14/09/2017 7 min mondialisation.ca #133039

Treize millions de personnes sans électricité et sept morts après les ravages de l'ouragan Irma en Floride

Par Niles Niemuth

L'ouragan Irma a été rétrogradé en tempête tropicale lundi après s'être frayé un chemin au nord vers la Géorgie et la Caroline du Sud, laissant dans son sillage des dégâts évalués à 100 milliards $ à travers tout l'État de la Floride. Dans les Caraïbes, 37 personnes ont été tuées incluant 10 personnes à Cuba où la tempête a touché terre vendredi.

La pleine répercussion de la tempête a été moindre que ce qui avait été anticipé, dû aux changements dans sa trajectoire au courant de la fin de semaine. Toutefois, les dégâts sont tout de même importants et ont encore une fois exposé l'état de décrépitude des infrastructures américaines.

Près des deux tiers de la population floridienne, ou approximativement 13 millions de personnes, étaient encore sans électricité lundi soir après que les vents violents d'Irma ont couché des arbres et des lignes électriques à travers l'État et que les marées, causées par la tempête, ont inondé les villes le long des côtes floridiennes aussi bien du côté atlantique que du golfe.

«Les gens doivent s'attendre à de longues pannes», a averti Eric Silagy, président et PDG de la Florida Power and Light, qui fournit du courant à la moitié de la population de l'État.

Certaines régions de l'État pourraient être sans courant pour des semaines, puisque plusieurs kilomètres de lignes électriques ne devront pas seulement être réparés, mais d'importantes sections du réseau électrique de l'État devront être reconstruites.

«Le terme "réparer” ne reflète pas entièrement l'ampleur véritable de la situation», a dit le président et PDG de la Southern Company Thomas Fanning à CNBC. «Pour les zones les plus durement touchées, je crois que l'on parle de "reconstruction”. C'est un gros problème. Les gens doivent comprendre que cela va sans doute prendre des semaines dans certaines régions, et non des jours.»

Fanning, un coprésident de l' Electricity Subsector Coordinating Council, lequel coordonne les interventions du gouvernement et des services publics lors de désastres, a déclaré que dans les jours et semaines suivants, 60.000 travailleurs des services publics seront mobilisés à travers les États-Unis et le Canada afin de rétablir le courant à travers la région.

Toute période sans courant sera difficile pour la plupart, mais particulièrement pour les personnes âgées et ceux qui ont des problèmes de santé qui requièrent de l'équipement médical.

Comme c'est le cas à travers les États-Unis, la plupart des lignes électriques de la Floride sont au-dessus du sol, ce qui veut dire qu'un nombre important de personnes perdent le courant lorsque des vents violents soufflent, abattant des branches et des arbres.

Les coupes aux équipes de maintenance des services publics, qui enlèvent et qui taillent les arbres près des lignes électriques, ne font qu'augmenter la vulnérabilité du réseau électrique. Des résidents ont rapporté que dans les jours précédents la tempête, les équipes travaillaient des heures supplémentaires pour rattraper l'équivalent d'une année de travail afin d'essayer de minimiser les dégâts, mais comme d'habitude c'était trop peu, trop tard.

Les règlements dans les comtés de Palm Beach, de Miami-Dade et de Broward requièrent que les nouvelles lignes électriques soient placées sous terre où elles seront protégées, mais il n'y a eu aucun effort systématique à travers l'État pour placer les infrastructures existantes sous terre, ou pour solidifier les centrales et les sous-stations qui doivent rester au-dessus du sol.

La tempête a laissé des milliers de gens à travers l'État sans accès à de l'eau potable. Des avis d'ébullition ont été émis pour les communautés à travers l'État, puisque les usines de traitement et de distribution ont perdu le courant ou ont été inondées par la crue des eaux, entraînant une baisse de la pression d'eau qui pourrait produire une contamination de l'eau potable par les eaux résiduelles.

De loin, les pires dégâts ont été faits aux Keys de la Floride où l'ouragan Irma a touché terre avec une force de catégorie 4 avec des vents soutenus allant jusqu'à 210 km/h. Des bateaux ont été projetés sur terre, des véhicules récréatifs et des maisons mobiles ont été éparpillés et une énorme marée a inondé les îles de faible élévation. Des vagues ont inondé les ponts, les maisons et les complexes touristiques.

Le maire d'Islamorada, Jim Mooney, a dit à Local 10 News qu'il s'attend à ce que cela prenne six mois avant que la vie des gens «revienne à la normale de moitié».

Le directeur des services d'urgence du comté de Monroe, Martin Senterfitt, a décrit la situation sur les îles comme une «crise humanitaire» dans une déclaration dimanche. Un couvre-feu d'une durée indéterminée du crépuscule à l'aube a été déclaré par le shérif du comté de Monroe Rick Ramsay.

Des escouades des Forces aériennes et de la Garde nationale ont commencé à mener lundi d'importantes opérations de recherche et de sauvetage, déployant des équipes de la Disaster Mortuary Operational Response Team (DMORT) pour aller de porte en porte sur l'île à la recherche de survivants et de personnes décédées. Les représentants estiment qu'à peu près 5.000 des 30.000 résidents permanents de l'archipel sont restés durant la tempête.

Des barrages routiers ont été érigés par la police lundi pour empêcher les résidents qui ont évacué de retourner vérifier leurs domiciles. Les autorités ont dit que les évacués ne seraient pas admis sur les îles avant que tous les 42 ponts reliant l'archipel soient inspectés et déclarés sécuritaires.

Un journaliste du Miami Herald à Florida City a filmé des évacués frustrés protestant et défiant les policiers après que des rumeurs aient circulé que les résidents fortunés des Keys avaient été capable de regagner leur maison plus rapidement.

«Cela doit fonctionner de la même façon pour tout le monde, pas juste pour les gens qui ont l'argent et qui peuvent acheter leur passage», a exigé un résident de Key Largo, Warren Stincer. «Est-ce que les gens passent par là? C'est un millionnaire! Ils avaient de l'argent et ils ont pu entrer. Cela doit être la même façon pour nous tous! Pour nous tous!»

Des inondations majeures causées par les tempêtes et les pluies tropicales ont frappé tout le long de la côte sud-est atlantique lundi de Savannah en Géorgie jusqu'à Charleston en Caroline du Sud.

Des inondations records ont frappé Jacksonville dans le nord-est de la Floride où les pluies et les ondes de tempêtes ont poussé le niveau des eaux dans la rivière St-Johns au-dessus de l'élévation record précédente de 1864. Le quartier des affaires au centre-ville qui se situe le long de la rivière a été complètement inondé; des dizaines de personnes ont du se faire secourir de la crue des eaux et les représentants de la ville ont avisé aux résidents d'accrocher des serviettes blanches à leurs fenêtres s'ils avaient besoin d'aide.

L'île Marco à l'extrémité de la côte sud-ouest de la Floride, où Irma a touché terre pour la deuxième fois dans l'État, a été laissée sans eau potable ni électricité. Plus d'une dizaine de maisons ont vu leur toit arraché par les vents violents. Miami Beach sur la côte sud-est devait rouvrir aux résidents et aux touristes mardi après qu'Irma a causé des marées et des inondations records dans la région de Miami dimanche.

Niles Niemuth

Article paru en anglais, WSWS, le 12 septembre 2017

Photo : REUTERS Carlos Paria

Source de la photo :

fr.sputniknews.com

La source originale de cet article est wsws.org

mondialisation.ca

 commentaire