« Pas un euro de plus pour les énergies du passé » : mobilisation lors du sommet international sur le climat à Paris

07/12/2017 4 min bastamag.net #135906

Le 12 décembre, deux ans après l'adoption de l'Accord de Paris, la France et son président Emmanuel Macron accueillent un sommet international « Finance et climat ». Plusieurs organisations non gouvernementales comptent se saisir de cette occasion pour dénoncer l'écart entre la communication d'Emmanuel Macron autour de ce sommet international et les actes de son gouvernement. Et rappeler les défis à relever en France et plus largement la responsabilité des États pour mener la transition énergétique. Un « tribunal des peuples » est prévu le 10 décembre à Paris, et une action est en préparation pour demander « l'exemplarité de la France ».

Deux ans ont passé depuis la mobilisation géante des lignes rouges du 12 décembre 2015, jour de la signature de l'Accord de Paris. Deux ans durant lesquels les nombreux indicateurs des dérèglements climatiques et leurs dramatiques impacts sur les populations ont malheureusement continué à virer au rouge vif... Deux ans durant lesquels les déclarations se sont succédées sans que les actes ne suivent. L'année 2017 bat de nouveau un record de chaleur.

A travers l'organisation à Paris le 12 décembre du sommet international sur le climat « One Planet Summit », Emmanuel Macron veut s'offrir à bon compte, grâce à la caricature que représente Donald Trump, l'image de leader pour le climat. Et ce, alors même que chaque jour ou presque son gouvernement acte des décisions contraires à la transition écologique, énergétique et sociale (CETA, Loi sur les hydrocarbures, tentative d'enterrer la taxe sur les transactions financières européenne, reculade sur le désengagement du nucléaire hypothéquant le déploiement des énergies renouvelables, suppression de la taxe générale sur les activités polluantes, suppression des fonds verts pour la Polynésie et la Nouvelle Calédonie, précarisation du travail, précarisation des associations...).

En organisant des mobilisations du 10 au 12 décembre, l'objectif d'un groupe d'associations [1 ] est de dévoiler l'écart entre la communication d'Emmanuel Macron autour du sommet international et les actes de son gouvernement, de rappeler les défis à relever en France et plus largement la responsabilité des États pour mener la transition énergétique.

Pour rejoindre la mobilisation, inscrivez-vous sur le site pasuneurodeplus.info :

Le 10 décembre, vous pourrez participer à un Tribunal des peuples qui, après les témoignages des personnes impactées jugera la finance climaticide.

Le 12 décembre, nous nous retrouverons au lever du soleil, pour une action de masse, dans un lieu iconique de Paris pour faire entendre haut et fort notre voix et appeler la France et la communauté internationale à passer enfin aux actes et exiger l'exemplarité de la France.

Plus d'informations sur la page de l'événement.

A lire également sur le sujet : la tribune de 80 économistes appelant à la fin immédiate de tout investissement dans de nouveaux projets de production et d'infrastructure de combustibles fossiles.

Photo de une : rassemblement pour la justice climatique le 12 décembre 2015 à Paris / © Myriam Thiébaut

bastamag.net

 commentaire