Le Département d'État condamne* l'enregistrement comme agents étrangers de certains médias

04/12/2017 11 min lesakerfrancophone.fr #135792

.. *seulement la Russie

Moon of Alabama

Par Moon of Alabama - Le 29 novembre 2017

MISE À JOUR ci-dessous

Aujourd'hui, le Département d'État américain a crevé le plafond de l'hypocrisie.

Il a déclaré que « la législation qui permet (...) de qualifier des médias d''agents étrangers' (...) constitue une menace supplémentaire pour les médias libres ». Il a ajouté que « la liberté d'expression - que ce soit pour les paroles ou pour les médias... est une obligation universelle en matière de droits de l'homme ».

Cette déclaration a été faite après que le ministère de la Justice des États-Unis a exigé que le média russe RT America s'enregistre comme « agent étranger » en vertu de la loi sur l'enregistrement des agents étrangers (FARA). RT s'est donc enregistré le 13 novembre comme cela le lui avait été ordonné.

Mais la déclaration du Département d'État n'était PAS une réaction à l'ordre que le ministère de la Justice avait donné à RT. Le département d'État réagissait à une nouvelle loi que la Russie a promulguée en réponse aux mesures prises contre RT. La nouvelle loi russe est le miroir de la loi américaine FARA. Elle exige que les médias étrangers actifs en Russie s'inscrivent comme « agents étrangers ». (Dans la foulée de la déclaration insensée du Département d'État, les caniches de l'UE ont fait une déclaration tout aussi grotesque).

En critiquant la version russe de la loi FARA tout en ignorant la décision américaine contre RT, le Département d'État vient de donner raison à RT et aux autres médias qui dénoncent l'hypocrisie du gouvernement américain.

Tout a commencé sous l'administration Obama avec le célèbre menteur James Clapper. Lui, et d'autres membres du « renseignement » ont considéré que les informations données par RT étaient trop vraies pour que ce média soit autorisé à informer le public américain. La publication d'informations fondées sur des faits vérifiables mettant en cause le gouvernement américain est considérée comme un acte hostile qui doit être puni.

Le Congrès et le département de la Justice des États-Unis de l'administration Trump leur ont emboîté le pas. À l'origine, la loi FARA n'est PAS dirigée contre les médias étrangers. Le ministère de la Justice de Trump a contourné l'esprit de la loi pour l'appliquer à RT.

Le gouvernement russe a prévenu à plusieurs reprises que l'application de la loi FARA contre RT serait suivie d'une mesure similaire à l'encontre des médias américains en Russie. L'administration Trump a ignoré les avertissements. Elle condamne maintenant la décision russe.

Voici la chronologie des événements :

Clapper demande que l'Agence d'information américaine « prenne des stéroïdes » pour contrer la propagande russe - Washington Times, 5 jan 2017

« Il faudrait que l'USIA se mette aux stéroïdes pour combattre cette guerre de l'information [avec la Russie] beaucoup plus agressivement que nous ne le faisons en ce moment », a déclaré le directeur du renseignement national James Clapper aux membres du Comité des services armés du Sénat.

(...)

« [Russia Today] unréseau d'information d'État, promeut très activement un point de vue particulier en dénigrant notre système, notre prétendue hypocrisie sur les droits de l'homme », a-t-il dit. « Ils sont capables d'exploiter toutes les craquelures et fissures qu'ils pourraient trouver dans notre organisation. »

Rapport du Renseignement sur le piratage russe - Bureau du directeur du renseignement national, 6 janvier 2017 - Annexe I, initialement publié le 11 décembre 2012 par Open Source Center.

RT America TV, une chaîne financée par le Kremlin qui opère aux États-Unis, a considérablement élargi son répertoire d'émissions critiques sur les prétendues faiblesses américaines en matière de démocratie et de libertés civiles.

(...)

RT a diffusé un documentaire sur le mouvement Occupy Wall Street les 1 er, 2 et 4 novembre. RT a qualifié le mouvement de « combat contre la classe dirigeante » et a présenté le système politique américain actuel comme un système corrompu et dominé par les multinationales.

(...)

Dans ses nouvelles, RT qualifie souvent les États-Unis d'« État de la surveillance » et fait état de supposées atteintes généralisées aux libertés civiles, de brutalité policière et d'utilisation de drones.

(...)

RT critique également le système économique américain, la politique monétaire américaine, et la prétendue cupidité de Wall Street et la dette nationale américaine.

(...)

RT est une des plus importantes voix médiatique opposée à l'intervention occidentale dans le conflit syrien, et la station reproche à l'Occident de mener une « guerre d'information » contre le gouvernement syrien.

Cicilline présente un projet de loi soutenu par les deux partis pour combler la faille exploitée par Russia Today - Congrès, 7 juin 2017

Le député américain David N. Cicilline (D-RI), coprésident du Comité des politiques et des communications démocratiques (DPCC), et le député américain Matthew Gaetz (R-FL) ont présenté aujourd'hui une loi pour combler une lacune dans l'enregistrement des agents étrangers que Russia Today a largement exploitée lors de l'élection présidentielle de l'année dernière.

