Obéir à sa conscience, désobéir aux règles : la désobéissance au programme du festival Images mouvementées

08/09/2017 3 min bastamag.net #132833

Pour sa quinzième édition, le festival de cinéma d'Attac « Images mouvementées » se concentre sur le thème de la désobéissance. Les films diffusés du 21 septembre au 5 octobre 2017, au cinéma Le 5 Caumartin, à Paris, aborderont la question des lanceurs d'alerte, des grandes projets inutiles, de la désobéissance dans les services publics, de l'héritage de grandes figures historiques, ou encore des « éco-terroristes ». Des débats suivront chaque projection. Basta ! est partenaire du festival.

Que de désastres en marche : destruction des solidarités, privatisations des biens communs, insécurité sociale, périls écologiques... ! Ces banquiers et ces politiciens (on s'y perd) qui ont décidé de nous rendre la vie de plus en plus austère nous imposent des sacrifices qu'eux-mêmes ne feront jamais. Ils nous traitent par le mépris, nous qui ne sommes « rien » parce que nos comptes en banque ne sont pas assez garnis.

Oui, nous préférons les valeurs humaines aux valeurs marchandes. C'est pour cela que nous obéissons avant tout à nos consciences. Lorsque les règles nous semblent illégitimes, injustes ou inhumaines, nous revendiquons de ne pas nous y plier. Et lorsque le pouvoir privilégie les intérêts de quelques-uns au détriment de ceux du plus grand nombre, qu'il ne compte pas sur nous pour rester dociles !

Désobéissons à la loi du profit, à la loi du plus fort ! Sans violence, si possible : à la « Gandhi style »...

Au 21e siècle, la désobéissance civile est toujours, et plus que jamais, d'actualité. « Réfléchir, c'est commencer à désobéir ». C'est ce que nous vous proposons avec ces quelques soirées où il fera bon partager le cinéma et la réflexion.

L'équipe du festival

Retrouver le programme du festival qui se déroulera du 21 septembre au 5 octobre au cinéma Le 5 Caumartin, à Paris, sur cette page.

Plus d'informations sur la page Facebook, le fil Twitter et le site Internet du festival.


Depuis 2003, le festival de cinéma d'Attac « Images mouvementées » s'emploie à informer et à susciter la réflexion collective sur des questions cruciales de ce début de XXIe siècle en s'appuyant sur une programmation cinématographique exigeante et éclectique. Celle-ci associe courts, moyens et longs-métrages, documentaires et fictions, films français et étrangers, anciens et récents, ayant eu une large diffusion ou non. Le festival accueille régulièrement des avant-premières.

bastamag.net

 commentaire