13/07/2017 3 min europalestine.com racisme violences policières persécution terrorisme d'état occupation génocide #131207

Netanyahou à Paris : le cri de colère de Maurice Rajsfus

Lui-même rescapé de la « Rafle du Vel d'Hiv » de juillet 1942, qui vit la police française arrêter 13.000 juifs et les livrer aux assassins hitlériens, Maurice Rajsfus, qui avait 14 ans à l'époque, dénonce l'invitation faite par Emmanuel Macron au bourreau du peuple palestinien Benjamin Netanyahou. A lire ci-dessous :

UN RACISTE INVITE A PARIS !
Ce 16 juillet 2017, qui marque le 75ème anniversaire de la rafle dite du Vel d'Hiv, nous apporte une très mauvaise surprise commémorative : la venue à Paris du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, invité par Emmanuel Macron.

Rescapé de cette rafle, intégralement organisée par des policiers français soumis aux ordres de la Gestapo, il m'est insupportable de tolérer les honneurs faits ce jour à celui qui se flatte de vouloir chasser les Palestiniens hors de leur pays, dans le même temps que sa police et son armée persécutent celles et ceux qui revendiquent le droit de vivre libres.

D'avoir survécu au génocide qui a frappé les Juifs de France me donne surtout le droit de ne pas accepter que d'autres minorités soient à leur tour menacées. Pour les dirigeants israéliens, les Palestiniens sont un non-peuple. D'où cette volonté de les traiter comme des chiens, et cela sans que les démocraties occidentales s'en montrent particulièrement affectées.

On nous dira qu'en Israël, il n'y a pas de camp d'extermination- c'est fort heureux. Il n'en reste pas moins que la mort lente d'un peuple ne peut être admise par les citoyens du monde libre.

En ce 16 juillet 2017, la présence du raciste Netanyahou a surtout pour effet malsain de justifier le terrorisme d'Etat que subissent les Palestiniens.

Maurice Rajsfus

Maurice Rajsfus avait été arrêté le 16 juillet, en même temps que sa sœur aînée et ses deux parents. Les deux jeunes avaient été relâchés parce que nés français, ce qui n'était pas le cas de son père et de sa mère, d'origine polonaise, qui ne revinrent pas de déportation. Ajoutons que Maurice Rajsfus, qui a lutté toute sa vie contre le racisme et l'injustice, n'a pas attendu 1995 (et le discours du président de l'époque, Jacques Chirac), pour exposer la contribution criminelle de « la France » au génocide des juifs. Il est également l'un des premiers, en France, à avoir dénoncé la persécution du peuple palestinien par Israël. Journaliste, écrivain, Maurice Rajsfus a publié de nombreux ouvrages, tant sur l'Occupation que les violences policières ou encore la question de Palestine.

NON A L'INVITATION DU CRIMINEL NETANYAHOU EN FRANCE !
MANIFESTATION A PARIS, SAMEDI 15 JUILLET, A 15 HEURES, PLACE DE LA REPUBLIQUE

CAPJPO-EuroPalestine

europalestine.com

 commentaire