Le ministère de la Justice demande à RT de s'inscrire comme agent étranger - Newsmax, 13 septembre 2017

RT a annoncé lundi que la compagnie qui fournit tous les services de sa chaîne RT America a été informée par un courrier du ministère de la Justice qu'elle doit s'enregistrer en vertu du Foreign Agents Registration Act, une loi visant les lobbyistes et les avocats qui représentent des intérêts politiques étrangers.

(...)

La loi FARA exempte nommément les organes de presse américains et étrangers, et le fait que le ministère de la Justice ait donné cet ordre uniquement à la société qui fournit des services à RT permet sans doute de contourner l'exemption.

La Russie va amender la loi pour classer des médias américains comme « agents étrangers » - Reuters, Nov 10 2017

MOSCOU (Reuters) - Le parlement russe a annoncé vendredi que certains médias américains et étrangers pourraient être déclarés « agents étrangers » et obligés de fournir régulièrement des renseignements détaillés sur leur financement, leurs comptes et leur personnel.

(...)

Les députés russes ont déclaré que cette mesure était une mesure de représailles contre le ministère de la Justice des États-Unis qui prétend que la chaîne de télévision RT, soutenue par le Kremlin, est un « agent étranger », ce que Moscou considère comme un acte hostile.

RT America s'est enregistrée comme « agent étranger » aux États-Unis - Reuters, 13 novembre 2017

Moscou/Washington (Reuters) - « La chaîne de télévision RT America, soutenue par le Kremlin, s'est enregistrée comme 'agent étranger' aux États-Unis », a annoncé le rédacteur en chef du média, et le ministère de la Justice l'a confirmé plus tard.

La Russie met en garde les médias américains contre un éventuel statut d'agent étranger - AP, 16 novembre 2017

Moscou - Le ministère russe de la Justice a averti plusieurs agences de presse financées par le gouvernement américain qu'elles pourraient être désignées comme étrangères en vertu d'une nouvelle loi qui devait encore être approuvée.

Le projet de loi approuvé par la chambre basse de la Russie mercredi, est la réponse à la directive étasunienne que RT TV, financée par l'État russe, s'enregistre comme agent étranger. Elle doit encore être approuvée par la Chambre haute et signée par le président Vladimir Poutine avant d'avoir force de loi.

Poutine, le président russe, a signé une nouvelle loi sur les médias et les agents étrangers en réponse à la loi américaine - USA Today, le 25 novembre 2017

Le président russe Vladimir Poutine a signé samedi un nouveau projet de loi sur les médias comme agents étrangers en représailles à une mesure similaire prise par le ministère de la Justice des États-Unis contre RT, la télévision financée par l'État.

L'UE critique la loi russe sur les « agents étrangers » médiatiques - RFLRF, 26 novembre 2017BRUSSELS -

L'Union européenne a critiqué la loi signée par le président Vladimir Poutine qui autorise le gouvernement russe à qualifier des médias recevant des fonds de l'étranger d'« agents étrangers » et à leur imposer des sanctions.

(...)

Maja Kocijancic, la porte-parole de la Commission chargée de la politique européenne de voisinage et des négociations d'élargissement a déclaré que la « loi est en contradiction avec les obligations et les engagements de la Russie en matière de droits de l'homme ».

Une loi russe réprime les médias - U.S. State Department - Nov 28 2017

Une nouvelle loi russe qui permet au ministère de la Justice de classer des médias comme « agents étrangers » et de surveiller ou de bloquer certaines activités sur Internet constitue une menace supplémentaire pour les médias libres en Russie. La liberté d'expression - y compris la liberté de parole, et celle de médias qu'un gouvernement peut trouver déplaisants − est une obligation universelle des droits de l'homme que la Russie s'est engagée à respecter.

Avec quelques mots en moins, la déclaration du Département d'État aurait gagné en universalité. Elle aurait été parfaite. Voir ici la version corrigée (MoA a effacé toutes les mentions en rapport avec la Russie, NdT) :

 Pour agrandir

Malheureusement, le porte-parole du département d'État a ajouté quantité d'inutiles et regrettables références à une nation bien spécifique. Il s'expose ainsi aux critiques mêmes que le gouvernement américain s'efforce d'endiguer.

***

MISE À JOUR - 30 nov. 00h50

Du fait que la société de production américaine de RT tombe désormais sous le coup de la loi FARA, RT perd l'accès au Congrès. L'accès au Congrès est lui-même nécessaire pour obtenir une carte de presse de la Maison Blanche. RT va sans doute la perdre aussi.

Pendant ce temps, une commission consultative du Congrès insiste pour désigner l'agence de presse chinoise XINHUA comme « agent étranger ». Elle veut également que tout le personnel de XINHUA s'enregistre comme tel. Cela rendrait presque impossible à des journalistes free-lance et autres pigistes qui travaillent pour plusieurs médias de continuer à collaborer avec XINHUA.

Traduction : Dominique Muselet

lesakerfrancophone.fr

 commentaire