Trump menace Assad, Moscou met en garde contre une intervention pour des «prétextes inventés»

08-04-2018 36 articles francais.rt.com 8 min #139866

Invoquant une supposée attaque chimique en s'appuyant sur les dires d'organisations controversées, Donald Trump a menacé de prendre des mesures contre les autorités syriennes. Dénonçant une «intox» sur un recours au chlore, la Russie a haussé le ton.

«De nombreux morts, y compris des femmes et des enfants, dans une attaque CHIMIQUE insensée en Syrie», s'est alarmé le 8 avril sur Twitter Donald Trump, en référence à  une attaque chimique présumée sur l'enclave des rebelles islamistes de Douma, dans la Ghouta orientale, près de Damas. Le président américain a par ailleurs réclamé «d'ouvrir immédiatement la zone pour l'aide médicale et des vérifications».

 realDonaldTrump08/04/2018 15:00:06  100167  32176  53186079/47
Many dead, including women and children, in mindless CHEMICAL attack in Syria. Area of atrocity is in lockdown and…

«La zone des atrocités est confinée et encerclée par l'armée syrienne, la rendant totalement inaccessible au reste du monde. Le président Poutine, la Russie et l'Iran sont responsables pour leur soutien à l'Animal Assad. Il faudra payer le prix fort», a-t-il poursuivi - insultant donc ouvertement le président syrien.

 realDonaldTrump08/04/2018 15:04:22  66796  15141  53186074/47
....to pay. Open area immediately for medical help and verification. Another humanitarian disaster for no reason whatsoever. SICK!

Dénonçant au passage le laxisme de son prédécesseur Barack Obama vis-à-vis de Damas, le président américain a enfin reproché à celui-ci de ne pas être intervenu en Syrie.

 realDonaldTrump08/04/2018 15:12:57  90151  24137  53186079/47
If President Obama had crossed his stated Red Line In The Sand, the Syrian disaster would have ended long ago! Anim…

Les Etats-Unis ont dénoncé ce 8 avril une possible attaque chimique des forces régulières syriennes dans la Ghouta orientale, ultime poche rebelle aux portes de Damas. Washington s'est appuyé, dans ses accusations, sur  l'organisation controversée des Casques blancs, qui a dénoncé un recours au «gaz de chlore toxique», ce qui a été immédiatement démenti par les médias publics syriens.  Le tout aussi controversé Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a pour sa part fait état de dizaines de cas de suffocation, dont certains mortels, sans toutefois se prononcer sur l'emploi ou non d'armes chimiques.

La Russie balaie les accusations américaines

Plus tôt dans la journée, la Russie avait affirmé que le gouvernement syrien n'avait pas employé d'armes chimiques dans le cadre de son opération militaire contre  les rebelles islamistes à Douma, contrairement à ce que soupçonnent les Etats-Unis. «Nous démentons fermement cette information», a déclaré le général Iouri Evtouchenko, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, selon des propos rapportés par les agences russes.

Une intervention militaire pour des prétextes inventés et fabriqués en Syrie, où se trouvent des soldats russes à la demande du gouvernement légitime syrien, est absolument inacceptable
 RTenfrancais08/04/2018 12:54:00  27  21  94383/66
#Moscou balaie les soupçons américains visant #Damas sur une possible attaque chimique
➡️

De plus, le ministère russe des Affaires étrangères a également affirmé le 8 avril dans un communiqué : «Les intox sur un recours au chlore et à d'autres substances toxiques par l'armée syrienne se poursuivent. Une énième information fabriquée de ce type, qui concernait une attaque chimique présumée contre Douma, a émergé hier.» La diplomatie russe a en outre prévenu qu'une «intervention militaire sous des prétextes fabriqués», en Syrie, «où des militaires russes sont déployés à la demande du gouvernement légitime», était absolument« inacceptable» et pouvait entraîner de graves conséquences.

