Clinton blâme le «Wikileaks russe» et le Fbi pour sa défaite, Trump réplique

03/05/2017 3 articles 3 min fr.sputniknews.com  Hillary Clinton Donald Trump  FBI Wikileaks #128296

© AP Photo/ Robert F. Bukaty

L'ex-candidate démocrate à la présidentielle américaine Hillary Clinton a déclaré mardi qu'elle serait devenue Présidente des États-Unis si le directeur du FBI James Comey et le « WikiLeaks russe » ne lui avaient pas mis des bâtons dans les roues.

« Ce n'était pas une campagne parfaite. Mais j'étais sur le chemin de la victoire jusqu'à ce que la lettre de Jim Comey du 28 octobre et le WikiLeaks russe suscitent de concert des doutes auprès de ceux qui songeaient à voter pour moi et qui ont fini par prendre peur », a-t-elle déclaré lorsque interviewée par la chaîne de télévision CNN.

En outre, Hillary Clinton reste toujours persuadée que si l'élection avait eu lieu le 27 octobre, elle serait la Présidente du pays.

Naturellement, Donald Trump n'a pas pu laisser passer une telle déclaration sans réponse. Il s'est empressé de souligner que les révélations sur Hillary Clinton l'avaient empêchée de commettre des « méfaits ».

« Le directeur du FBI Comey est la meilleure chose qui soit arrivée à Hillary Clinton, car il a passé l'éponge sur plusieurs de ses méfaits! », a-t-il annoncé via son compte Twitter.

FBI Director Comey was the best thing that ever happened to Hillary Clinton in that he gave her a free pass for many bad deeds! The phony...

Donald J. Trump [(@realDonaldTrump)] 3 мая 2017 г.

Il a également ajouté que « l'affaire bidon Trump-Russie était une excuse utilisée par les démocrates pour justifier leur défaite à l'élection ».

Enfin, le chef de la Maison-Blanche s'est discrètement félicité pour une campagne présidentielle réussie.

« Peut-être que Trump a tout simplement fait une super campagne? »

.Trump/Russia story was an excuse used by the Democrats as justification for losing the election. Perhaps Trump just ran a great campaign?

Donald J. Trump [(@realDonaldTrump)] 3 мая 2017 г.

fr.sputniknews.com

 commentaire

articles affiliés ordre chronologique

La conseillère Europe d'Hillary Clinton affirme que celle-ci avait un plan pour soutenir la construction européenne

politic 03/05/2017 7 min ruptures-presse.fr  autocratique ingérence impérialisme stratégie  Hillary Clinton #128319

Dans une interview à EurActiv, Julianne Smith, conseillère d'Hillary Clinton sur l'Europe pendant la campagne de cette dernière, expose ce qu'aurait été la politique européenne de la candidate malheureuse à la Maison Blanche.

Directrice du « programme de sécurité transatlantique » au sein du Centre pour une nouvelle sécurité américaine (Center for a New American Security), un think tank néo-conservateur proche du Parti démocrate, Julianne Smith dirigeait « une équipe de près de 50 conseillers politiques durant la campagne » d'Hillary Clinton.

Enquête sur Clinton : «Avec le recul, je prendrais la même décision», assure le directeur du Fbi

04/05/2017 2 articles 5 min francais.rt.com  collusion dissimulation ingérence  Wikileaks FBI  Hillary Clinton #128343

Source: Reuters

Lors de l'audition au Sénat, le chef du FBI a défendu sa décision de rouvrir l'enquête sur Hillary Clinton à quelques jours de la présidentielle américaine, assurant que la dissimulation de nouvelles lettres aurait pu être «catastrophique».

«J'ai pendant toute ma carrière suivi la tradition selon laquelle, si vous pouvez éviter toute action qui pourrait avoir un impact lors d'une campagne électorale, vous l'évitez.

Référencé par