ailleurs reconnu en février dernier qu'elle ne disposait pas  de preuves formelles concernant l'utilisation de chlore par l'armée syrienne, mais seulement d'«indications possibles».

 Lire aussi : Pour Washington, «quel que soit l'auteur» des attaques chimiques en Syrie, la Russie est responsable

 francais.rt.com

 Ajouter un commentaire

Articles associés plus récents en premier
24-04-2018 francais.rt.com 3 min #140514

Volonté de Macron de se maintenir en Syrie : Moscou dénonce une «posture coloniale»

© George Panagakis / Global Look Press

En visite à Pékin, le ministre russe des Affaires étrangères est revenu sur l'appel d'Emmanuel Macron à maintenir une présence militaire occidentale en dépit de l'effacement de Daesh. Il y voit une «posture coloniale» de la part de Paris.

Le 15 avril, à l'occasion d'une  interview fleuve télévisée

18-04-2018 europalestine.com #140308

Macron et ses bombardements en Syrie : intervention de Patrick Le Hyaric au Parlement Européen (Vidéo)

18-04-2018 dedefensa.org 15 min #140299

Heureux comme un Simulacre en France

18 avril 2018 - Avant-hier en fin d'après-midi m'est venue l'idée étrange, pour meubler un temps de repos qui permet de penser à autre chose, d'allumer l'"étrange lucarne" et de me rendre sur une chaîne française d'info pour tomber sur un débat de France-5, sur l'interview paraît-il surréaliste du Macron face à J.J. Bourdin et au cher Edwy, chevalier Plenel de Médiapart. Je vous passe les exclamations formidaaaaables sur les conditions sans précédent de cette interview du président et de ses deux tourmenteurs, qui correspond si bien à l'air du temps de cette étrange époque.

17-04-2018 francais.rt.com 9 min #140236

Frappes en Syrie : de Lr aux Insoumis, condamnation quasi unanime de l'opposition à l'Assemblée

© Thomas SAMSON / AFP Source: AFP

A gauche comme à droite, des voix critiques se sont fait entendre lors d'un débat sans vote du Parlement, pour dénoncer la décision de Paris de frapper Damas le 14 avril aux côtés de Washington, sans mandat de l'ONU, et sans consultation des élus.

La frappe française du 14 avril contre la Syrie, décidée sans consultation du Parlement, ne fait pas l'unanimité chez les députés et sénateurs.

15-04-2018 les-crises.fr 14 min #140188

[Frappes Syrie] Les « preuves » présentées par Le Drian : le vide comme nouveau fondement juridique à l'agression

I. Des frappes illégales

Samedi 14 avril, la France a donc de nouveau choisi de piétiner le Droit international, déshonorant son statut de Membre Permanent du Conseil de Sécurité de l'ONU, et en affichant son mépris pour ce droit, gardien de la Paix et de la Sécurité entre les nations.

Voici le  communiqué de l'Élysée :

14-04-2018 europalestine.com 2 min #140137

Honte aux Usa, à la France et à la Grande-Bretagne qui ont bombardé la Syrie ce samedi

Aux premières heures de cette matinée de samedi 14 avril, la France a participé à des bombardements sur la Syrie. De quel droit ? Nous sommes opposés à toutes les agressions et invasions par nos armées, qui n'ont de leçons à donner à personne, étant donné leurs états de service en Irak, en Afghanistan, en Libye, en Afrique, où elles ont semé le chaos et aggravé la situation des populations civiles.

14-04-2018 legrandsoir.info 3 min #140135

Syrie, pas en mon nom, pas avec mes garçons (Pétition)

À l'attention : de Monsieur le président de la République, Emmanuel Macron

Syrie, pas en mon nom, pas avec mes garçons !

À l'heure de lancer cette pétition, la France s'apprête à bombarder la Syrie avec les USA et d'autres pays. Peut-être l'auront-ils fait au moment où vous lirez ces lignes, ceci au risque d'une réplique Russe et du risque d'un embrasement général pouvant déboucher sur la troisième guerre mondiale.

14-04-2018 legrandsoir.info 9 min #140134

Macron, le roquet de Trump (Rt)

Fanian CUNNINGHAM

Ludovic Marin / AFP

Le président français Macron a fait monter les enchères sur la guerre en Syrie en affirmant que des armes chimiques avaient été utilisées par le 'régime' le week-end dernier. Macron augmente ainsi les chances d'une frappe militaire conjointe avec les Etats-Unis sur la Syrie.

Depuis le début de l'incident présumé du 7 avril dans la ville de Douma, près de Damas, la capitale syrienne, le président américain Donald Trump s'est fortement appuyé sur son homologue français pour décider d'une éventuelle opération militaire.

14-04-2018 investigaction.net 5 min #140127

Frappes en Syrie : le ridicule ne tue pas les puissants

14 Avr 2018

Article de :  Robert Charvin

Le délire inculte de Trump dans l'ordre international ne perturbe en rien les alliés des États-Unis qui ont « toujours raison » face à la Russie, à la Chine et à la plupart des peuples du Sud. Les conservateurs anglais dont la première ministre est empêtrée dans le Brexit, les Macronistes français, néo-bonapartistes au petit pied, dans l'ordre interne mais serviles « harkis » des Américains en politique étrangère, ont assisté l'intervention militaire des États-Unis en Syrie.

14-04-2018 mondialisation.ca 8 min #140126

L'Ue et la guerre en Syrie : pas en mon nom!

