Scientifique: la Terre sous les eaux en 2050

14/05/2017 2 min fr.sputniknews.com #128798

© Sputnik. Aleksandr Solovskiy

Des millions de personnes habitant les zones côtières seront obligées d'abandonner leur domicile en 2050 ou, au plus tard, en 2150, a annoncé Twila Moon, chercheuse à l'Université du Colorado à Boulder, dans un article publié dans la revue Science. La raison d'un tel déplacement serait liée à la fonte inquiétante des glaciers.

« La Terre perd sa glace. Cette perte est irréversible et elle est causée par le changement climatique anthropogène », a fait savoir Twila Moon.

© Sputnik. Ivan Zakharchenko
La NASA découvre une fracture dans l'un des plus grands glaciers du Groenland

Elle prévient que si l'humanité ne prend pas toutes les mesures nécessaires et si elle ne fait pas marche arrière, « nous verrons Miami sous les eaux ». Selon Mme Moon, l'infrastructure côtière pourrait disparaître au cours des décennies et des siècles à venir.

D'après les modèles climatiques, 52 % de tous les glaciers de petite taille en Suisse fondront d'ici 25 ans, alors que l'ouest de Canada perdra près de 70 % de ses glaciers en 2100.

Twila Moon est persuadée que cette fonte des glaces devrait susciter l'intérêt international.

« Il est prévu que l'élévation du niveau de la mer joue un rôle crucial, des millions de personnes seront obligées de quitter leurs foyers », a-t-elle précisé.

Selon l'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS), le parc national de Glacier, situé dans l'État américain du Montana, a vu disparaître 120 glaciers. Mme Moon a expliqué que de tels précédents survenaient dans le monde entier: en Antarctique, sur l'Arctique, dans le Groenland, en Himalaya, au Kilimandjaro et en Patagonie.

fr.sputniknews.com

 commentaire