17/09/2017 4 min histoireetsociete.wordpress.com #133117

On aura tout vu en matière de stupidité historique: Staline aurait été un « productiviste » criminel, selon Paul Aries

Un ami qui lit grand soir m'envoie ceci

Un article qui pourrait t'interesser et te faire bondir!
En tout cas à l'approche de l'anniversaire de la Révolution d'Octobre la scène médiatique est envahie !
legrandsoir.info

je lui réponds ! Pourrais-tu inscrire de ma part le post suivant sur grand soir !
je n'ai qu'une chose à répondre à ce délire hors contexte et réalité, c'est que jamais leur « utopie » anti-productiviste n'aurait résisté à l'assaut des armées nazies et que rarement on vit démonstration bobo aussi éloignée de tout contexte... Quoique l'on pense par ailleurs du dit Staline, heureusement que Staline n'était pas Paul Aries et même Mélenchon, parce que ni moi, ni Kaganovitch -qui s'occupait des Transport et était juif(1 )- n'aurions survécu au choc de la deuxième guerre mondiale. Le contexte du socialisme dans un seul pays a été imposé par les adversaires, c'est celui des 11 millions de morts dont 9 millions de civils dans l'atroce guerre civile dans laquelle les armées blanches encadrées par 14 puissances dont le France, liguées contre l'URSS, puis surtout le choc de la deuxième guerre mondiale avec ses 26 millions de morts, passer en 20 ans à la modernité par une accélération terrible et nécessaire comme le reconnaissent les Russes aujourd'hui et peut-être également la « guerre froide » où les Etats-Unis avaient été capables de créer Hiroshima, jamais les Soviétiques n'ont eu le choix... Ce Paul Aries est risible et malheureusement c'est le genre de connerie avec lesquelles on prétend former des militants anti-impérialistes.. Je vous donne rendez-vous -vous en octobre à la publication de mon livre à paraître chez Delga: intitulé Danielle Bleitrach, 1917-2017, Staline un tyran sanguinaire ou un héros national? Dialogue entre Danielle Bleitrach et Marianne Dunlop.

je pense que la parution de notre livre s'impose face aux délires sur la décroissance et la récupération trotskiste. Encore que. Trotski était nettement plus réaliste que ses épigones... il m'arrive de me dire qu'il faut le réhabiliter par rapport à l'image désastreuse que donnent de lui certains d'entre eux. Le créateur de l'armée rouge n'était certainement pas un disciple de la décroissance ou de l'autogestion, ni un bobo libéral libertaire... Staline et Kaganovitch non plus... Mais que venait faire Pierre Zarka dans cette galère ?

(1) pourquoi citer à charge le seul Kaganovitch? Alors que ce n'est pas lui mais quelqu'un d'infiniment plus contestable à savoir Beria qui s'occupait de l'industrialisation?

external-lht6-1.xx.fbcdn.net

Les rêves de la jeune Russie des Soviets, une lecture antiproductiviste de l'histoire du stalinisme - Paul ARIES
(Préface de Pierre Zarka, ancien directeur de L'Humanité) (Editions Le Bord de l'eau, septembre 2017, 335 pages, 22 euros) Rencontre avec Paul Ariès Les Zindigné(e)s...

LEGRANDSOIR.INFO

histoireetsociete.wordpress.com

 commentaire