Le tombeau de ce prêtre raconte une terrible catastrophe de l'Europe médiévale

21/04/2017 2 min fr.sputniknews.com  famine 127843

 © Wikipedia/ Pieter Brueghel l'Ancien

Des scientifiques de l'Université de Sheffield ont fait une découverte qui jette la lumière sur une grande famine qui a ravagé les pays d'Europe au début du XIVe siècle, annonce le quotidien britannique The Yorkshire Post.

Au cours de fouilles dans l'abbaye de Thornton qui se trouve dans le comté de Lincolnshire à l'est de l'Angleterre, des archéologues ont retrouvé les restes d'un prêtre, mort en 1317. L'étude des os a confirmé l'hypothèse principale, selon laquelle l'homme est décédé à cause de la famine.

« Ses os montrent des marques d'attaches musculaires robustes, ce qui indique qu'un intense travail physique avait été une partie régulière de sa vie à un certain stade. L'émail des dents porte des signes d'hypoplasie, ce qui témoigne de malnutrition ou de graves maladies dans l'enfance », explique l'un des archéologues.

L'analyse des restes a montré que le prêtre était mort à l'âge 35 ans de carences en nutriments. Les scientifiques notent que d'après les écrits historiques, l'Europe a connu une importante famine dans les années 1315-1317.

« Cette famine a entraîné la mort de millions de personnes à travers l'Europe, bien que la peste noire des années 1346-1353, qui a également laissé ses traces dans l'abbaye de Thornton, ait été beaucoup plus dévastatrice », a-t-il indiqué.

Ainsi, les scientifiques ont trouvé une confirmation archéologique des écrits de l'époque sur une « forte pluie de printemps qui a réduit considérablement les réserves de céréales pour les gens et de foin pour le bétail ».

fr.sputniknews.com

 commentaire