Venezuela : Chaos économique, violences et recherches d'alternatives

02/05/2017 51 articles 4 min cadtm.org #128234

La polarisation entre soutiens et détracteurs du gouvernement Maduro s'accentue au Venezuela avec des conséquences tragiques sur fond de crise économique profonde et de retournement de conjoncture politique dans toute l'Amérique du Sud.

Depuis plusieurs semaines, le Venezuela semble plongé dans le chaos où les manifestations de l'opposition et contre-manifestations du gouvernement Maduro, suivie d'affrontements violents, sont à l'origine de la mort de plus de vingt personnes. La MUD (Table de l'Unité Démocratique), coalition hétéroclite, revendique la tenue d'élections générales immédiates pour mettre fin au gouvernement de Nicolás Maduro. La situation s'est envenimée lorsque, le 30 mars dernier, le Tribunal Suprême de Justice (acquis à l'exécutif) a choisi de déposséder l'Assemblée Nationale (aux mains de l'opposition) de ses prérogatives, en se basant sur la présence de 3 parlementaires élus de manière frauduleuse en son sein. Face au scandale qu'une telle mesure a soulevé, les autorités vénézuéliennes ont finalement fait marche arrière, tout en condamnant le candidat de l'opposition aux deux dernières élections présidentielles, Henrique Capriles, à quinze ans d'inéligibilité...

Cette dérive autoritaire du gouvernement ne touche pas seulement les élites politiques opposantes. Les élections régionales et syndicales sont aussi reportées sine die... Des « Organisations de Libération du Peuple » (OLP), chargées de rétablir la sécurité dans les quartiers populaires, sont accusées de plusieurs dizaines d'assassinats par les organismes de défense des droits de l'homme. Et des formations politiques jusque-là proches du « chavisme critique » et indépendantes du PSUV (parti de Maduro) comme Marea Socialista ou le Parti Communiste Vénézuélien, doivent désormais se plier à des conditions draconiennes pour tenter de conserver une existence légale.

Quant à la MUD, elle est clairement dominée par les néolibéraux et centrée sur un projet politique de revanche sociale, proimpérialiste et de restauration d'un gouvernement « stable » au service des classes possédantes et du capital international. Rappelons que lors du coup d'État avorté d'avril 2002, ces mêmes opposants avaient destitué immédiatement toutes les autorités légales et exercé une répression immédiate sur la population et les partisans de Chávez...

Que Nicolás Maduro se maintienne au pouvoir ou qu'un gouvernement « d'union nationale » soit mis en place, la situation des classes populaires vénézuéliennes demeure très préoccupante. L'économie du pays, prisonnière de l'extractivisme et la rente pétrolière, subit de plein fouet la chute brutale des cours du pétrole depuis l'été 2014. Dans une fuite en avant désespérée, le gouvernement accélère son megaprojet d'exploitation minière autour de la frange de l'Orénoque, sous contrôle des militaires et en alliance avec des multinationales, qui à terme devrait concerner 12% du territoire national, au détriment de l'environnement, de la biodiversité exceptionnelle de cette zone et des nombreuses communautés indigènes qui y vivent.

D'autre part, l'explosion du marché noir, l'effondrement de la monnaie nationale, la « guerre économique » menée par une partie des grandes entreprises privées et l'immense corruption de nombre de hauts fonctionnaires et d'une « bourgeoisie bolivarienne » toujours plus arrogante, font que les Vénézuéliens sont confrontés à d'immenses pénuries de nourriture, de services et de médicaments : la faim est en train de réapparaître dans plusieurs quartiers de Caracas. Un autre phénomène concourt à l'affaiblissement de Maduro : l'arrivée au pouvoir des droites conservatrices dans plusieurs pays latino-américains et ainsi une perte de soutien régional.

Cette situation générale de régression politique et sociale n'augure rien de positif pour les classes populaires vénézuéliennes. Si nous dénonçons évidemment toute tentative de déstabilisation extérieure, notre solidarité va avant tout au mouvement social, indigène et ouvrier du pays, à celles et ceux d'en bas et aux forces de la gauche critique qui tout en dénonçant les projets de restauration néolibérale de l'opposition et le népotisme « boli-bourgeois » cherchent à se frayer, dans des conditions très difficiles, une voie indépendante du gouvernement, clairement anticapitaliste et autogestionnaire.

cadtm.org

 commentaire

articles affiliés ordre chronologique
03/05/2017 10 min #128277

Venezuela : C'est tout le contraire

Article de : Pascualina Curcio

Devant les actes de violence organisés par des agents locaux qui cherchent à déstabiliser le pays économiquement, socialement et politiquement, le président de la République (en plein exercice de ses fonctions, dans le cadre d'un mandat de 6 ans) a invité les secteurs de l'opposition à un dialogue pour la paix.