Moscou avait déjà alerté sur la préparation de «prétextes fabriqués» pour frapper la Syrie

Au cours de ces dernières semaines, Moscou avait déjà mis en garde à plusieurs reprises contre la préparation d'attaques sous faux drapeau dans la Ghouta. Le 17 mars, le général et porte-parole de l'état-major russe, Sergueï Roudsksoï, avait ainsi rapporté que la Russie disposait «d'informations fiables selon lesquelles des instructeurs américains [avaient] formé plusieurs groupes de combattants dans les environs de la ville d'Al-Tanf, pour lancer des provocations impliquant des armes chimiques dans le sud de la Syrie».

 RTenfrancais19/03/2018 12:48:10  21  46  94383/66
#Syrie 🇸🇾 : des rebelles formés par des instructeurs américains pour commettre des attaques chimiques ?
➡️…

Côté américain, confirmant certaines craintes russes, la représentante permanente des Etats-Unis auprès des Nations unies, Nikki Haley, avait déclaré le 12 mars les 14 autres membres du Conseil de sécurité que les Etats-Unis «restaient prêts à agir» unilatéralement sur le dossier syrien si la voie onusienne s'avérait insuffisante.  La Russie avait prévenu qu'elle serait prête à riposter à une intervention américaine si la vie de soldats russes était menacée par des frappes sur Damas.

 Lire aussi  : Damas annonce avoir retrouvé un laboratoire d'armes chimiques dans la Ghouta

 francais.rt.com

 Ajouter un commentaire

Articles associés plus récents en premier
19-04-2018 mondialisation.ca 3 min #140319
fake
Syrie

Un journal américain (Oan) à Douma en Syrie : «Aucune attaque d'armes chimiques» n'a eu lieu

Pensez à tous ceux qui ne croient qu'aux informations venant de journaux occidentaux : Partagez massivement...

Les recherches de One America News Network (OAN) n'ont trouvé aucune preuve d'attaque par arme chimique en Syrie

Enfin du vrai journalisme américain.

Un Américain, Pearson Sharp, a visité la ville de Douma située près de la capitale Damas, à la recherche de preuves d'une attaque chimique.

19-04-2018 mondialisation.ca 9 min #140318

La guerre syrienne est dangereuse pour tout le monde : Une catastrophe vient d'être évitée de justesse

Une coordination et des contacts de dernière minute entre la Russie et les USA ont permis de réduire le risque de déclenchement d'une guerre généralisée au Moyen-Orient, aux conséquences dévastatrices et imprévisibles. Mais sera-t-il possible de l'éviter? Et pour combien de temps?

Le plan des USA consistait à frapper la Syrie, à paralyser sa capacité militaire, bref, à la détruire complètement.

18-04-2018 tlaxcala-int.org 9 min #140282

Syrie : À la recherche de la vérité dans les ruines de Douma - et les doutes d'un médecin sur une attaque chimique

 Robert Fisk

Robert Fisk visite la clinique de Syrie qui est au centre d'une crise mondiale.

C'est l'histoire d'une ville appelée Douma, un lieu ravagé et puant d'immeubles détruits - et d'une clinique souterraine dont les images de souffrance ont permis à trois des nations les plus puissantes du monde occidental de bombarder la Syrie la semaine dernière.

17-04-2018 lesakerfrancophone.fr 6 min #140269

Les absurdités sur les attaques au gaz de la Syrie révèlent l'idéologie tyrannique américaine

Par Stephen Gowans - Le 11 avril 2018 - Source  what's left

Stephen Gowans

Les idéologues du pouvoir américain, notamment ceux qui sont installés dans les rédactions du New York Times et du Wall Street Journal, croient que les États-Unis jouissent d'un droit imprescriptible d'exercer une tyrannie absolutiste sur le monde, de définir la frontière entre la civilisation et la barbarie et que Washington n'est pas lié par le droit international, mais libre de l'utiliser comme un outil contre les barbares.

17-04-2018 dnipress.com 18 min #140258

Analyse de l'hystérie et de la russophobie occidentale - Le monde de l'autre côté du miroir, descente dans le terrier du lapin blanc

Pour toute personne rationnelle et sensée, le monde semble être devenu complètement fou, tout du moins le monde occidental. Le bombardement illégal mené en Syrie par les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France, fait partie de ces symptômes de l'hystérie collective, que les gens encore capables d'utiliser leur cerveau ont du mal à appréhender. À quoi joue-t-on ?

