Honduras : fraude électorale

02/12/2017 11 articles 4 min legrandsoir.info #135705

TELESUR

« Ils nous ont pris pour des imbéciles et ils cherchent à nous voler la victoire, » a dénoncé le candidat Salvador Nasralla et il a assuré que tous les bulletins n'ont pas été comptabilisés.

Le candidat à la présidence du Honduras pour l'Alliance d'Opposition contre la Dictature Salvador Nasralla a déclaré mercredi qu'il ne reconnaîtra pas les résultats du système tricheur du Tribunal Electoral » (TSE) et il a assuré : « Je suis le président de la République du Honduras. »

Nasralla a déclaré lors d'une conférence de presse : « Nous en reconnaissons pas les résultats du système tricheur du Tribunal Electoral « parce qu'à 15 heures (heure locale) « « les systèmes sont tombés, tout est tombé et on a commencé à entrer des bulletins qui ne sont pas signés » dans le calcul.

Le Tribunal Electoral donnera les résultats jeudi entre 3 heures et 5 heures (heure locale).

Avec 3 283 065 de voix selon les données présentées par le candidat à la présidence sur 91% des bulletins dépouillés, « il se confirme que je suis le président de la République du Honduras. »

De plus, il a indiqué que jusqu'à présent, il a obtenu 43,1% des voix alors que l'actuel président Juan Orlando Hernández en a obtenu 42,5%. « Moi, je n'ai pas confiance dans le Tribunal Electoral. »

Au sujet de l'accord signé avec Hernández et l'Organisation des Etats Américains (OEA), Nasralla a réaffirmé qu'il ne s'est engagé qu'à respecter le résultat de ces actes physiques. »

« A propos de l'accord que j'ai signé avec Monsieur Jorge Quiroga, je ne vais pas respecter « le résultat des bulletins sans signature que possède le TSE et à cause de cela, je le dis, l'accord que j'ai signé avec l'OEA n'est pas valide. »

Pour sa part, l'ex-président du Honduras, Manuel Zelaya a déclaré que sur « 68% des bulletins dépouillés et envoyés à tous les partis, l'avantage était déterminant, les 5% d'écart étaient irréversibles (...). C'est la première fois dans l'histoire que le Tribunal Electoral ne dit pas qui est le vainqueur » le jour même des élections.

Selon les chiffres actualisés par le TSE, l'écart en faveur de Nasralla annoncé dans son premier rapport lundi dernier a changé en faveur d' Hernández bien qu'il ne reste plus que 30% des voix à comptabiliser.

« L'alliance a gagné les élections. 30% ne peuvent pas remettre en cause ce que disent presque 70% des bulletins (...). Nous voulons avoir connaissance de tous les bulletins, c'est ce qu'a dit le peuple. Qu'on ne vienne pas me dire que la tendance a changé, » a souligné Zelaya.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Note : Le président Zelaya (gauche) a été renversé par un coups d'état sou_tenu par les Etats-Unis en 2009, suite à cela un parti contre la dictature s'est formé (parti Libre) qui a gagné les élections présidentielles de 2013 mais elle furent aussi volées (l'actuel candidat Salvador Nasralla se présentant séparément à l'époque). Aujourd'hui ce même Nasralla se présente en alliance avec le parti Libre.

Voir aussi

Amérique Latine : Communiqué d'ALBA Mouvements sur les élections au Honduras
Honduras : Une manifestation devant le Tribunal Electoral Suprême réprimée
Photos : Le peuple hondurien soutien Salvador Nasralla

telesurtv.net

legrandsoir.info

 commentaire

articles affiliés ordre chronologique
03/12/2017 4 min #135724

Morales: « Pourquoi les Etats-Unis et l'Oea maintiennent-ils un silence complice sur les élections au Honduras? »

Tandis que sur un plateau de télévision français de pseudo « témoins » et vrais employés du MEDEF, macroniens de la première heure et ennemis de toujours de la révolution cubaine, viennent jouer les démocrates vénézueliens, on tait ce qui se passe au Honduras (note et traduction de Danielle Bleitrach)

Publié: 2 décembre 2017 15:00 GMT

Le président bolivien a commenté dans son compte Twitter la situation actuelle du « pays frère ».

03/12/2017 13 min #135734

D'un coup d'État à l'autre : le Honduras en état de siège

03 Déc 2017

Article de : Alex Anfruns

Où sont passés les droits démocratiques des Honduriens qui ont voté aux élections présidentielles du 26 novembre ? Le pays est actuellement aux mains de ses forces armées. Les observateurs des droits de l'homme qui se trouvent sur place dénoncent les assassinats, disparitions et nombreux innocents blessés provoqués par la brutale répression militaire et policière.