03/05/2017 4 min #128280

Le Journal de Notre Amérique : le jeu trouble de la droite vénézuélienne

Article de : Alex Anfruns

Une fois n'est pas coutume, dans cet Edito nous laisserons la parole au Pape François, le Saint-Père de l'Eglise Catholique, à propos du Venezuela. Depuis son élection, il nous a habitués à un discours anticapitaliste qui renoue avec la sensibilité des millions de Latino-américains.

« le fumier du diable »].

03/05/2017 7 min #128311

Vers un véritable coup d'état au Venezuela ?

Par Oscar Fortin

Déjà, en 1999, Hugo Chavez avait convoqué une Assemblée nationale constituante, alors que le pays vivait sous une constitution élaborée par les oligarchies et les politiciens de l'époque. Il n'était pas coutume de faire appel au peuple pour participer à l'élaboration de la Constitution d'un pays. Cette Constitution est la Loi fondamentale qui définit, entre autres, le régime politique ainsi que l'exercice des divers pouvoirs dans la gestion de l'État et de ses richesses.

04/05/2017 11 min #128347

Guarimbas 2.0 - La mort et la terreur vous sont offerts par l'Empire et l'oligarchie locale

Article de : Ricardo Vaz

1]. Après des mois de violence, des quartiers dans un véritable état de siège, et un nombre de morts, les bandes d'opposition se sont peu à peu démobilisées. Mais certains analystes affirment que cette fois c'est différent. Avec une droite revenue au pouvoir au Brésil et en Argentine et l'hostilité permanente de l'Empire, certaines entités internationales ont été neutralisées et d'autres, comme l'OEA (Organisation des États américains), ont adopté un agenda clairement interventionniste contre le Venezuela.

05/05/2017 7 min #128370

Les Bolivariens reprennent l'initiative et lancent le scrutin pour élire l'assemblée nationale constituante

Par Marco Teruggi

Photo : Mobilisation bolivarienne à Caracas, image éclipsée par les médias au profit des manifestations de la droite

Le chavisme a repris l'initiative après un mois dans les cordes : on mettra en marche un processus constituant citoyen pour convoquer une Assemblée Nationale Constituante (ANC).

07/05/2017 7 min #128460  español

Pourquoi l'attaque terroriste contre le Venezuela ?

La conscience de l'être humain et sa façon d'affronter les situations est liée dans une grande mesure à sa connaissance de son histoire. C'est pourquoi notre Commandant Eternel insistait sur le fait que nous aurions une conscience totale en sachant en profondeur d'où nous venons pour savoir avec certitude dans quelle époque de l'histoire nous sommes et vers où nous allons.

12/05/2017 9 min #128701

Le Département d'Etat Usa finance les fausses informations contre le Venezuela

Article de : Misión verdad

L'establishment des Etats-Unis finance constamment des médias de presse et des journalistes étrangers en fonction de leurs plans d'intervention dans des pays essentiels pour leur contrôle politique mondial, comme le Venezuela.

Des organes du gouvernement comme le département d'Etat, le département de la Défense, l'USAID et la NED finançaient le « développement des médias » dans plus de 70 pays en 2008, en particulier des organisations non gouvernementales étrangères (ONG), des associations de journalistes, des médias d'information et des espaces d'enseignement du journalisme.

15/05/2017 5 min #128805

Venezuela : ce que l'on ne vous dit pas sur les manifestations

Bernard Tornare

L'une des choses qui se répètent des milliers de fois dans les médias et les réseaux sociaux, consiste à dire que le gouvernement de Maduro "réprime brutalement" les manifestations supposément pacifiques de l'opposition. Cependant la réalité est tout à l'opposé, le gouvernement vénézuélien depuis l'arrivée de Hugo Chávez a diminué les méthodes répressives (1 ) antérieurement utilisés dans la lV ème République, au point qu'actuellement les seules armes utilisées par les forces de l'ordre pendant les manifestations sont l'eau et les gaz lacrymogènes.

15/05/2017 25 min #128806

Guerre sournoise en Equateur, guerre totale au Venezuela

Maurice LEMOINE

La place prise dans nos médias par les événements en Amérique latine, et notamment au Venezuela ne témoignent pas d'un intérêt soudain pour l'information (ils mentent, déforment, tronquent), mais de la forte présence de Jean-Luc Mélenchon au premier tour des élections présidentielles, puis du rôle qu'il entend jouer dans les élections législatives où il compte faire fructifier les voix obtenues le 23 avril, jusqu'à se faire élire lui-même député.

médias 15/05/2017 7 min #128813

L'information modulée selon certains intérêts

La vérité des faits passe au second plan

Cette question de l'information-désinformation revient de plus en plus sur les réseaux sociaux. Je voudrais laisser la parole à certains grands spécialistes et à certaines organisations dont le but premier est justement de décoder les tactiques et manœuvres utilisées pour donner au mensonge l'allure de la pure vérité.

