Le Rail, un mode de transport indispensable, un projet d'avenir pour notre pays ! Rapport De La Fédération Cgt Des Cheminots

19-03-2018 71 articles histoireetsociete.wordpress.com 6 min #139094

sur l'avenir du Service Public ferroviaire et contre le statu quo libéral.

Samedi 17 mars 2018, popularité : 82%
 Lutter, Unir...
 pdf

Le rapport de la fédération CGT des cheminots sur l'avenir du service public ferroviaire est à faire connaitre largement. Il montre à quel point la situation réelle du rail, son rôle essentiel dans la réponse aux besoins de mobilité est le dernier souci du gouvernements et des médias qui organisent la bataille contre la SNCF.

Il décrit la situation actuelle, les politiques suivies depuis des décennies par les gouvernements successifs et leur conséquences sur l'affaiblissement du service public, et présente des propositions alternatives sérieuses, financées, affirmant une grande ambition pour une place renouvelée du rail dans les transports, élément qui devrait être essentiel de toute politique nationale d'aménagement du territoire, mais aussi des politiques climats et énergie si souvent mis en avant médiatiquement et pourtant totalement oubliées par ces mêmes médias au sujet du rail.

L'analyse des « partenariats public-privés » appliqués à la SNCF pour la ligne TGV Tours-Bordeaux est un exemple illustratif des conséquences des politiques actuelles...

Nous serons tous avec les cheminots le 22 Mars dans la rue... Le printemps se prépare !

SOMMAIRE

CONSTAT
Le Rail, un mode de transport indispensable
Garantir le droit au transport pour tous
Relever concrètement les défis environnementaux
Le rail est un mode de transport économique
Une autre conception de l'aménagement du territoire doit émerger
Le rail est un atout pour de nouvelles ambitions industrielles
Les concours publics et les autres modes de transport
Le Service Public, cible du libéralisme
En Europe
Les effets de la libéralisation des services publics
Spécificités et pertinence du mode ferroviaire
L'efficacité de l'entreprise publique
L'expérimentation douloureuse des transferts au privé
Un modèle social au service de l'intêret général
La logique actuelle du Groupe SNCF
La concurrence en Europe, mythes et réalités
Complémentarités et solidarité vs concurrence et démantelement
Une gestion cloisonnée de l'entreprise pour mieux la privatiser à terme
La branche ferroviaire : le contre exemple du fret
PROPOSITIONS CGT
Le Service Public SNCF au coeur d'un projet de société
Pour un service public du fret ferroviaire
Situation du transport public SNCF de voyageurs
Tarification du transport Voyageurs
Leviers pour la conquête et le développement du Service Public SNCF
Renforcer le pouvoir d'intervention des usagers, des cheminots, de la représentation nationale et des AOT tout en maintenant la cohérence nationale du système.
Le financement du système ferroviaire
L'Etat doit prendre ses responsabilités
Transformer la dette du système ferroviaire en dette publique
Nationaliser les autoroutes
La CGT propose de nouvelles modalités de financement
Fléchage de la TICPE pour le financement des infrastructures
Créer un Versement Transport additionnel pour les Régions
Stopper les Partenariats Public-Privé (PPP) qui ne servent que l'intérêt de groupes du BTP (Vinci, Bouygues, Eiffage)
La création d'un pôle financier public participant au financement des infrastructures
ferroviaires
De nouvelles normes sociales, environnementales et de sécurité pour l'ensemble du secteur des transports
Coopération avec les autres services publics
La CGT propose une autre réforme : la voie du service public SNCF
Améliorer la production
Développer le service public SNCF

Contre le rapport Spinetta, le rapport des cheminots...

RAPPORT DE LA FÉDÉRATION CGT DES CHEMINOTS
sur l'avenir du Service Public ferroviaire et contre le statu quo libéral.

 SNCF : C'est le public qui finance et qui prend des risques et ce sont des actionnaires privés qui toucheront les dividendes

Elle n'est pas belle la vie des gros actionnaires ! Tout cela est possible grâce aux partenariats publics et privés (PPP). Déjà la CGT, dans son document rendu public le 20 février détaillant une analyse critique du rapport Spinetta. Comme le dit le groupe PPP d'Attac, la CGT « feint de s'étonner que ce rapport ne contienne aucune étude sur le surcoût des PPP ».

