Syrie - Afrin et la Ghouta orientale

13-03-2018 legrandsoir.info 4 min #138842

Moon of Alabama

Les mercenaires takfiris des Turcs ont presque encerclé la ville kurde d'Afrin. L'approvisionnement en eau de la ville est coupé. Elle tombera dans quelques jours.

C'est la conséquence directe des énormes erreurs d'appréciation des YPG Kurdes qui contrôlaient la région d'Afrin. Ils avaient reçu une offre claire des gouvernements syrien et russe : rendez l'administration de la région au gouvernement légitime syrien, et l'armée syrienne viendra vous défendre.

Ils ont rejeté cette offre à plusieurs reprises. Ils pensaient pouvoir résister à l'attaque d'un ennemi supérieur en nombre et disposant d'un soutien aérien et d'une grosse artillerie. Le Hezbollah en est capable, mais les Kurdes ne sont pas le Hezbollah. Leur réseau de défense était médiocre avec des bunkers (vidéo) depuis le ciel et la terre, et qui n'avaient pas de source d'eau, ni rien. Ces fortifications médiévales, construites au fil du temps, sont tombées en quelques heures. Il n'y avait apparemment pas de position arrière vers laquelle se rabattre. Les Kurdes des YPG ont fait preuve d'un certain amateurisme en matière de tactiques militaires. L'annonce de renforts en provenance de l'est de la Syrie n'a rien changé. Maintenant, leur « canton » va tomber aux mains de forces très hostiles. Pourront-ils jamais le récupérer ?

Au même moment, les États-Unis s'apprêtent à  donner Manbij, tenue par les Kurdes, aux Turcs.

En 2016, le PKK kurde avait tenté de maintenir des centres urbains « autonomes » dans l'est de la Turquie. L'armée turque a simplement pilonné ces zones jusqu'à ce qu'il ne reste que des ruines. A la fin de l'insurrection, les Kurdes avaient subi des pertes catastrophiques, énormément de combattants kurdes étaient morts. Les tentatives kurdes d'étendre leur territoire en Irak en s'appropriant les champs pétrolifères de Kirkouk ont complètement échoué. Maintenant, Afrin est perdue aussi.

Pourquoi les gens pensent-ils que les Kurdes méritent d'avoir un État à eux ? Leurs dirigeants sont corrompus et ne savent pas gouverner. Ils s'accrochent à des objectifs illusoires et ignorent les réalités de la vie. Les Kurdes apprendront-ils jamais ?

L'Armée arabe syrienne a déjà coupé en deux la Ghouta orientale, près de Damas, en attendant de la couper en trois.

Environ 70 % de toute la zone de la Ghouta orientale que les Takfiris contrôlent depuis six ans est maintenant libéré. L'armée syrienne va continuer à reprendre les parties rurales, puis elle maintiendra sous le feu les zones urbanisées (Harasta, Douma, Arbin, Jobar) jusqu' à ce que les différents groupes takfiris acceptent de se rendre ou d'être acheminés vers le gouvernorat d'Idleb. Jeter ces mercenaires saoudiens et turcs à bas de leur faux trône « révolutionnaire » constitue une nouvelle grande victoire pour le peuple syrien. Les négociations sur les transferts battent leur plein. A Idleb, ils peuvent rejoindre la guerre des Takfiris contre les Takfiris qui oppose les coupeurs de têtes soutenus par les Turcs aux amateurs de pendaison alignés sur Al-Qaïda.

Y a-t-il un accord entre la Syrie, la Russie, l'Iran et la Turquie sur une sorte d' « échange » entre la Ghouta orientale et Afrin ? Les différents acteurs sont très discrets sur la question, ce qui me laisse penser qu'il y en a un.

La reprise de la Ghouta orientale va libérer le grand nombre de soldats syriens qui étaient nécessaires à l'encerclement de la zone. Ces troupes pourront alors avancer vers le sud et libérer la ville de Deraa et tout le territoire qui s'étend jusqu' à la frontière jordanienne. Il est très important, d'un point de vue économique de libérer l'autoroute qui mène de Damas à Amman, et le poste frontalier qu'il traverse.

Moon of Alabama

Traduction : Dominique Muselet

 moonofalabama.org

 legrandsoir.info

 Ajouter un commentaire