Le mystère de l'habitabilité des exoplanètes dévoilé

21/04/2017 2 min fr.sputniknews.com  exoplanètes 127844

© Photo. capture d`écran:Youtube

Des chercheurs de l'Université de Barcelone, en Espagne, ont découvert que la plupart des planètes hypothétiquement habitables étaient recouvertes d'eau à 90%, ce qui empêcherait le développement d'organismes multicellulaires, contrairement à la Terre, a annoncé le site Gizmodo.

L'astronome Fergus Simpson et ses collègues ont élaboré un modèle informatique qui montre que presque toutes les planètes ayant de l'eau sont totalement recouvertes d'océans. Dans les autres cas, la terre occupe la plupart de la surface. Ainsi, de vastes déserts se forment ce qui rend également le développement des organismes multicellulaires impossible.

La Terre fait exception à la règle. Grâce à sa topographie, les continents et les îles occupent quelque 30 % du territoire total depuis des millions d'années, ce qui a permis l'apparition des animaux terrestres de grande taille.

Les scientifiques ont également énuméré des facteurs qui influencent l'équilibre entre la terre et l'eau, notamment: la quantité totale d'eau sur la planète, la surface qu'elle pourrait occuper ainsi que la présence de cavités et de chaînes de montagne.

Si les océans sont peu profonds et si le niveau des reliefs est bas, l'eau pourrait recouvrir toute la surface du corps céleste.

fr.sputniknews.com

 commentaire