Qaraqea : Les prisonniers qui ont fait la grève de la faim présentent des symptômes graves

13/06/2017 2 min ism-france.org #130064

Par Palestinian Prisonners Club

La Commission des détenus et des ex-détenus a déclaré dimanche (11 juin) que de nombreux prisonniers qui ont été en grève de la faim illimitée présentent des symptômes graves, et que plusieurs d'entre eux souffrent de dommages cérébraux et de problèmes neurologiques et psychologiques, du fait de la répression et des pressions exercées contre eux qui ont entraîné une importante détérioration de leur santé.

La commission a révélé qu'un des prisonniers souffre d'un problème psychologique sérieux, il reste silencieux et fait des mouvements involontaires. Il n'arrive pas à dormir et répète : « je pense que quelqu'un a pris mon cerveau ». Il a des hallucinations et croit qu'il va être kidnappé.

Issa Qaraqea, le directeur de la commission des affaires des détenus et ex-détenus, a déclaré que le gouvernement israélien et l'administration pénitentiaire sont responsables des graves problèmes de santé des prisonniers qui ont fait la grève de la faim pendant 41 jours, comme de toutes les actions brutales et répressives pratiquées contre eux qui ont détérioré leur état.

Qaraqea a demandé que les médecins de la Croix-Rouge internationale examinent les prisonniers qui ont fait la grève de la faim d'un point de vue psychologique et médical, de manière à faire un diagnostic sur leur état.

Qaraqea a ajouté que les prisonniers continuent de vivre dans des conditions sanitaires difficiles et qu'ils souffrent de problèmes de vue et d'équilibre ; il a précisé que les problèmes les plus dangereux dont ils souffrent sont des dommages cérébraux qui nécessitent une intervention immédiate et urgente pour les sauver.

Source : Palestinian Prisonners Club

Traduction : MR pour ISM

ism-france.org

 commentaire