Les actionnaires de Bp votent une diminution de 40 % du salaire du directeur général

15/06/2017 3 min novethic.fr #130131

Lors de l'Assemblée générale de BP, qui s'est tenue le mercredi 17 mai, les actionnaires ont voté à plus de 97 % en faveur d'une résolution sur la baisse de rémunération du directeur général de l'entreprise. Bob Dudley voit ainsi ses revenus diminuer de 40 %. Il faut dire que le comité de direction n'avait pas d'autres choix pour mettre fin à la colère grandissante des actionnaires.

Il y a un an, près de 60% des actionnaires de BP avaient voté contre une hausse de 20% de la rémunération de Bob Dudley. Cette proposition est restée en travers de la gorge de l'actionnariat alors que le groupe pétrolier annonçait, dans le même temps, les plus importantes pertes de son histoire à 6,4 milliards de dollars et la suppression de près de 4000 emplois.

Ainsi le dirigeant du groupe pétrolier a touché 11,6 millions de dollars en 2016 contre plus de 19 millions d'euros en 2015. Par ailleurs, les primes et revenus complémentaires annuels sont également réduits. La part variable d'intéressement ne pourra pas représenter plus de cinq fois le salaire fixe, contre sept fois auparavant.

Le directeur général le mieux payé

Le président de BP, Carl-Henric Svanberg, assure que le groupe a compris le message : "Les actionnaires nous ont envoyé un message très clair sur la façon dont nous payons nos administrateurs exécutifs. Nous avons dit que nous allions revenir avec une nouvelle politique de rémunération".

Pourtant malgré cette coupe salariale, Bob Dudley reste parmi les patrons pétroliers les mieux payés. À titre de comparaison, Patrick Pouyanné, PDG de Total, a touché 3,8 millions d'euros en 2016. Depuis l'accident de Deepwater Horizon en 2010 qui a couté très cher à BP et suite à la chute des cours du baril depuis mi-2014, la politique de rémunération du troisième pétrolier mondial (après Shell et Exxonmobil) a été pointé du doigt à de nombreuses reprises.

Le gaz pour sauver le climat

Le climat a également été au menu des discussions. Un sujet fort en cette période d'Assemblées générales des grands pétroliers. On a ainsi pu voir Occidental Petroleum bousculé sur le sujet par ses actionnaires. Dans une conférence de presse en marge de l'Assemblée générale, Bob Dudley a fait la promotion du gaz dans la lutte contre le changement climatique : "Si nous fermons demain toutes les centrales électriques au charbon et que vous les remplacer par du gaz, vous atteindrez un scénario de réchauffement à 2°C". Le patron a également nommé sa division énergies renouvelables, qui compte 6000 personnes, comme un important relai de croissance.

Ludovic Dupin, @ludovicdupin

novethic.fr

 commentaire