Trump menace Assad, Moscou met en garde contre une intervention pour des «prétextes inventés»

08-04-2018 35 articles francais.rt.com 8 min #139866

Invoquant une supposée attaque chimique en s'appuyant sur les dires d'organisations controversées, Donald Trump a menacé de prendre des mesures contre les autorités syriennes. Dénonçant une «intox» sur un recours au chlore, la Russie a haussé le ton.

«De nombreux morts, y compris des femmes et des enfants, dans une attaque CHIMIQUE insensée en Syrie», s'est alarmé le 8 avril sur Twitter Donald Trump, en référence à une attaque chimique présumée sur l'enclave des rebelles islamistes de Douma, dans la Ghouta orientale, près de Damas. Le président américain a par ailleurs réclamé «d'ouvrir immédiatement la zone pour l'aide médicale et des vérifications».

 realDonaldTrump08/04/2018 15:00:06  46993  16991  50107725/45
Many dead, including women and children, in mindless CHEMICAL attack in Syria. Area of atrocity is in lockdown and…

«La zone des atrocités est confinée et encerclée par l'armée syrienne, la rendant totalement inaccessible au reste du monde. Le président Poutine, la Russie et l'Iran sont responsables pour leur soutien à l'Animal Assad. Il faudra payer le prix fort», a-t-il poursuivi - insultant donc ouvertement le président syrien.

 realDonaldTrump08/04/2018 15:04:22  28510  7556  50107701/45
....to pay. Open area immediately for medical help and verification. Another humanitarian disaster for no reason whatsoever. SICK!

Dénonçant au passage le laxisme de son prédécesseur Barack Obama vis-à-vis de Damas, le président américain a enfin reproché à celui-ci de ne pas être intervenu en Syrie.

 realDonaldTrump08/04/2018 15:12:57  39814  11760  50107725/45
If President Obama had crossed his stated Red Line In The Sand, the Syrian disaster would have ended long ago! Anim…

Les Etats-Unis ont dénoncé ce 8 avril une possible attaque chimique des forces régulières syriennes dans la Ghouta orientale, ultime poche rebelle aux portes de Damas. Washington s'est appuyé, dans ses accusations, sur l'organisation controversée des Casques blancs, qui a dénoncé un recours au «gaz de chlore toxique», ce qui a été immédiatement démenti par les médias publics syriens. Le tout aussi controversé Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a pour sa part fait état de dizaines de cas de suffocation, dont certains mortels, sans toutefois se prononcer sur l'emploi ou non d'armes chimiques.

La Russie balaie les accusations américaines

Plus tôt dans la journée, la Russie avait affirmé que le gouvernement syrien n'avait pas employé d'armes chimiques dans le cadre de son opération militaire contre les rebelles islamistes à Douma, contrairement à ce que soupçonnent les Etats-Unis. «Nous démentons fermement cette information», a déclaré le général Iouri Evtouchenko, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, selon des propos rapportés par les agences russes.

Une intervention militaire pour des prétextes inventés et fabriqués en Syrie, où se trouvent des soldats russes à la demande du gouvernement légitime syrien, est absolument inacceptable
 RTenfrancais08/04/2018 12:54:00  20  17  90612/62
#Moscou balaie les soupçons américains visant #Damas sur une possible attaque chimique
➡️

De plus, le ministère russe des Affaires étrangères a également affirmé le 8 avril dans un communiqué : «Les intox sur un recours au chlore et à d'autres substances toxiques par l'armée syrienne se poursuivent. Une énième information fabriquée de ce type, qui concernait une attaque chimique présumée contre Douma, a émergé hier.» La diplomatie russe a en outre prévenu qu'une «intervention militaire sous des prétextes fabriqués», en Syrie, «où des militaires russes sont déployés à la demande du gouvernement légitime», était absolument« inacceptable» et pouvait entraîner de graves conséquences.

Moscou avait déjà alerté sur la préparation de «prétextes fabriqués» pour frapper la Syrie

Au cours de ces dernières semaines, Moscou avait déjà mis en garde à plusieurs reprises contre la préparation d'attaques sous faux drapeau dans la Ghouta. Le 17 mars, le général et porte-parole de l'état-major russe, Sergueï Roudsksoï, avait ainsi rapporté que la Russie disposait «d'informations fiables selon lesquelles des instructeurs américains [avaient] formé plusieurs groupes de combattants dans les environs de la ville d'Al-Tanf, pour lancer des provocations impliquant des armes chimiques dans le sud de la Syrie».