On a connu les scandales des PPP en matière hospitalière, voilà maintenant un nouveau scandale dans le ferroviaire.
Lisea, filiale de Vinci, n'a financé qu'une partie de l'investissement de la ligne LGV (ligne à grande vitesse) Tours-Bordeaux mais touchera l'entièreté des recettes sous forme de péages payés par la SNCF pendant 44 ans. Elle n'est pas belle la vie !
Le groupe PPP d'Attac montre que sur un montant d'investissement de 7,6 milliards, Lisea ne mobilise que 772 millions de fonds propres, fait un emprunt bancaire de 1,63 milliards mais avec la garantie de la SNCF et de l'État, prévoit de payer 1,2 milliards de frais financiers ce qui permet à Vinci et Réseau ferré de France (RFF) de déclarer qu'il finance presque la moitié de l'investissement.

Donc pour permettre aux actionnaires privés de Lisea-Vinci d'avoir une rentabilité de 14% sur leurs apports privés, la puissance publique finance à hauteur de 42% les investissements et SNCF Réseau 26% ! Elle n'est pas belle la vie !
Grâce au Canard enchaîné du 20/7/2011, nous savons de plus que le « le contrat de concession limite la responsabilité financière de VINCI à 350 millions, soit 4,5 % de l'addition finale ».

Comme le dit le groupe PPP d'Attac, « le concessionnaire, qui contribue pour moins d'un tiers à l'investissement, engrangera la totalité des recettes d'exploitation » sans prendre de gros risques ! Et des recettes gonflées puisque « les péages devraient presque doubler par rapport à la situation actuelle » (Renaud Honoré, TGV Tours-Bordeaux : préparez vos billets -10/12/2010- Les Echos.fr)

Pour la SNCF, obligée d'accorder 19 allers-retours au lieu de 13 qui auraient été suffisants aura une perte d'environ 100 millions d'euros par an d'après le groupe PPP d'Attac.
Fermer le ban !

 histoireetsociete.wordpress.com

 Ajouter un commentaire

modules attachés ordre chronologique
Monde 21-03-2018 2 articles bastamag.net 3 min #139182

Grève du 22 mars : la carte des mobilisations

Pour défendre un service public de qualité, notamment dans le secteur ferroviaire, sept syndicats appellent à une mobilisation massive ce jeudi 22 mars. Des grèves et des mobilisations sont prévues partout en France. Douze partis et mouvements politiques de gauche ont également lancé un appel commun. Résumé de leurs revendications et carte des mobilisations.

Sept syndicats de la fonction publique (CFTC, CGC, CGT, FAFP, FO, FSU et Solidaires) appellent à là grève et à des manifestations ce jeudi 22 mars, partout en France.

Réseau social 22-03-2018 les-crises.fr 25 min #139217

Ordonnances Sncf : l'occasion, par Frédéric Lordon

Source :  Le Monde diplomatique, Frédéric Lordon, 20-03-2018

Si ceux qui ont quelque responsabilité dans la « conduite » des mobilisations qui s'annoncent ne comprennent pas que le mouvement ne doit pas être « le mouvement des cheminots » ou le « mouvement contre les ordonnances SNCF », alors le mouvement échouera - une fois de plus.

Business 22-03-2018 reporterre.net 11 min #139226

« L'ouverture du ferroviaire à la concurrence, c'est le hold-up du siècle ! »

L'ouverture du ferroviaire à la concurrence, c'est le hold-up du siècle !

De grandes manifestations se déroulent le 22 mars, pour défendre le chemin de fer et pour protester contre l'affaiblissement du service public. Les cheminots sont en pointe dans ce mouvement. Erik Meyer, porte-parole du syndicat Sud Rail, s'explique.

Érik Meyer est porte-parole de Sud Rail.

Reporterre Deux groupes défendent les chemins de fer en France : les cheminots et les écologistes.

médias 23-03-2018 legrandsoir.info 6 min #139253

Galère, pathologie, contagion, France 2 souffre pour nous

Philippe ARNAUD

J'ai écouté, ce 21 mars, le journal télévisé de 13 h de France 2, qui s'ouvre sur la présentation de la journée d'action de demain (manifestations plus grèves). Je ne souhaite pas revoir tout le journal mais m'arrêter sur certains termes employés, termes certes peu nombreux mais ô combien révélateurs de l'idéologie sous-jacente des gouvernants et des journalistes.

Réseau social 23-03-2018 elcorreo.eu.org 24 min #139271

Organiser la résistance et les ordonnances Sncf sont l'occasion

par  Frédéric Lordon *

Si ceux qui ont quelque responsabilité dans la « conduite » des mobilisations qui s'annoncent ne comprennent pas que le mouvement ne doit pas être « le mouvement des cheminots » ou le « mouvement contre les ordonnances SNCF », alors le mouvement échouera - une fois de plus. Que le mouvement doive aussi être cela - mouvement des et pour les cheminots -, la chose est tellement évidente qu'elle devrait aller sans dire.

