11/07/2017 3 min europalestine.com blocus alerte appel #131142

Au secours ! Les enfants de Gaza atteints de mucoviscidose en danger de mort !

Ne disposant plus d'aucun traitement en raison du blocus de Gaza, les enfants de Gaza souffrant de mucoviscidose sont en train de mourir, nous alertent les médecins de Gaza.

Muhammad al-Yaqoubi, père d'un enfant de 6 ans atteint de mucoviscidose indique que son état s'est gravement détérioré depuis qu'il ne reçoit plus les comprimés Cryon.

"Il y a 321 enfants et adultes en danger de mort en ce moment à Gaza, car ils ont besoin de leurs comprimés Cryon, mais les pharmacies hospitalières sont désespérément vides depuis la mi-juin", alerte le président de l'association des patients atteints de mucovicidose à Gaza, Ashraf al-Shanti.

Les parents des enfants atteints de mucoviscidose traités à l'hôpital Abd al-Aziz al-Rantisi à Gaza indiquent que ce médicament vital est devenu "un rêve lointain" et que les "traitements alternatifs" proposés par le ministère de la santé sont en train d'aggraver la santé de leurs enfants.

"J'avais l'habitude d'emmener mon fils à l'hôpital al-Shifa pour qu'on lui administre son médicament, mais il est indisponible depuis 6 mois, et mon fils risque de mourir d'un moment à l'autre", explique Muhammad al-Yaqoubi.

Son fils aîné, qui était également atteint de cette maladie, en est mort faute de traitement et alors qu'israel refusait de le laisser accéder à des hôpitaux israéliens.

"Pourtant nous ne faisons pas de politique. Pourquoi nous punir ainsi nous et nos enfants ?", demande ce père à la communauté internationale.

Umm Moyad Moussa, mère d'un autre enfant atteint de mucoviscidose, indique que le traitement de substitution actuellement proposé par les hôpitaux publics est deux fois moins efficace que les comprimés devenus introuvables.

"Les enfants, ne parviennent pas avaler les nouveaux comprimés nettement plus gros, qui perdent leur efficacité, s'ils sont fractionnés ou broyés, et qui risquent de provoquer des irritations du système respiratoire et digestif."

Al-Shanti rappelle que 7 enfants souffrant de cette maladie étaient morts en 2007, au début du blocus imposé par Israël, il y a 10 ans, à toute la population.

Dans l'hôpital Abd al-Aziz, une fillette tient une banderole avec l'inscription "sauvez les malades atteints de mucoviscidose, à côté d'un lit où se trouve un enfant souffrant de cette maladie.

QUE FAIT-ON ? DOIT-ON LES LAISSER MOURIR EN SILENCE, PENDANT QUE MACRON REÇOIT NETANYAHOU ?

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : agence de presse Maan news Agency

CAPJPO-EuroPalestine

europalestine.com

 commentaire