 RTenfrancais19/03/2018 12:48:10  19  44  90612/62
#Syrie 🇸🇾 : des rebelles formés par des instructeurs américains pour commettre des attaques chimiques ?
➡️…

Côté américain, confirmant certaines craintes russes, la représentante permanente des Etats-Unis auprès des Nations unies, Nikki Haley, avait déclaré le 12 mars les 14 autres membres du Conseil de sécurité que les Etats-Unis «restaient prêts à agir» unilatéralement sur le dossier syrien si la voie onusienne s'avérait insuffisante. La Russie avait prévenu qu'elle serait prête à riposter à une intervention américaine si la vie de soldats russes était menacée par des frappes sur Damas.

Lire aussi : Damas annonce avoir retrouvé un laboratoire d'armes chimiques dans la Ghouta

francais.rt.com

 Commenter

modules attachés ordre chronologique
08-04-2018 voltairenet.org 2 min #139871

Déclaration du département d'État Us au sujet de l'attaque aux armes chimiques à Douma

Nous continuons de suivre de près les informations troublantes reçues le 7 avril concernant une possible autre attaque aux armes chimiques, ciblant cette fois-ci un hôpital de Douma, en Syrie. Un certain nombre de contacts et de membre du personnel médical sur place signalent un nombre potentiellement élevé de victimes, y compris chez les familles qui se cachent dans des abris.

08-04-2018 21 articles francais.rt.com 6 min #139872

Attaque chimique présumée en Syrie : la France assumera «toutes ses responsabilités»

© STRINGER Source: AFP

Peu après la formulation de menaces à l'encontre de Bachar el-Assad par Donald Trump, qui l'accuse d'avoir mené une attaque chimique, Paris s'est dit prêt à assumer «toutes ses responsabilités au titre de la lutte contre la prolifération chimique».

Après Washington, est-ce au tour de Paris de menacer le gouvernement syrien d'actions militaires ? Le 8 avril en fin d'après-midi, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a fait savoir que Paris assumerait «toutes ses responsabilités au titre de la lutte contre la prolifération chimique», concernant les accusations d'attaque chimique portées par Washington contre Damas.

10-04-2018 mondialisation.ca 15 min #139920

Chaos trumpiste en Syrie : aller-retour en attendant la suite

A chaque jour suffit sa peine, c'est-à-dire le démenti du jour d'avant, avant d'entamer probablement un nouveau démenti pour le jour suivant. C'est sans aucun doute le cas de cet incroyable patchwork qu'on voudrait bien, dans un souci de compassion, désigner sous le nom de "politique syrienne" des États-Unis.

Après les déclarations, plusieurs fois répétées en public, du président Trump sur sa décision ferme et définitive de rapatrier les troupes US déployées en Syrie "le plus vite possible", voilà qu'on apprend que le même à dû reculer devant l'opposition principalement du Pentagone, ou du DeepState selon l'humeur qu'on en a.

10-04-2018 6 articles entelekheia.fr 10 min #139927

Syrie - Les accusations d'attaques chimiques suivent toujours le même schéma

Par B
Paru sur Moon of Alabama sous le titre Syria - Timelines Of 'Gas Attacks' Follow A Similar Scheme

Une nouvelle 'attaque chimique' présumée en Syrie rappelle la série d'événements similaires de l'année dernière. On nous demande de croire qu'à chaque fois que les États-Unis se retirent de la guerre contre la Syrie, le gouvernement syrien réagit par une 'attaque chimique' qui oblige les États-Unis à revenir dans la guerre.

10-04-2018 francais.rt.com 6 min #139929

Réunion du Conseil de sécurité : Washington «répondra» à Damas peu importe la décision de l'Onu

Dans un contexte tendu, le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni en urgence pour évoquer la Syrie, après des accusations d'attaques chimiques à Douma. Selon Moscou, les menaces contre la Russie sont «pires que durant la Guerre froide».

Mise à jour automatique

lundi 9 avril
23h48 CET

Le représentant syrien, le dernier à s'exprimer, a accusé, entre autres, les Etats-Unis, la France et l'Arabie saoudite d'avoir armé les groupes terroristes en Syrie.

