19/04/2017 5 min lesmoutonsenrages.fr #127738

« Séoul : conflit imminent ? Des militaires et des diplomates Us évacuent leurs familles de Séoul »....

C'est à surveiller, avec ces malades et leur « égo » surdimensionné.

Attention, il s'agit pour le moment de rumeurs, et il n'y a eu aucune annonce officielle d'évacuation, mais n'imaginez pas qu'il y en aurait une si cela était véritablement le cas.

En réalité, vous apprendrez le début de la guerre une fois qu'elle aura commencé et qu'il sera trop tard aussi pour vous !!

Nous en sommes donc réduits à étudier et analyser les signaux faibles, les lier entre eux pour tenter une anticipation et actuellement, nous avons une accumulation de signaux faibles plus ou moins « forts » assez inquiétants concernant la Corée du Nord et la nouvelle approche américaine qui semble bien tentée d'aller vers, a minima, beaucoup plus de tension.

Dans la psychologie « trumpienne », le « business » c'est savoir « bluffer » et mettre la pression sur l'adversaire pour voir qui se couchera le premier.

Disons-le. Dans les affaires, cela n'est pas forcément dramatique. Dans la vraie vie, avec un Kim Jon-il en face, c'est nettement plus risqué et c'est comme cela que des guerres éclatent.

S'il y a guerre entre les USA et la Corée du Nord, les États-Unis, comme en 1953 et 36 000 morts après, l'emporteront certainement, mais à quel prix !

Bref, la situation n'est pas bonne. L'or monte beaucoup et sans véritable raison autre que les bruits de bottes à un moment où les taux montent et devraient au contraire modérer la hausse des prix.

Les USA menacent, certains évacuent leur famille et les médias sud-coréens font tout pour rassurer afin d'éviter toute panique, ce qui revient à dire qu'il est peut-être temps de fuir.

Je ne vous dis pas de vous ruer au supermarché acheter des stocks de riz, car si vous me lisez depuis longtemps, vous avez déjà... le riz ou vos boîtes de raviolis ! Bref, vous êtes déjà prêts... Non, plus sérieusement, je vous suggère juste d'être très attentifs à cette situation explosive.

Des rumeurs d'évacuation

Des militaires américains ont commencé à évacuer leurs familles et le personnel civil de bases à proximité de Séoul. En outre, les membres des familles de diplomates et du personnel de l'ambassade des États-Unis quittent également la capitale sud-coréenne. Des experts russes y voient le signe clair d'une menace de conflit.

Les membres des familles de militaires américains ont commencé à quitter précipitamment la capitale de la Corée du Sud. Bien que le Pentagone n'ait pas confirmé officiellement cette information, des rapports sur l'évacuation sont apparus sur les réseaux sociaux et les serveurs publics de la 2e Division d'infanterie et de la 8e Armée américaine stationnées en Corée du Sud. En outre, selon des informations non-confirmées, des familles de diplomates américains quitteraient Séoul.

Selon Konstantin Asmolov, un expert russe de la Corée, cette évacuation témoigne de la menace de conflit.

« Le comportement des Américains signifie qu'ils n'espèrent pas détruire en toute impunité les installations nucléaires de la Corée du Nord. Ils comprennent que la Corée du Nord répliquera à ces attaques. En outre, au centre de Séoul, il y a un quartier bondé de troupes américaines », a indiqué Konstantin Asmolov, dans une interview accordée à Izvestia.

Alors que des médias locaux exhortent à ne pas céder à la panique, précisant que la Corée du Sud est fermement opposée à toute action militaire contre Pyongyang, Tokyo envisage pour sa part des mesures d'urgence pour évacuer les 60 000 citoyens japonais résidant en Corée du Sud.

Les USA songent à déployer trois porte-avions au large de la péninsule coréenne

Formellement, les États-Unis et la Corée du Nord sont en état de guerre. En effet, le conflit de 1950-1953 en Corée ne s'était achevé que par la signature d'un armistice. Les États-Unis ont refusé de discuter les multiples propositions de Pyongyang de signer un accord de paix, gardant en Corée du Sud plus de 28 000 militaires américains sous prétexte de défendre le pays contre la « menace du Nord ».

Pour augmenter leur force de dissuasion face à la Corée du Nord, les États-Unis songent à déployer trois porte-avions au large de la péninsule coréenne : l'USS Carl Vinson, l'USS Ronald Reagan et l'USS Nimitz.

La Corée du Nord, pour sa part, invoque la menace américaine et développe un programme nucléaire et balistique, malgré l'interdiction du Conseil de sécurité de l'ONU.

Il est déjà trop tard, mais tout n'est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT pour Insolentiae

Voir aussi:

Sur le même sujet Corée du Nord info Romandie :

08:07 Corée du Nord: Mike Pence promet une « réponse écrasante »

09:25 Trump, comme ses prédécesseurs, compte sur Pékin pour faire plier Pyongyang

lesmoutonsenrages.fr

 commentaire