Le Pentagone confirme l'échec d'un nouveau tir de missile par Pyongyang

16/04/2017 2 min fr.sputniknews.com  Corée du nord 127595

© Photo. David B. Gleason

Le missile, tiré depuis le territoire nord-coréen dans la nuit de samedi à dimanche, a explosé peu après son lancement, selon le porte-parole des forces US dans le Pacifique Dave Benham.

« Le commandement des forces américaines dans le Pacifique a détecté et suivi ce que nous estimons être un tir de missile nord-coréen à 11h21 heure de Hawaï, le 15 avril », a déclaré M. Benham.

Toujours selon lui, l'essai a été réalisé près de la ville de Sinpo; la roquette aurait explosé peu de temps après son lancement.

Le secrétaire américain à la Défense James Mattis a pour sa part précisé dans un communiqué que « le Président [Donald Trump] et son équipe de conseillers militaires étaient au courant de ce dernier tir de missile raté par la Corée du Nord ».

Ni Séoul ni Washington n'ont précisé quel type de missile a été testé. Cependant, l'agence Reuters affirme, citant une source au sein des forces armées américaines, qu'il ne s'agit pas d'un missile intercontinental.

Le tir est intervenu au lendemain d'une parade militaire organisée à Pyongyang samedi, à l'occasion du 105e anniversaire de la naissance de Kim Il-Sung, fondateur de la RPDC. Lors de la parade, l'armée nord-coréenne a présenté une soixantaine de missiles, et notamment ce qui semblait être un nouveau type de missile balistique intercontinental.

fr.sputniknews.com

 commentaire