Lettre ouverte à l'espérance

21/04/2017 2 min legrandsoir.info  Fabrice Aubert  résistance révolution  Jean-Luc Mélenchon 127803

Fabrice AUBERT

Mon cher Jean-Luc,

Tu ne me connais pas ou si peu, je fais partie de ces innombrables militants de terrain, qui ont cherché depuis Décembre à modifier le cours de l'Histoire pour un « avenir en commun ».

J'ai écrit, tracts, poésies et textes pour faire briller, comme toutes et tous les insoumis, les couleurs de l'espoir de notre profonde humanité. J'ai tenu ma barricade sur le marché du samedi de mon village ainsi qu'à l'entreprise.

A 59 ans, et communiste depuis l'âge de 14 ans, je n'ai jamais vécu une campagne aussi enthousiasmante. Je voudrais par ce courrier remercier toutes celle et tous ceux qui autour de toi, t'ont accompagné dans ta mission de « porte drapeau » de notre Résistance collective.

Je dois avouer, qu'à chacune de tes interventions publiques, les larmes me montaient aux yeux, tellement, c'était grand, tellement c'était fort, tellement c'était beau. Tu as su mêler l'économie, l'histoire, le social et surtout la poésie, car la poésie est à la Révolution, ce que les fusils sont aux barricades.

Voir autant de monde rassemblé, voir autant de jeunes participer, autant d'idées nouvelles déployées, m'a envoyé un bain de jouvence et de jouissance.

Quel que soit le résultat du vote, avec toi, les insoumis ont semé les graines du germinal de notre temps, et la semence ne demande, sous ce soleil de printemps, qu'à éclore pour faire surgir ce nouveau monde, d'une humanité renouvelée.

Cher Jean-Luc, pour tout ce que tu as fait, personnellement et je suis sûr au nom de nombreux militants insoumis, je te remercie.

La Couronne, le 20 Avril 2017,

Sincèrement,

Fabrice

legrandsoir.info

 commentaire