01/12/2007 2 min #12952

La porté des PSYOP

Comment on a pu s'approcher autant d'un monde de paix, cela restera un mystère. C'était conjoncturel, comme la situation actuelle et à venir. Vous allez bien la sentir la ferveur de l'idéologie libérale.



Dans cette société où l'opinion est, selon la méthode ancestrale, conditionnée par la force à produire des résultats identiques à ceux produits par un franc et réel succès, par une franche et profonde admiration, par la joie et la motivation de participer à la fabrication d'un monde meilleur, le pôle de diffusion de l'information qui prétend faire voir le monde, en fait le fait interpréter.

Et canal qui fonctionne dans le sens inverse de celui qu'on croit, est un des principaux champs de bataille de la PSYOP.



A la base, si on déclare à une armée « Eh les gars, arrêtez tout, on est battu », alors les gens dépriment, et quand ils se rendent compte que cette information était de la PSYOP, ils n'ont pas le temps de bouger, ils sont encerclés et battus.

C'est çà dire que ce qu'ils croyaient vrai l'est devenu pas leur inadvertance.



Mais mesurons un peu la porté et puis la provenance d'un tel machiavélisme. Car pour le coup ce cas d'école, est vraiment l'exemple le plus pimpant d'une PSYOP réussie par définition.



A la base cette procédure est celle du fonctionnement de l'agresseur, rien ne l'arrête pas même la morale, car il a obtenu une berlue d'une obsession démente, qui consiste à précisément faire fi de ce qui est crucial. Par exemple pou récupérer du bois ils rasent une forêt, car ils ne voient que le bois, et comme ils le prennent alors il ne reste rien, rien d'autre que la mort. La présence de l'écosystème a été rasée par inadvertance. Et ils répliquent cette erreur toute l'année jusqu'à satiété.



Et la satiété, c'est ce que fera voir la porté des PSYOP, ce qu'elles vont engendrer.

S'il devient connu que tout message démoralisant est susceptible d'être une manipulation psychologique fomentée par l'ennemi, alors au lieu de démoraliser, ça ravivera l'énergie de la haine.



Et ainsi finalement, par inadvertance la PSYOP aura eu pour conséquence de voir son efficacité s'estomper au fur et à mesure de son usage, dans la mesure où elle sera décelée et même abusivement décelée, et dans la double-mesure où, par inadvertance, plus personne ne croira personne.



Y compris le juste qui devra attendre que ça se calme pour impulser les bonnes évolutions à la société.

 commentaire