En Grèce, le cri d'alarme des retraités face à la politique de Tsipras...

10-03-2018 histoireetsociete.wordpress.com 2 min #138779

  1. est-ce que la parti communiste va longtemps privilégier ses relations avec les partis du PGE, qui comme Tsipras qui s'attaque aux retraites, au droit de grève, mène la politique de Macron, ou reprendre des liens avec les partis communistes du continent? Ne nous faisons pas d'illusion, vu la politique menée par la social démocratie et par des dirigeants comme tsipras, il y a toute chance pour qu'il n'y ait plus de représentants de la gauche unie au parlement européen. Là aussi il faut faire face avec une stratégie révolutionnaire qui reprenne pied dans notre peuple français et pas dans des magouilles de sommet qui ne nous apporteront pas une voix et le déshonneur en plus (note de danielle Bleitrach)

Par Euronews

Dernière MAJ: 08/03/2018

Ils sont à nouveau descendus dans les rues d'Athènes pour défendre leurs pensions

Pas de revendications expressément féminines dans ce cortège, mais une demande commune : que les retraites des Grecs ne soient plus ponctionnées. Quelque 3.000 personnes ont manifesté dans les rues d'Athènes à l'appel des associations de retraités. D'après leurs chiffres, les pensions ont été réduites à 23 reprises depuis 2010 et aujourd'hui un retraité sur trois vit avec moins de 500 euros par mois.

« Nous ne séparons notre mouvement et nos combats de ceux des hommes, mais les femmes ont beaucoup contribué par leur travail, martèle Maria Tanaini, une représentante des retraités du secteur public. Nous avons travaillé pendant de longues années, et actuellement, nous devons continuer à aider nos enfants, nos petits-enfants, nos familles. Nous demandons simplement à avoir une vie décente. »

D'autres manifestations devraient suivre pour tenter d'empêcher la mise en oeuvre d'une nouvelle loi sur les retraites. La Grèce compte un peu plus de deux millions et demi de retraités.

 histoireetsociete.wordpress.com

 Ajouter un commentaire