Réseau social 23-03-2018 reporterre.net 9 min #139279

Pleins d'énergie, les cheminots espèrent la convergence des luttes

Jeudi 22 mars, entre 300.000 et 500.000 personnes ont manifesté en France contre la réforme de la SNCF et la dégradation du service public. « Macron a détruit les partis politiques. Maintenant, il veut faire sauter le verrou syndical des cheminots. S'il réussit, le reste suivra : la sécu, les retraites », résume un manifestant. Récit.

  • Paris, reportage

26-03-2018 legrandsoir.info 2 min #139351

Au siècle dernier, un 22 mars

Jean-Michel HUREAU

Ils étaient quelques centaines de milliers, ce 22 mars, à défiler contre la casse des services publics, la réforme de la SNCF, l'abandon des EHPAD, le dédain envers les fonctionnaires et d'une manière générale, en opposition à la politique libérale de Macron et de son gouvernement.

Hasard du calendrier, sans doute.

Il y a 50 ans tout juste, à peine plus d'une centaine « d'enragés », comme se plaisait à les décrire le pouvoir en place, dans un amphithéâtre de Nanterre, allaient déclencher ce qui sera la plus grande convulsion qu'aura connu la Vème République et qui conduira au retrait du pouvoir de De Gaulle.

médias 27-03-2018 legrandsoir.info 3 min #139405

Communiqué Snj-Cgt

SNJ-CGT

Nous avons reçu ce document du SNJ-CGT.
Il s'agit d'une protestation et d'une mise en garde contre la publication dans le journal La Marseillaise d'une charge violente contre les cheminots, sous-couvert d'une publicité payante.
Ce document est suivi d'un communiqué des journalistes SNJ-CGT de la Marseillaise.
LGS

Ce week-end est parue, dans plusieurs titres de presse, une publication intitulée "Les retraites "Première classe" de la SNCF".

Monde 28-03-2018 mondialisation.ca 10 min #139452

De grandes manifestations contre les mesures d'austérité du président Macron

Jeudi dernier, des centaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues de France pour protester contre les projets du président Emmanuel Macron de licenciements de masse et de gel des salaires dans le secteur public, de privatisation de la SNCF et de la destruction des droits sociaux des cheminots.

Les grèves et les manifestations ont été déclenchées par sept syndicats du secteur public.

Monde 30-03-2018 francais.rt.com 8 min #139528

Journée morte dans toute la France contre la réforme de la justice (Images)

© Jean-Paul Pelissier Source: Reuters

Juges, avocats, magistrats, greffiers... Les métiers du barreau se sont donné rendez-vous ce 30 mars dans toute la France pour une journée «Justice morte». Ils protestent contre la réforme prévue par la garde des Sceaux Nicole Belloubet.

Les acteurs du barreau se sont fortement mobilisés dans toute la France le 30 mars, pour protester contre le  projet de loi de programmation de la justice, qui devrait être examiné en Conseil des ministres le 18 avril.

Barrage de la Rance: les salariés contre la privatisation de la production hydraulique en France

  1. Le secteur de l'énergie rentre en grève en même temps que la SNCF. Les médias s'accordent à reconnaître que cette dernière grève s'annonce très dure et que les cadres sont rentrés dans le mouvement, partout de Carrefour aux avocats, la colère monte. La tactique de management de Macron, attaquer partout à la fois risque de se retourner contre lui. L'UE, maître d'oeuvre est partout en mauvaise posture, que leur reste-t-il? La guerre? (note de Danielle Bleitrach)

Réseau social 31-03-2018 7 articles reporterre.net 7 min #139564

Le mouvement étudiant amorce la convergence des luttes

L'université Tolbiac, à Paris, est l'épicentre de la rébellion étudiante en Ile-de-France. Les étudiants occupants préparent et espèrent la convergence des luttes avec les cheminots, les fonctionnaires, les personnels soignants.

Paris, reportage

Le bouillonnement qui se produit à la faculté de Tolbiac peut-il se propager hors de l'enceinte de l'établissement ? Justement, une table ronde consacrée à la convergence des luttes, avec un militant de la CGT-Paris gare de Lyon, la présidente du Bureau d'accueil et d'accompagnement des migrants (Baam), des enseignants en lycée et un précaire de la Bibliothèque nationale de France (BNF), était prévue jeudi 29 mars de 20 h à 23 h dans l'amphi L.