Même un excellent analyste comme  Emmanuel Todd en perd son latin à un certain point de son analyse de cette opération « pétard mouillé », ne comprenant pas le côté réel, hystérique et irrationnel de cette russophobie qui frappe l'Occident, des élites, jusqu'au peuple via les journalistes.

17-04-2018 aa.com.tr #140235

May: Le régime syrien oeuvre avec Moscou à dissimuler les traces de l'attaque chimique sur Douma

AA / Londres

La Première ministre britannique, Theresa May, a accusé le régime syrien d'avoir tenté de dissimuler les traces de l'attaque chimique contre la ville de Douma, dans la Ghouta orientale de Damas, en coopération avec son allié russe.

"Le régime syrien oeuvre avec la Russie à dissimuler la réalité de l'attaque chimique meurtrière", a-t-elle déclaré, lundi, d

17-04-2018 arretsurinfo.ch 2 min #140234

Il n'y a pas de victimes d'attaque chimique dans cet hôpital de Douma

17-04-2018 voltairenet.org #140233

Les négociations secrètes Usa-Syrie

La représentante états-unienne à l'Onu, Nikki Haley, a déclaré le 14 avril 2018 que « Les États-Unis refusent d'entamer un dialogue et de discuter avec le président Bachar al-Assad ».

Contredisant cette assertion, le journal libanais Al-Akhbar révèle que trois réunions à haut niveau ont eu lieu entre les deux États. Cependant la quatrième, prévue en mars, a é

17-04-2018 mondialisation.ca 9 min #140231

Le Canada s'aligne à l'offensive incendiaire des États-Unis contre la Russie

Seulement quelques heures après la parution il y a deux semaines de reportages non confirmés d'attaques chimiques en Syrie, le gouvernement libéral du Canada a publié une déclaration provocatrice accusant le régime d'Assad et son allié russe de «crimes de guerre». Venant peu après l'expulsion de quatre diplomates russes par Ottawa suite à l'accusation d'empoisonnement de l'ex-agent double Sergei Skripal, et l'affirmation d'Ottawa que la Russie s'était «mêlée» de la «démocratie» canadienne, la réponse du gouvernement Trudeau indique qu'il joue un rôle de premier plan dans le mouvement vers la guerre que mènent les États-Unis.

16-04-2018 arretsurinfo.ch 2 min #140219

Roger Waters dénonce les faux « Casques Blancs » et la propagande pour les bombardements en Syrie

Roger Waters, a] dénoncé les faux humanitaires qui se font appeler « casques blancs », et qui servent uniquement à fabriquer la propagande des terroristes djihadistes en simulant de fausses attaques chimiques pour pousser les gouvernements occidentaux à bombarder la Syrie.

Roger Waters a déclaré :

Il a fait cette déclaration après avoir révélé qu'un représentant de

15-04-2018 mondialisation.ca 4 min #140191

Lorsque le mensonge règne en maître, la démocratie cesse d'exister

Ce matin, 14 avril 2018, les peuples du monde se sont réveillés avec cette grande nouvelle des bombardements de la Syrie de la part des forces armées des États-Unis, de la France et de l'Angleterre.

Les peuples de l'Occident, bien désinformés par leurs médias officiels, y ont vu une juste réponse pour punir le gouvernement de Bachar al Assad d'avoir utilisé des armes chimiques contre sa propre population.

15-04-2018 arretsurinfo.ch 9 min #140182

Etat-major russe en Syrie : Londres a activement participé à la provocation chimique de Douma

Briefing du Major-Général Igor Konashenkov, représentant officiel du Ministère de la défense russe, le 13 avril 2018

 Etat-major russe en Syrie : Londres a activement participé à la provocation chimique de Douma

Transcription :

Chers collègues, bonjour.

Le Centre russe pour la réconciliation, conjointement avec les autorités syriennes, a achevé une opération humanitaire de grande échelle dans la banlieue de Damas de la Ghouta orientale. Au total, 170 152 personnes ont été évacuées lors de l'opération, dont 63 117 militants avec leurs familles.

