19/06/2006 2 min #1367

Money

Pas forcément ;
le fait que la money soient impersonnelle est un bon concept en soi ; c'est peut-être le signe de l'implémentation d'une grande idée ! La matière, les objets les produits pourraient suivre ce chemin.
La terre l'air sont impersonnels. La responsabilité de leur non pollution est collective.
Croire qu'accuser un être indépendant d'avoir tout pollué va résoudre le problème, ou qu'il ira en enfer après la mort pour son énorme bêtise, ne fait rien avancer. C'est la preuve de l'inefficacité du concept d'individualisation.
Par les faits toute chose est impersonnelle en vérité, et l'argent est la première chose qui initie cette idée dans les esprits qui lui ont donné naissance par voie logique en raison de l'admission de la règle inadéquate de la propriété privée.
La propriété privée n'est qu'une réponse à une problématique. Il y a donc de meilleures réponses.
Bien sûr les jolis objets auxquels je tien sont à moi et je refuse qu'on me les prenne ! Mais par contre les objets dont je n'ai pas l'usage pourquoi ne seraient-ils pas "légalement" à disposition de ceux qui en ont besoin ?
Pourquoi la bonté ne serait pas de produire des objets en quantité excessive pour soi, afin d'avoir à être obligé de les donner ?
Eh oui bienvenue dans mon petit Paradis
En tous cas ça me fait noter que "la voie logique" courbe sans cesse les choix vers ce paradis, même si ça n'est que très symbolique et infime, ça n'en est pas moins parlant.
Au début historique l'argent véhiculait entre les mains l'image du seigneur roi tout puissant. Ainsi ça préfigurait confusément
- le concept de publicité / promotion
- le concept de véhicule de l'information, de flux
- le concept d'union des peuples autour d'un entendement collectif
Mais tout ça n'était que symbolique comme à chaque fois on s'en rend compte quand on passe un pallier évolutif.
Ce dont c'est symbolique est réel et transcendant ; mais s'accrocher à la méthode par voie culturelle n'était qu'un instinct permettant ensuite de s'en rendre compte
S'accrocher à cet instinct n'a jamais été utile ou nécessaire dans l'histoire, si il fonctionnait de lui-même
mais quand vient le moment de l'abandonner, c'est sans doute pour donner naissance à une nouvelle conception tout aussi pertinente que la première le fut.
-8119

 commentaire