15/05/2017 #128839

Venezuela : au-delà des clichés médiatiques

Mémoire des luttes publie cet entretien vidéo réalisé avec Marco Teruggi au sujet de la situation politique actuelle au Venezuela.

Sociologue et journaliste franco-argentin, l'animateur du blog « Hasta el Nocau » vit au Venezuela et suit actuellement les convulsions politiques et sociales qui saisissent le pays.

Qui est l'opposition pour laquelle les

16/05/2017 6 min #128853

Assemblée Constituante, opportunité pour la paix et la révolution

Article de : Alex Anfruns / Ricardo Vaz

Misión Verdad], l'une des sources les plus fiables au Venezuela.

Dans quel contexte cet appel pour une Assemblée constituante par le gouvernement bolivarien a-t-il lieu ?

Cet appel intervient après plusieurs semaines de manifestations de l'opposition, qui prennent la forme d'un coup d'État coloré (et non d'une révolution colorée), après une polémique sur les pouvoirs de l'État.

16/05/2017 4 min #128878

Vers un « printemps latino » ?

par Thierry Meyssan

L'inquiétude grandit en Amérique latine : les États-Unis et le Royaume-Uni y préparent un « printemps », sur le modèle des « printemps arabes ». Bien sûr, il ne s'agira pas cette fois-ci de répandre la guerre en divisant les populations sur une ligne religieuse les Latinos sont presque tous chrétiens, mais d'utiliser des éléments d'identités locales. L'objectif serait pourtant le même : non pas remplacer des gouvernements par d'autres, mais détruire les États pour éradiquer toute possibilité de résistance à l'impérialisme.

18/05/2017 4 min #128939

Venezuela. Lilian Tintori au Canada au service de la désinformation.

Par Claude Morin

Lilian Tintori était à Ottawa ce 18 mai. Lilian Tintori est d'abord la conjointe de Leopoldo López, le dirigeant vénézuélien du parti Volonté populaire, qui purge depuis 2014 une condamnation de plus de 13 ans de prison. Elle parcourt la planète pour réclamer la libération des prisonniers « politiques » au Venezuela.

18/05/2017 8 min #128976

Venezuela. Qui sont les violents ?

Hernando Calvo Ospina

Quelques lecteurs, assommés par la désinformation sur le Venezuela, doutent de ce que nous en écrivons : « Vous y êtes allés ? ». Une réponse négative donnerait l'avantage aux correspondants de notre « grande presse » dont certains, depuis le Mexique, rapportent sans rien vérifier, ce que dit la presse d'opposition vénézuélienne.

20/05/2017 2 min #129063

Président vénézuélien: «Retire tes mains sales d'ici, Trump»

© REUTERS/ Miraflores Palace

Le 19 mai, le Président vénézuélien Nicolas Maduro a condamné en des termes on ne peut plus clairs la politique du Président américain envers le Venezuela.

« Assez d'ingérence. Retourne chez toi, Donald Trump. Quitte le Venezuela », a martelé N. Maduro lors d'un discours diffusé en direct à la télé, « Retire tes mains sales d'ici ».

médias 20/05/2017 20 min #129069

Comment Le Monde » invente la « répression » au Venezuela

Thierry Deronne

Mettons-nous dans la peau d'un habitant de la planète qui n'aurait que les médias pour s'informer sur le Venezuela et à qui jour après jour, on parlerait de « manifestants » et de « répression ». Comment ne pas comprendre que cette personne croie que la population est dans la rue et que le gouvernement la réprime ?

médias 21/05/2017 5 min #129079

Les experts en Venezuela

Alfredo Serrano Mancilla

Le survol de la réalité est devenu le sport favori de nombreux analystes. Dans cette nouvelle ère de l'express, les examens aériens deviennent de plus en plus fréquents. On est surpris que tout un chacun puisse écrire en même temps sur le Venezuela, l'Équateur, le Paraguay et le Brésil comme s'il connaissait chaque situation à fond.

22/05/2017 6 min #129103

Le président Maduro n'est plus seul, Poutine le rejoint

Par Oscar Fortin

Les dernières déclarations du président Poutine relatives au conflit interne qui s'accentue entre le gouvernement légitime de Nicolas Maduro et une opposition de plus en plus violente ont de quoi faire réfléchir les alliés régionaux de cette opposition qui souhaiteraient bien une intervention militaire.

Référencé par