Quand le journaliste Patrice Romedenne s'en prend à Salah Hamouri et à « L'Humanité »

03/12/2017 6 min investigaction.net #135712

02 Déc 2017

Article de : Journal Humanite

Sans pudeur, le journaliste qui présente la revue de presse de France 2 tous les matins, fait un parallèle entre un ravisseur présumé d'une petite fille en France et le cas de Salah Hamouri, avocat franco-palestinien détenu en Israël. Il s'en prend également à « l'Humanité » coupable de défendre les droits de notre concitoyen. Des téléspectateurs saisissent le médiateur de la chaîne publique et le CSA.

Ce jeudi 30 novembre, « l'Humanité » consacrait sa une à Salah Hamouri, cet avocat franco-palestinien en détention administrative en Israël depuis maintenant plus de cent jours. Par une interview exclusive obtenue grâce aux avocats de Salah Hamouri, notre journal a donné à entendre la voix de l'un de nos compatriotes, en rappelant qu'il est incarcéré sans même savoir pourquoi. Lui et ses défenseurs n'ont pas accès au dossier. Cet élément, seul, suffit à comprendre l'illégalité de cette emprisonnement. Il alimente la campagne lancée par des comités un peu partout en France, l'engagement de plus d'un milliers d'élus en France, l'appel de presqu'une centaine de députés européens et de dizaines de personnalités nationales et internationales pour la libération de Salah Hamouri et la demande d'intervention officielle de la France.

Ce qui n'est visiblement pas du goût de Patrice Romedenne, le journaliste qui présente la revue de presse de Télé-Matin, sur France 2. « On est entouré par les menteurs, les bluffer par les types pas clairs », lance-t-il en guise de préambule sur le ton du justicier investi on ne sait trop par qui, avant d'ajouter : « On a l'impression de vivre dans une immense bulle où le mensonge fait loi ». Parce que, il faut le savoir, comme il le dit en entrée en matière, « comme tous les matins, j'ai parcouru la presse ». Parcourir, déjà, n'est pas lire.

Il a donc « parcouru » les journaux et commence par un fait divers qui émeut en France et fait la une du journal « Le Parisien Aujourd'hui en France », en évoquant le ravisseur présumé. Prétexte. La transition montre où il veut en venir. La séquence d'un meurtrier pédophile évoquée, il ose cette transition : « Et lui ? Regardez. Menteur ou pas menteur ? », avec image de la une de l'Humanité et la photo de Salah Hamouri dont il dit : « Ça fait 100 jours que ce franco-palestinien végète dans une prison israélienne ». L'extraordinaire se produit. Celui qui prétend dénoncer les « menteurs, les bluffer, les pas clairs », assène que Salah Hamouri « est accusé d'avoir copiné avec des terroristes. « L'Humanité » a décidé qu'il était innocent ». Deux informations totalement fausses.

Salah Hamouri n'est pas « accusé » puisqu'il est en détention administrative donc sans que le dossier d'accusation ne lui soit transmis et pas même à ses avocats. Romedenne aurait-il eu accès à ce dossier secret ? Difficile de le penser. P

ar ailleurs, « L'Humanité » n'a pas « décidé » que Salah Hamouri est innocent. Nous dénonçons les pratiques du gouvernement de Netanyahu qui se pense au-dessus des lois internationales, qui bafoue les droits des Palestiniens, poursuit son occupation militaire, renforce la colonisation des territoires palestiniens y compris Jérusalem-est et procède à des arrestations arbitraires.

Et nous appelons le gouvernement français à reconnaître officiellement l'Etat palestinien - comme le demande l'Assemblée nationale française -, dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-est comme capitale-, aux côtés de l'Etat d'Israël. « L'Humanité » soutient l'appel de Elsa Lefort-Hamouri qui appelle le président de la république française, Emmanuel Macron, à intervenir pour la libération de son mari.

Soit Patrice Romedenne ne sait pas tout cela. Auquel cas nous lui conseillons de ne plus « parcourir » les journaux mais plutôt de les lire, particulièrement « l'Humanité ».

Soit Patrice Romedenne sait et alors il y a un problème. Car il ne s'en est pas tenu là. Il moque le journal qui a « lancé une campagne pour le (Hamouri, ndlr) faire libérer. Mais qui ment ? Israël ou « l'Humanité » ? demande-t-il in fine !

Alors voilà de quoi informer Patrice Romedenne ou lui donner de quoi « parcourir ». Le 15 novembre, l'Assemblée nationale, Nathalie Loiseau, ministre en charge des affaires européennes, a indiqué, suite à des attaques et des insultes proférées par le député UDI Meyer Habib à l'encontre de Salah Hamouri, que « nous avons signalé aux autorités israéliennes toute l'attention que nous portons à cette situation et nous avons fait part de notre préoccupation face au recours extensif à la détention administrative ». Elle en a rappelé la conséquence pour le juriste franco-palestinien : « Arrêté le 23 août dernier, il ignore, son avocat également et nous de même, les charges qui sont retenues contre lui. Nous continuons à demander le plein respect des droits de notre compatriote et, oui, à espérer sa libération rapide ».

Insulte à Salah Hamouri. Insulte à son épouse Elsa. Insulte à son fils et sa famille. Insulte à tous ceux qui défendent la justice et le droit international partout dans le monde, sans préjuger de nationalités ou de confessions. Insulte au service public. Insulte à la profession de journaliste. Patrice Romedenne, en moins de trois minutes, en direct et sur le plateau de France 2, a réussi ce tour de force. Le seul dont il est capable ?

À ce point-là, ses manipulations ne relèvent-elles que de la simple atteinte à la déontologie journalistique ? Outrées par l'attitude du chroniqueur, de nombreuses personnes ont déjà interpelé le médiateur de France 2. D'autres se sont adressées directement au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). La justice, en France, pourrait être saisie.

Tous les jours, dans « l'Humanité », continuera à apparaître le portrait de Salah Hamouri et le nombre de jours de sa détention. Pour ceux qui ne savent pas. Pour ceux qui se taisent. Pour ceux qui ne savent jamais, quand le temps est à l'orage.

Source : L'Humanité

S'abonner au Journal L'Humanité

investigaction.net

 commentaire