04/12/2017 4 min #135748

Honduras : La répression fait 7 morts et 20 blessés

El Libertador

Selon des informations publiées sur les réseaux sociaux par des sources non officielles, une fois entré en vigueur le couvre-feu instauré par le Parti National au pouvoir, la « nuit noire » s'est déchaînée. Jusqu'à présent, on rapporte la mort d'au moins 7 personnes et 20 autres ont été blessées par l'armée.

05/12/2017 3 min #135823

Nasralla exhorte les militaires à « suivre l'exemple de la police » et à arrêter la répression au Honduras

Les policiers ont refusé de faire respecter l'état de siège et de réprimer les manifestants. | Photo: Reuters

Publié le 5 décembre 2017 (il y a 1 heure 24 minutes)

Salvador Nasralla, le candidat de gauche victime de la fraude, a réaffirmé sa volonté de dialogue, mais a précisé qu'il représente: « un peuple qui est opprimé, qui veut que justice soit faite ».

05/12/2017 2 min #135833

Honduras : le peuple contre la fraude électorale

Christian RODRIGUEZ

Le Honduras résiste dans la rue à la répression et à la brutalité policière et militaire, sous les ordres du gouvernement actuel mené par Juan Orlando Hernández, candidat de la droite dure à sa réélection, soudainement parti en voyage à Houston. Malgré la suspension des libertés constitutionnelles et le couvre-feu, des milliers de Honduriens manifestent en ce moment pour exiger la publication des résultats de l'élection présidentielle pour laquelle les soupçons de fraude à grande échelle ne font plus guère de doute, presque une semaine après la clôture du scrutin.

06/12/2017 3 min #135868

Présidentielle au Honduras : le candidat Nasralla demande un recomptage des votes

05 Déc 2017

Article de : France 24

Dans un entretien accordé à France 24, l'opposant de gauche Salvador Nasralla, arrivé deuxième à l'élection présidentielle du 26 novembre au Honduras, a affirmé lundi rejeter ce résultat et accuse le Tribunal suprême électoral de fraude.

Candidat de l'Alliance d'opposition pour la dictature, Salvador Nasralla, un présentateur de télévision novice en politique, a accusé le Tribunal suprême électoral (TSE) du Honduras, lundi 4 décembre d'avoir manipulé les résultats de l'élection présidentielle du 26 novembre.

08/12/2017 5 min #135926

Honduras: « nous ne tirerons pas sur le peuple parce que ce sont nos frères »

08 Déc 2017

Article de : Redaction de Notre Amerique

Cette semaine, les membres des Forces spéciales de la Police Nationale du Honduras se sont mis en grève par solidarité. Ils déclarent refuser de réprimer le peuple qui est dans la rue pour protester contre la fraude électorale.

Dans plusieurs unités de la police anti-émeutes, les Cobras et les Tigres (les unités les plus répressives de la police hondurienne), il y a des assemblées et des concentrations de membres, la plupart cagoulés.

09/12/2017 3 min #135957

Honduras : la répression que la télé vous cache

08 Déc 2017

Article de : Redaction de Notre Amerique

Après des jours pendant lesquels le Tribunal Suprême Électoral du Honduras a gardé le silence lorsque l'avantage du candidat de l'opposition Salvador Nasralla paraissait irréversible, l'inversion suspecte de la tendance des résultats a provoqué des protestations massives dans les rues le 20 novembre dernier.

09/12/2017 4 min #135958

Le Journal de Notre Amérique : au Honduras, l'empire face à son échec

08 Déc 2017

Article de : Alex Anfruns

Flashback 8 ans en arrière. 28 juin 2009. Le président Manuel Zelaya subissait un coup d'État pour avoir tenté d'ouvrir un processus constituant dans son pays. En seulement deux ans, de 2009 à 2010, le taux de meurtres a doublé. La militarisation de la société, la corruption ainsi que le narcotrafic se sont étendus, et la dette publique du Honduras a explosé.

09/12/2017 7 min #135959

La résistance sociale des femmes au Honduras : l'exemple de la radio associative Macompo

08 Déc 2017

Article de : Christine Gillard

Le Honduras est un petit pays d'Amérique centrale de huit millions sept cent mille habitants dont la population est métissée à 90%. C'est un des États les plus violents de la planète.

La violence est politique : rappelons le coup d'état de 2009 contre le président démocrate Manuel Zelaya, la constitution bafouée par l'actuel président Juan Orlando Hernandez qui vient de se représenter aux élections sans en avoir le droit, le soupçon de fraude électorale qui entachent ces élections du 26 novembre dernier.