39 ans après, Riyad reconnaît les accords de Camp David

19/06/2017 3 articles 3 min voltairenet.org #130301

L'Égypte a finalement remis les îles de Tiran et Sanafir à l'Arabie saoudite, conformément à sa promesse du 11 avril 2016 [1 ].

Ce faisant, Riyad s'est engagé à respecter les accords de Camp David selon lesquels le propriétaire de ces deux îlots ne doit pas entraver la circulation du détroit et laisser librement circuler les navires israéliens.

De nombreux Égyptiens avaient contesté la décision du président al-Sissi de transfert de souveraineté. Pour leur faire accepter, le gouvernement égyptien avait prétendu ne jamais avoir réellement possédé ces territoires. Mais les faits sont têtus et les deux îles appartenaient au Caire depuis la Convention de Londres de 1840. Pour contraindre l'Égypte à se séparer de Tiran et Sanafir, l'Arabie saoudite bloqua d'abord ses livraisons de pétroles, puis un prêt de 12 milliards de dollars. En définitive, le parlement égyptien a validé l'accord à la sauvette.

La reconnaissance de facto des accords de Camp David de 1978 (c'est-à-dire de la paix séparée de l'Égypte et d'Israël) devrait permettre l'assouplissement des règles entre les deux pays. Nous avions déjà annoncé l'accord secret conclu entre Tel-Aviv et Riyad en juin 2015 [2 ], le rôle de l'armée israélienne au sein de la Force commune « arabe » au Yémen [3 ] et l'achat de bombes atomiques tactiques par la famille des Séoud à Israël [4 ]. Elle devrait avoir d'importantes conséquences sur la question palestinienne.

[1] « L'accord israélo-saoudo-égyptien sur les îles de Tiran et Sanafir », Réseau Voltaire, 29 avril 2016.

[2] « Exclusif : Les projets secrets d'Israël et de l'Arabie saoudite », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 22 juin 2015.

[3] « La Force « arabe » de Défense commune », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 20 avril 2015.

[4] « Le Proche-Orient nucléarisé ! », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 7 mars 2016.

voltairenet.org

 commentaire

articles affiliés ordre chronologique
public 23/06/2017 3 min #130443

Nous exigeons la libération de tous les détenus qui dénoncent l'accord sur les deux îles Tiran et Sanafir en Egypte

22 juin par Collectif

Tiran (CC - Flickr - Wikimedia)

Les forces de sécurité égyptiennes ont lancé une campagne de perquisition et d'arrestation de plusieurs activistes qui rejettent l'accord prévoyant le transfert de la souveraineté sur les des deux îles de Tiran et Sanafir (Mer rouge) de l'Egypte à l'Arabie saoudite.

La campagne visait des militants du parti de la vie et de la liberté, le parti al-Karama, le courant des socialistes révolutionnaires, le parti constitutionnel, l'Alliance populaire et le parti social-démocrate égyptien dans plusieurs provinces ainsi que des journalistes.

documentaires 05/07/2017 12 min #130932

L'accord saoudo-égyptien sur les îles de la mer Rouge profite à Israël

Tel Aviv pourrait utiliser le capital diplomatique que lui a valu sa validation de l'accord Tiran et Sanafir pour obtenir du soutien sur la question palestinienne.

Deux petites îles inhabitées, Tiran et Sanafir, gardent l'entrée du golfe d'Aqaba, entre l'Egypte et l'Arabie Saoudite. C'est la seule porte d'entrée d'Israël à son port d'Eilat, au sud, et à ses routes commerciales vitales avec l'Asie du Sud-Est.