16/05/2017 4 articles 3 min francais.rt.com #128883

Emmanuel Macron rendra visite aux troupes françaises en Afrique le 18 mai

Source: Reuters

Dès la fin de sa première semaine de présidence, Emmanuel Macron se rendra en Afrique afin de rendre visite aux soldats français stationnés sur le continent. Sa destination sera probablement le Mali.

Selon un proche d'Emmanuel Macron cité par l'agence Reuters, le président français se rendra le 18 mai en Afrique, très probablement au Mali, afin de rendre visite aux soldats français stationnés en Afrique de l'Ouest et mobilisés dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Quelque 4 000 soldats sont actuellement mobilisés sur le continent, dont 1 000 au Mali.

Lire aussi

Mali : sept soldats maliens tués lors d'une attaque dans le nord-est du pays

Les soldats français présents en Afrique sont déployés dans le cadre de la force Barkhane, qui a pris le relais en 2014 de l'opération Serval, lancée en 2013. Elle concerne cinq pays du Sahel : le Mali, le Niger, le Burkina Faso, le Tchad et la Mauratine. Leur mission consiste à épauler les forces armées de chacun de ces pays dans leur combat contre les différents groupes djihadistes.

Si les djihadistes ont été chassés par l'intervention française alors qu'ils étaient aux portes de Bamako en 2013, plusieurs zones du pays échappent encore au contrôle de l'Etat. Des nouvelles organisations terroristes font également leur apparition, comme le «Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans», nouvelle formation islamiste réunissant plusieurs groupes djihadistes du Sahel. Le groupe terroriste a d'ailleurs revendiqué une attaque dans laquelle un militaire français a péri le 5 avril dernier. 19 soldats français sont morts depuis le début de l'opération Serval.

Les jihadistes ont été en grande partie chassés du nord du Mali par l'intervention française Serval en 2013. Mais des zones entières du pays échappent toujours au contrôle des forces maliennes, françaises et de l'ONU, régulièrement visées par des attaques malgré la signature en mai-juin 2015 d'un accord de paix, censé isoler définitivement les jihadistes. 17 soldats français sont morts depuis le début de l'opération Serval en janvier 2013.

Lire aussi : En visite en Allemagne, Emmanuel Macron a appelé à une «refondation historique» de l'Europe

francais.rt.com

 commentaire

articles affiliés ordre chronologique
Business 18/05/2017 8 min multinationales.org #128956

Comment, au nom du climat, la France cherche à imposer ses intérêts et ses entreprises à l'Afrique

16 mai 2017 par Olivier Petitjean

L'Initiative africaine pour les énergies renouvelables, lancée lors de la COP21, devait être un projet exemplaire porté par les Africains pour les Africains, permettant d'assurer l'accès de tous à l'électricité sur le continent tout en préservant le climat. Mais la Commission européenne et la France cherchent aujourd'hui à s'approprier l'Initiative pour lui faire financer des projets énergétiques douteux, qui répondent davantage aux intérêts de leurs entreprises qu'aux besoins des populations.

Monde 20/05/2017 7 min francais.rt.com #129058

Au Mali, Emmanuel Macron appelle à relancer le processus de paix

© POOL New Source: Reuters

Devant son homologue Ibrahim Boubacar Keïta, le président de la République a appelé le 19 mai à accélérer le processus de paix au Mali. Pour son premier déplacement hors d'Europe, Emmanuel Macron s'est rendu sur la base militaire française de Gao.

Moins d'une semaine après son entrée en fonction le 19 mai, le chef de l'Etat, en visite officielle au Mali, a marqué sa «détermination» à poursuivre l'engagement de la France au Sahel, en renforçant la coopération avec l'Allemagne, mais aussi en complétant l'action militaire par une stratégie de développement.

politic 21/05/2017 7 min lesmoutonsenrages.fr #129088

Macron au Mali : « L'opération Barkhane ne s'arrêtera que le jour où il n'y aura plus de terroristes islamistes dans la région » + une analyse....

Nous n'en avons pas fini avec les interventions « contre » le terrorisme, puisqu'en coupant une tête, il en pousse deux..

Emmanuel Macron a expliqué devant la presse à Gao, au Mali, que « l'opération Barkhane ne s'arrêtera que le jour où il n'y aura plus de terroristes islamistes dans la région ». Le président de la République, qui est aussi chef des armées, a tenu une conférence de presse vendredi 19 mai dans le sable du camp de l'ONU à Gao, au nord du pays, le camp de base de l'opération militaire française contre les terroristes jihadistes du Sahel.

Référencé par