USA 10-04-2018 2 articles dedefensa.org 7 min #139942

La Syrie face à la « cage-aux-folles »

Comme l'on sait, la situation se trouve à nouveau, pour la nième occurrence, sur le bord d'une possible attaque US contre la Syrie... "Cela, à partir de la nième attaque chimique dont il est absolument inutile et sans le moindre intérêt de savoir s'il existe la moindre preuve que la responsabilité puisse et doive en être attribuée, contre l'évidence de tous ses propres intérêts stratégiques du moment, au président Assad.

10-04-2018 les-crises.fr 4 min #139955

La Ruée vers la guerre en Syrie, par Craig Murray

Je partage avec vous la vision inquiète de Craig Murray (diplomate britannique, ancien ambassadeur du Royaume-Uni auprès de l'Ouzbékistan, historien et activiste en faveur de la défense des Droits de l'Homme), qui a beaucoup œuvré sur l'affaire Skripal.

Je suis pour ma part plus prudent que lui (tout est toujours possible au Moyen-Orient...), mais oui, il est inacceptable, comme pour l'affaire Skripal, de sanctionner unilatéralement des pays tant que les enquêtes n'ont pas eu lieu et que la vérité sur les faits n'a pas été établie.

10-04-2018 mondialisation.ca 8 min #139965

Le «massacre de Douma» : le dernier espoir pour la coalition Us de ne pas perdre la Syrie

La Syrie est quasiment libérée des groupes terroristes et extrémistes soutenus par la coalition américaine, une réunion des chefs d'Etat russe, iranien et turc prépare la paix, la Ghouta est libre à 95% et les terroristes quittent les lieux avec leur famille, les derniers ont passé un accord. C'est à ce moment plus que délicat pour la coalition américaine que soudain, sans aucune raison, une attaque chimique est soi-disant perpétrée le 7 avril dans Douma, encore gouverné par les terroristes pro-occidentaux.

Monde 10-04-2018 francais.rt.com 8 min #139969

«Vous avez désigné les coupables avant l'enquête» : veto russe à la proposition Us sur la Syrie

Alors que des experts de l'OIAC doivent se rendre en Syrie pour enquêter sur une présumée attaque à Douma, le Conseil de sécurité de l'ONU a voté sur des propositions concurrentes de la Russie et des Etats-Unis quant aux armes chimiques.

Mise à jour automatique

mardi 10 avril
23h15 CET

983815487237836800

22h38 CET

La séance a été suspendue.

22h29 CET

Avant le vote du deuxième projet de résolution russe, pour un plein soutien à une mission d'enquête de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) en Syrie, Vassili Nebenzia demande aux autres membres de l'ONU : «Est-ce que quelqu'un ici peut m'expliquer en quoi ces soi-disant attaques par armes chimiques à Douma auraient été utiles pour Damas ?»

Monde 11-04-2018 11 articles legrandsoir.info 19 min #139972

Ambassadeur russe à l'Onu : Washington, Londres et Paris vont vers la 3e guerre mondiale

Vassily Nebenzia

L'ambassadeur russe auprès des Nations Unies, Vassily Nebenzia, s'est adressé au Conseil de sécurité le 9 avril 2018, à propos d'une attaque chimique présumée à Douma, dans la banlieue de Damas.

Transcription :

Je vous remercie. Si vous croyez que c'est un plaisir pour moi que de parler de la question qui nous occupe maintenant et de faire une déclaration, vous vous trompez lourdement.

Monde 11-04-2018 arretsurinfo.ch 17 min #139979

Russian Envoy to the Un: Us, Uk and France push for World War Iii (full transcript)

Russian ambassador to the United Nations Vassily Nebenzia addressing the Security Council on April 9, 2018, in regard to an alleged chemical attack in the suburban Damascus city of Douma.

Transcript:

Thank you. If you believe it is a great pleasure for me to speak about the issue we will talk about now, and to make a statement, then you are mistaken. Unfortunately, the situation is such that I will have to say a great deal today, and it will be incumbent upon you to listen to what I have to say.

11-04-2018 voltairenet.org 2 min #139990

Dernières nouvelles à propos de la possible attaque occidentale

voltairenet.org

Événements survenus le 11 avril 2018

• L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a exigé d'avoir un accès immédiat aux victimes de l'attaque chimique supposée de la Ghouta. Selon les Casques blancs, plus de 500 civils en auraient été victimes.