Après l'agression nocturne - évidemment ! - de la Syrie par les missiles des Etats-unis, de la Grande-Bretagne et de la France, l'Union Européenne a déclaré « se tenir aux côtés de ses alliés ».

Voilà comment les citoyens européens qui n'ont pas été consultés sur un sujet aussi grave se trouvent pris au piège et emportés malgré eux par une décision décidée par des eurocrates non élus.

14-04-2018 les-crises.fr 10 min #140119

[Russeurope-en-Exil] Syrie : frappes à dingues ? par Jacques Sapir

L'attitude ce certains pays occidentaux, les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne au sujet de la Syrie soulève de nombreux problèmes. Ces pays, sur la base d'accusations d'emploi de gaz qui sont loin d'être prouvées, veulent faire des frappes sur des objectifs tant militaires que civils « punir » le régime syrien. Quand on connaît la cruauté et la brutalité du régime syrien, l'accusation est plausible.

14-04-2018 histoireetsociete.wordpress.com 4 min #140113

je partage cette déclaration et j'adhère au Mouvement de la paix parce que ce n'est qu'un début...

nos alliés...

 Dominique Declosmenil On peut s'interroger sur la vérité des faits, mais on ne peut pas s'interroger sur de nouveaux bombardements d'un peuple déjà martyrisé, migrant, endeuillé... ils sont inadmissibles. L'escalade militaire conduit toujours à des désastres qui après la fin de la guerre s'inscrivent sur des monuments aux morts.

13-04-2018 francais.rt.com 3 min #140107

Si des frappes françaises étaient décidées en Syrie, vous ne le saurez pas

© Ludovic MARIN Source: AFP

Au lendemain de l'annonce par Emmanuel Macron d'éventuelles frappes françaises en Syrie, le délégué général de La République en Marche, Christophe Castaner, a annoncé qu'elles ne seraient pas rendues publiques si elles étaient planifiées.

«Si les frappes [contre la Syrie] sont décidées, je ne vous le dirai pas, le président de la République ne vous le dira pas», a déclaré Christophe Castaner, lors de son passage, le 13 avril, dans l'émission Bourdin Direct sur BFMTV.

13-04-2018 investigaction.net 17 min #140094

La guerre, la paix ... et la neutralité ? Pourquoi pas

La guerre, la paix... et la neutralité ? Pourquoi pas

13 Avr 2018

Article de :  Robert Charvin

Aucune force politique ne semble, pour l'heure, être disposée à imaginer une neutralité qui serait en rupture avec la « tradition universaliste » de la France, dont il reste quelques traces malgré la disparition de son empire colonial.

13-04-2018 2 articles investigaction.net 8 min #140088

Allons enfants...halte à la guerre infâme !

13 Avr 2018

Article de :  Michel Raimbaud

Une guerre implacable, sauvage, meurtrière et destructrice, fait rage en Syrie depuis mars 2011. Devenue universelle grâce au renfort venu de 120 pays que l'Empire Atlantique a pu attirer dans sa galère, elle menace ces jours-ci de dégénérer en un conflit mondial au sens plein et entier du terme.

13-04-2018 legrandsoir.info 3 min #140076

Ce n'est pas si mais quand Washington et Paris attaqueront en Syrie

Kharroubi HABIB

Pris au piège de la manipulation médiaticopolitique qu'ils font sur la prétendue utilisation d'armes chimiques à Douma par les forces gouvernementales syriennes dont ils se sont déclarés absolument certains qu'elle a eu lieu sur la seule foi en les accusations propagées par des sources controversées parce que acharnées à la diabolisation de Bachar El Assad et de son régime, les présidents étasunien et français ne sont plus aptes à entendre les appels à la retenue qui leur sont adressés.

12-04-2018 francais.rt.com 2 min #140067

Djordje Kuzmanovic (Lfi) : «Les alliés des Etats-Unis sont plutôt leurs vassaux»

Invité sur le plateau de RT France à s'exprimer sur la crise diplomatique entourant les menaces occidentales de frappes sur la Syrie, le député France insoumise, Djordje Kuzmanovic, a estimé que la France se comportait comme un «vassal».

Le député et porte-parole de La France insoumise (LFI) Djordje Kuzmanovic répondait aux questions de Samantha Ramsamy sur le plateau de RT France ce 12 avril.

12-04-2018 lesakerfrancophone.fr 6 min #140058

La voix de son maître (ou comment un chien obéissant s'en va-t-en guerre)

Par le Saker - Le 8 avril 2018 - Source  The Saker

C'est vraiment pathétique, mais non moins dangereux. D'abord, il y a eu l'ordre venu d'En-haut :

 Officiels israéliens : les « États-Unis doivent frapper la Syrie » parce que « Assad est l'ange de la mort et le monde se porterait mieux sans lui ».

12-04-2018 mondialisation.ca 7 min #140011

Lettre ouverte à Emmanuel Macron: La simulation, du «faux drapeau», ne peut en aucun cas vous autoriser à engager une guerre contre la Syrie et ses alliés

Monsieur Macron,

En tant que citoyen Français, libre et responsable, il m'est impossible de penser que vous ne sauriez pas vraiment ce qui se passe en Syrie! Si, comme moi, vous êtes bien informé (sans doute mieux encore que je ne puis l'être), je dois donc penser que, comme personne responsable, vous vous êtes préoccupé de connaître la valeur réelle et morale des informations qui vous ont été transmises.

 Se réfère à :

 Référencé par :