18/06/2017 2 min fr.sputniknews.com #130263

Bahreïn somme les soldats qataris de quitter son territoire dans un délai de 48h

© Sputnik. Valeriy Levchenko

Les autorités bahreïnies ont prescrit aux soldats qataris servant à Bahreïn au sein de la coalition internationale anti-Daech dirigée par les États-Unis de quitter le pays dans un délai de 48 heures, lit-on dans la presse ce dimanche.

«Les soldats du Qatar qui participent à la lutte contre Daech au sein de la NAVCENT [United States Naval Forces Central Command, ndlr] ont été sommés par Bahreïn de quitter le pays. [..]. Ils sont encore dans la base mais doivent la quitter dans les deux prochains jours», informe l'AFP citant une source proche du dossier.

Le Qatar a des militaires depuis 2014 au Commandement central des forces navales américaines (NAVCENT), dont l'état-major se trouve à Bahreïn. Le nombre exact de soldats qataris déployés pour lutter contre Daech est inconnu.

© AP Photo/ Staff Sgt. Corey Hook
L'ambassadeur émirati propose aux USA de fermer leur base au Qatar

L'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l'Égypte ont rompu le 5 juin dernier les relations diplomatiques, ainsi que toutes les liaisons terrestres, aériennes et maritimes avec le Qatar, l'accusant de soutenir les organisations terroristes et de déstabiliser la situation au Proche-Orient.

Le gouvernement libyen d'al-Beïda, qui contrôle l'est du pays, ainsi que les autorités du Yémen, des Maldives, de Mauritanie et des Comores ont aussi annoncé la rupture de leurs relations avec le Qatar. Djibouti et la Jordanie ont abaissé le niveau des relations diplomatiques avec le Qatar et le Sénégal, le Niger et le Tchad ont rappelé leurs ambassadeurs à Doha.

fr.sputniknews.com

 commentaire