15-04-2018 mondialisation.ca 5 min #140147

Syrie : qui tire les ficelles?

Le 4 mars 2018, Sergueï et Ioulia Skripal sont attaquées avec un agent innervant à Salisbury.

Le 6 mars 2018, Boris Johnson en  attribue la responsabilité à la Russie et l'appelle « une force du mal ».

Le 7 mars 2018, le prince héritier saoudien Mohammed Ben Salmane  arrive à Londres en visite officielle.

13-04-2018 lesakerfrancophone.fr 6 min #140098

Syrieusement

Par James Howard Kunstler - Le 2 avril 2018 - Source  kunstler.com

Paix avec honneur] » était l'expression anodine du président Nixon pour avoir dissimulé la réalité aussi longtemps que possible au Vietnam, celle que l'armée américaine se faisait botter le cul par ce que nous pensions initialement être un poids léger du tiers-monde.

13-04-2018 voltairenet.org #140095

La Russie accuse le Royaume-Uni d'être mêlé à l'affaire de la Ghouta

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a dénoncé le rôle d'un service secret occidental russophobe dans la mise en scène des Casques blancs d'une prétendue attaque chimique dans la Ghouta.

Le porte-parole de l'armée russe, Igor Konachenkov, a quant à lui directement mis en cause le Royaume-Uni.

Ces déclarations interviennent alors qu'un nouveau tém

13-04-2018 mondialisation.ca 3 min #140069

L'Italie répudie la guerre

L'attaque de missiles étasuniens annoncée contre la Syrie risque de faire exploser en Méditerranée un conflit à l'issue imprévisible.

La République Arabe Syrienne, Etat souverain membre des Nations Unies, est soumise depuis 2011 à une guerre d'agression. Cette guerre est conduite par les Etats-Unis et par les autres puissances de l'Otan, par Israël et par les monarchies du Golfe.

12-04-2018 les-crises.fr 18 min #140065

« Pourquoi je suis très fier de ne pas avoir bombardé la Syrie en 2013 » , par Barack Obama

Source : Jeffrey Goldberg,  The Atlantic, le 09/03/2016

La Doctrine Obama

Vendredi 30 août 2013, [...] a commencé avec un discours tonitruant donné au nom d'Obama par son secrétaire d'État John Kerry, à Washington D.C. Le sujet de l'intervention anormalement churchillienne de Kerry, prononcée dans la salle du Traité (Treaty Room) du Département d'État, était le gazage des civils par le président syrien, Bachar al-Assad.

12-04-2018 6 articles mondialisation.ca 8 min #140043

Les forces britanniques et françaises sur le terrain en Syrie, les États-Unis préparent une guerre plus large

Hier, le Premier ministre britannique, Theresa May, et le président français, Emmanuel Macron, se sont déclarés prêts à une action coordonnée avec les États-Unis en Syrie, y compris une éventuelle frappe militaire.

May a lié l'action contre le gouvernement du président syrien Bachar al-Assad avec des dénonciations de « ses soutiens, y compris la Russie ».

Macron a appelé le président américain Donald Trump à reconnaître que des armes chimiques avaient été utilisées le 7 avril dans la région de la Ghouta orientale, en Syrie, avec une mise en garde : « Toutes les responsabilités dans ce domaine doivent être clairement établies ».

12-04-2018 mondialisation.ca 20 min #140041

Les Russes n'en reviennent pas. La patate chaude de la Syrie et l'empoisonnement de Sergueï Skripal

Les Russes sont sidérés. Le président Trump est tellement hors de lui, après l'affaire Stormy Daniels, qu'il en est à préférer une bonne vieille guerre à une humiliation supplémentaire. Et ceci arrange parfaitement tant ses amis que ses ennemis (ce qui ne veut pas dire ceux qui ont voté pour lui). Il a le choix, il doit faire un geste viril mais difficile, qui requiert tout son courage, oui, mais lequel ? Doit il mettre en péril le confortable niveau de vie de son pays et braver les missiles russes, ou risquer de déplaire aux élites et chasser le procureur Mueller ? Il est bien tenté par la facilité.

 Référencé par :