Boycottons Lea Salame Et Ses Pareils Qui Sont La Honte Du Service Public

05/12/2017 5 min histoireetsociete.wordpress.com #135824

J'ai déjà dit ce que je pensais de l'invitée « vénézuélienne » de Léa Salamé, qui est venue nous dévider la propagande de la CIA comme n'a cessé de le faire Elizabeth Burgos sa mère. Tous les invités de cette émission étaient du même tonneau, proches du pouvoir, appointés par le Medef, une honte journalistique mais qui n'étonne pas quand on voit le milieu dans lequel baignent ces gens-là.

En ce moment même à Kiev l'ancien président de la Géorgie installé sur le toit de sa maison menace de se jeter en bas si la police qui vient l'arrêter avance... Cette tragédie comédie avec pour héros un type totalement déconsidéré comme cocaïnomane et corrompu irresponsable face à un pouvoir ukrainien qui l'est autant que lui, Mikheil Saakavitch. Retenez bien ce nom vous allez le retrouver dans les proches de Léa Salamé. Voici le sujet il est édifiant.

rt.com

Mais qui nous vend avec de grands profits personnels ce genre de personnage sinon les journalistes qui prétendent attaquer celui qui défend Cuba ou le Vénezuela. Léa Salamé est la compagne de Rafael Glucksman le passé et les actifs de Glucksman et sa compagne Léa Salamé empruntés à ojim.fr

Il faut boycotter de tels « journalistes ». Marchais a été capable quand Anne Sinclair a voulu lui imposer le père André Glucksman, de refuser de participer à son émission. Elle a tenté en vain de trouver un intellectuel communiste pour le remplacer, tous ceux qui ont été sollicités (y compris moi) avons refusé. Il serait temps que les politiques aient une telle attitude et refusent par leur présence de cautionner un service public tombé aux mains directement de la CIA. Voici les renseignements sur la question.

Voici donc la bibliographie de Rafaël Glucksman, fils d'André, et compagnon de Léa Salamé

2008, Je vous parle de liberté, avec Mikheïl Saakachvili, Paris, Hachette Livre.

2008, Mai 68 expliqué à Nicolas Sarkozy, avec André Glucksmann, 2008.

Raphaël Glucksmann, sous la présidence de Mikheil Saakachvili (co-auteur du premier livre) est l'époux d'une géorgienne Eka Zguladze qui a contribué à la « désoviétisation » de l'institution policière, en remplaçant 20 000 anciens fonctionnaires « suspects » par de jeunes recrues. Elle concourt également à la fusion de la police, des services secrets et de l'ex-KGB. On voit qu'il est rapidement intégré aux bonnes œuvres de la CIA en Géorgie. Au printemps 2014, Petro Porochenko décide de mener des réformes profondes en Ukraine et de les confier à des Géorgiens groupés autour de Mikheil Saakachvili, dont fait partie Eka Zgouladze. De ce fait, cette dernière, qui avait fait ses premières armes ministérielles et anti-Poutine en Géorgie, prend alors la nationalité ukrainienne en décembre 2014, avant d'être nommée, quelques jours plus tard, vice-ministre de l'Intérieur de l'Ukraine. On garde les contacts alors qu'on change d'épouse puisque R. Glucksmann se lie avec la « journaliste » Léa Salamé !

Raphaël Glucksmann a été gérant de 2009 à 2015 d'une société NOÉ CONSEIL, spécialisée dans « la communication, la rédaction d'articles, la promotion de personnes, de pays, le lobbying et le conseil auprès d'institutions ». Vaste et vague programme ! (Chiffre d'affaires 2015 un peu plus de 100.000 euros!). Le Monde (21/03/ 2011) note à cet égard : « À 34 ans, Raphaël Glucksmann, le fils d'André, a fait des soulèvements nationaux son fonds de commerce. Après la Géorgie, c'est en Ukraine qu'il conseille les leaders pro-Europe », « La révolution, c'est son rayon »... Un de nos vieux proverbe français dit que « les conseilleurs ne sont pas les payeurs » mais les « conseillés » peuvent en revanche l'être même généreusement pour ce que l'on en sait car, en ces domaines, la discrétion est de rigueur !
« Selon le site Intelligence Online, « la lutte entre le président géorgien Mikheil Saakachvili et son challenger politique, le milliardaire Bidzina Ivanishvili, a été une mine d'or pour les lobbyistes [..]. le gouvernement de la Géorgie s'appuie sur plusieurs entreprises » (« Tbilissi's lobbyists are rich », Intelligence Online, 20/09/2012. Traduction OJIM), dont celle de Raphaël Glucksmann, NOE Com

Pour donner une idée de la formidable pompe à fric des cabinets de lobbying, les entreprises américaines Prime Policy Group et le Gephardt Group Government Affairs, ont été respectivement payés 150 000 et 180 000 $ pour six mois de travail en 2012 par le président géorgien Mikhaïl Saakachvili.. Toujours selon OJIM! « S'il [Raphaël Glucksmann] devait définir sa fonction aujourd'hui, il dirait "consultant en révolution. Mais ça n'existe pas" ». « Se mobiliser pour une cause française, ce serait déchoir ? "Ça ne m'a jamais fait vibrer de manifester pour les retraites", répond-il », Ibid. ! (OJIM, source de ces remarques, se présente ainsi « Le travail de l'Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. »).

external-frx5-1.xx.fbcdn.net

Raphaël Glucksmann Ojim.fr
Raphaël Glucksmann, dont les activités sont très diversifiées, fait figure d'inclassable : révolutionnaire professionnel, documentariste engagé, consultant...

OJIM.FR

histoireetsociete.wordpress.com

newsnet 17/12/05 11:27

c un truc de ouf
ça c'est de l'info

 commentaire

Référencé par