Israël et l'Iran exploitent ensemble le pipeline Eilat-Ashkelon

02-01-2018 voltairenet.org 2 min #136621

En 1968, période durant laquelle Israël et la monarchie impériale iranienne entretenaient d'excellents rapports, les deux pays créèrent une société commune pour gérer le pipeline Eilat-Ashkelon, l'EAPC.

Après le renversement du Shah et l'instauration de la République islamique, le pipeline aurait été nationalisé par Israël. En 2015, un tribunal suisse fixa à 1,1 milliard de dollars la compensation due par Israël à l'Iran. Mais cette somme ne fut jamais versée.

Le pipeline a été doublé pour être utilisable dans les deux sens et la société gère désormais également deux terminaux pétroliers.

Les informations sur l'EAPC sont soumises à la censure militaire israélienne. Toute publication sur les propriétaires de cette compagnie, comme celle publiée à la fin du présent article, est punie de 15 ans de prison.

La concession arrivant à terme en 2018, le gouvernement Netanyahu a discrètement autorisé son renouvellement. Cependant une nouvelle société EAPC-B a remplacé l'ancienne EAPC. La commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset a renouvelé le dispositif de censure militaire pour toute information relative à cette société.

Il s'avère que, contrairement aux déclarations officielles des deux parties, l'EAPC est toujours une société de droit public détenue moitié-moitié par Israël et la République islamique.

Lire également : « Faut-il prendre au sérieux la politique US contre l'Iran ? », par Thierry Meyssan, Al-Watan (Syrie), Réseau Voltaire, 17 octobre 2017.

voltairenet.org

 Commenter