Une nouvelle performance postmoderne de l'europarlement

13/06/2017 3 min ruptures-presse.fr #130062

L'Assemblée de Strasbourg, au terme d'un long processus de décision, vient de réformer à nouveau l'étiquetage des appareils electro-ménagers. Chapeau bas !

Voilà qui va - enfin ! - faire taire tous ceux qui se permettent de moquer l'europarlement, voire les impies qui mettent en doute sa légitimité. Ce 13 juin, les 750 eurodéputés viennent de procéder, en séance plénière, à un vote dont l'importance pour les fondements de la pensée contemporaine n'échappera à personne.

Les honorables parlementaires ont réussi à réformer une nouvelle fois l'étiquetage énergétique des appareils électro-ménagers. Plus précisément, ils ont solennellement décidé d'abolir les catégories A+, A++, et même A+++, celles-là mêmes qu'ils avaient de leur propre chef ajoutées en 2010. Et ce, à l'époque, afin de mettre en valeur les efforts exceptionnels des industriels pour soigner la planète grâce à des économies d'énergie.

L'on en reviendra donc à l'échelle précédente, graduée de A (adaptée à cette louable catégorie de consommateurs qui coupent le robinet en se lavant les dents et en pensant à leurs petits enfants) à G (destinée à la clientèle insensible à l'environnement en général, et aux hamsters de la pampa en particulier).

Le processus de décision a bien sûr inclus la phase de « trilogue » qui vise à concilier les positions de l'europarlement avec celles de la Commission et du Conseil européens

Le processus de décision européen qui a abouti à revenir à la position initiale sur cette thématique anthropologique considérable a duré deux ans. Il a bien sûr inclus la phase dite de « trilogue » qui vise à concilier les positions de l'europarlement avec celles de la Commission et du Conseil européens.

Et pour montrer que décidément, à Strasbourg, on ne rigole pas, le résultat législatif sera non plus une directive (qui nécessite d'être transposée dans les droits nationaux) mais un règlement (qui est d'application immédiate dans tous les Etats membres).

Il serait donc gentil, lorsque vous achèterez votre prochaine machine à laver, d'avoir une petite pensée reconnaissante pour l'énergie qu'a déployée l'europarlement afin de vous aider à choisir le modèle le plus environnemental et citoyen.

A moins que vous ne décidiez - la planète le mérite bien - de désormais laver votre linge à la main. Ca sera sans doute la prochaine recommandation européenne. A+.

Antoine Menard

J'ai ri et après j'ai pleuré.

ruptures-presse.fr

 commentaire