Après 111 jours de grève, les salariés du nettoyage de l'Holiday Inn obtiennent gain de cause

13-02-2018 2 min bastamag.net #137947

Le 8 février, un accord de fin de conflit a été signé entre la direction de l'hôtel Holiday Inn de la Porte de Clichy à Paris et les quelques 40 salariés chargés du nettoyage des chambres, employés par le biais d'un sous traitant. Après 111 jours de grève, soit près de quatre mois, les salariés ont finalement obtenu gain de cause sur presque toutes leurs revendications (voir notre article).

« Ils ont tout obtenu sauf l'intégration au groupe d'Holiday Inn », précise Claude Lévy, de la CGT hôtellerie (CGT HPE) qui ont soutenu les grévistes depuis le début du mouvement, aux côtés du syndicat CNT SO. Les salariés du nettoyage de l'hôtel de la Porte de Clichy ne sont pas employés directement par l'hôtel Holiday Inn - partie du groupe InterContinental Hotels Group, qui possède plus de 5000 établissements dans le monde - mais par un sous-traitant, Héméra. Si l'accord ne prévoit pas l'internalisation immédiate des salariés, il prévoit toutefois que l'intégration des travailleurs du nettoyage des chambres, de l'entretien des parties commune et de la plonge sera à nouveau à l'ordre du jour en 2019. « L'accord contient une clause qui dit que si l'hôtel atteint un taux de 70 % de remplissage en 2019, les salariés seront intégrés », explique Claude Lévy. Les grévistes et leurs délégués ont négocié directement avec la direction de l'hôtel, qui a ensuite fait signer l'accord au sous-traitant.

bastamag.net

 commentaire