• L'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a informé les compagnies exerçant en Europe de possibles tirs de missiles de croisières vers la Syrie dans les 72 heures.

12-04-2018 entelekheia.fr 4 min #140030

Les quatre cavaliers de l'apocalypse au grand galop

Par Craig Murray
Paru sur craigmurray.org.uk sous le titre The Four Horsemen Gallop By

L'assaut des médias a dépassé l'attaque de Salisbury par une « arme de destruction massive » (pour citer Theresa May) qui ne pouvait être que russe, sauf que c'était faux, et qui était extrêmement mortelle, sauf que c'était faux aussi.

médias 12-04-2018 7 articles les-crises.fr 12 min #140035

[Master Class Propagande] « syrie : l'inéluctable riposte occidentale » , par Le Monde

Comme "l'éducation aux médias" est dans l'air du temps :

nous vous proposons aujourd'hui une illustration de la propagande de guerre chez nous - avec ici un édito du journal Le Monde. Cela formera les plus jeunes qui découvrent ce phénomène (qui est loin d'être nouveau, mais est de plus en plus délirant et dangereux)

documentaires 12-04-2018 mondialisation.ca 20 min #140041

Les Russes n'en reviennent pas. La patate chaude de la Syrie et l'empoisonnement de Sergueï Skripal

Les Russes sont sidérés. Le président Trump est tellement hors de lui, après l'affaire Stormy Daniels, qu'il en est à préférer une bonne vieille guerre à une humiliation supplémentaire. Et ceci arrange parfaitement tant ses amis que ses ennemis (ce qui ne veut pas dire ceux qui ont voté pour lui). Il a le choix, il doit faire un geste viril mais difficile, qui requiert tout son courage, oui, mais lequel ? Doit il mettre en péril le confortable niveau de vie de son pays et braver les missiles russes, ou risquer de déplaire aux élites et chasser le procureur Mueller ? Il est bien tenté par la facilité.

12-04-2018 6 articles mondialisation.ca 8 min #140043

Les forces britanniques et françaises sur le terrain en Syrie, les États-Unis préparent une guerre plus large

Hier, le Premier ministre britannique, Theresa May, et le président français, Emmanuel Macron, se sont déclarés prêts à une action coordonnée avec les États-Unis en Syrie, y compris une éventuelle frappe militaire.

May a lié l'action contre le gouvernement du président syrien Bachar al-Assad avec des dénonciations de « ses soutiens, y compris la Russie ».

Macron a appelé le président américain Donald Trump à reconnaître que des armes chimiques avaient été utilisées le 7 avril dans la région de la Ghouta orientale, en Syrie, avec une mise en garde : « Toutes les responsabilités dans ce domaine doivent être clairement établies ».

USA 12-04-2018 les-crises.fr 18 min #140065

« Pourquoi je suis très fier de ne pas avoir bombardé la Syrie en 2013 » , par Barack Obama

Source : Jeffrey Goldberg, The Atlantic, le 09/03/2016

La Doctrine Obama

Vendredi 30 août 2013, [...] a commencé avec un discours tonitruant donné au nom d'Obama par son secrétaire d'État John Kerry, à Washington D.C. Le sujet de l'intervention anormalement churchillienne de Kerry, prononcée dans la salle du Traité (Treaty Room) du Département d'État, était le gazage des civils par le président syrien, Bachar al-Assad.

Monde 13-04-2018 mondialisation.ca 3 min #140069

L'Italie répudie la guerre

L'attaque de missiles étasuniens annoncée contre la Syrie risque de faire exploser en Méditerranée un conflit à l'issue imprévisible.

La République Arabe Syrienne, Etat souverain membre des Nations Unies, est soumise depuis 2011 à une guerre d'agression. Cette guerre est conduite par les Etats-Unis et par les autres puissances de l'Otan, par Israël et par les monarchies du Golfe.

13-04-2018 voltairenet.org #140095

La Russie accuse le Royaume-Uni d'être mêlé à l'affaire de la Ghouta

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a dénoncé le rôle d'un service secret occidental russophobe dans la mise en scène des Casques blancs d'une prétendue attaque chimique dans la Ghouta.

Le porte-parole de l'armée russe, Igor Konachenkov, a quant à lui directement mis en cause le Royaume-Uni.

Ces déclarations interviennent alors qu'un nouveau tém

Référencé par :