Monde 01-04-2018 francais.rt.com 6 min #139594

Grève à la Sncf : ce qui se trame pour le lundi 2 avril

© Pascal Rossignol Source: Reuters

La bataille du rail débute concrètement ce 2 avril dès 19h, les cheminots mettant à exécution les grèves perlées jusqu'au 28 juin, pour défendre le «service public ferroviaire». La mobilisation risque d'être forte et des trains seront supprimés.

Les cheminots entament cette semaine leur grève perlée jusqu'au 28 juin. Leur mobilisation débutera le 2 avril à partir de 19h jusqu'au 5 avril, 8h, pour livrer leur « bataille du rail » contre  le projet de réforme du gouvernement Edouard Philippe.

02-04-2018 les-crises.fr 11 min #139613

[Russeurope-en-Exil] Grève à la Sncf, grève générale ? par Jacques Sapir

Avec le mois d'avril va débuter le grand mouvement social à la SNCF. Un mouvement social particulier car organisé sur un rythme de 2 jours de grève suivis de 3 jours travaillés. Il y a peu de doutes que ce rythme, choisi par les organisations syndicales pour permettre à ce mouvement de durer, va entraîner des perturbations répétées.

Tout le monde sait, ou tout du moins crois savoir, ce qui le motive : le projet de changement de statut de l'entreprise et de ses employés par le gouvernement.

Réseau social 02-04-2018 france.attac.org 4 min #139617

Une réforme de la Sncf qui n'a aucune légitimité démocratique

Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron en avait fait un argument majeur de sa candidature : contrairement à ses prédécesseurs, il annoncerait les mesures qu'il appliquerait une fois élu. Les Français sauraient donc à quoi s'attendre. Or, moins d'un an après son élection, voici qu'il met en chantier une réforme, ou plutôt une contre-réforme, majeure qui n'a jamais été soumise au vote de nos concitoyen.es.

Réseau social 03-04-2018 tlaxcala-int.org 5 min #139640

Que reste-t-il de nos colères ? Bataille du Rail, Carrefour, éboueurs : début d'un printemps chaud

 Pedro da Nóbrega

Qui n'a pas été, dans tous ceux qui ne parviennent pas à se satisfaire de cette mise à mort que d'aucuns souhaiteraient inéluctable de droits sociaux et collectifs qui sont partie de l'histoire de la France, en proie à des emportements irrépressibles face à l'impudence de ceux qui continuent, au nom des sacro-saints intérêts du capital, à réciter leur partition de casse et de régression sociales ?

Sncf : la bataille du rail s'annonce féroce pour le duo Macron-Philippe

Oui et tant mieux, comme le dit la fin de l'article, l'opinion publique va de plus en plus dans le sens du soutien au syndicat, le rôle de nous tous, des syndicats, mais aussi des communistes c'est d'aller dans ce sens. jeudi avec ma cellule nous ditribuerons des tracts à la guerre de la Blancarde. (note de Danielle Bleitrach)

16h00, le 1 avril 2018

PREMIUMFace à l'ampleur de la mobilisation et des blocages attendus, l'exécutif donne des signes d'ouverture, tout en affichant sa détermination sur les points les plus durs.

gouvernements 03-04-2018 les-crises.fr 17 min #139661

[Russeurope-en-Exil] La Sncf, la grève et l'Ue par Jacques Sapir

La grève à la SNCF, et qui pourrait s'étendre à certains services publics (on pense aux hôpitaux) dans les jours à venir, pose directement la question de l'appartenance de la France à l'Union européenne. Il faut en avoir conscience, et ce alors que nous sommes en réalité à un an des élections européennes. Cette grève, en effet, est le produit d'un rejet de mesures qui sont toutes imposées par les directives européennes, et en particulier la directive 2012/34/UE du 21 novembre 2012 établissant un « espace ferroviaire unique européen »1.

Business 03-04-2018 bastamag.net 16 min #139674

Comment la dette de la Sncf enrichit les marchés financiers, au détriment des cheminots et des usagers

Sous prétexte de sauver la SNCF, endettée de près de 50 milliards d'euros, le gouvernement Philippe prépare une profonde réforme du secteur ferroviaire, ouvrant la porte à sa privatisation de fait. Présentée comme la conséquence de performances insuffisantes de l'entreprise, cette dette résulte pourtant très largement de choix politiques et organisationnels antérieurs. Loin des fantasmes sur le statut des cheminots, Basta ! retrace l'histoire de cet endettement, qui constitue aussi une rente annuelle de plus d'un milliard d'euros pour les marchés financiers.

 Référencé par :