19/03/2017 2 articles 3 min francais.rt.com Nicolas Dupont-Aignan #126424

Dupont-aignan quitte le Jt de Tf1 pour dénoncer l'exclusion des «petits candidats» du débat (video)

Alors que TF1 organise le 20 mars prochain un débat restreint à François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, le candidat de Debout la France était invité du JT ce 18 mars. Il a dénoncé une élection «manipulée».

Invité sur le plateau du journal télévisé de 20 heures de TF1 le 18 mars, le candidat de Debout la France (DLF) Nicolas Dupont-Aignan a quitté en direct le plateau pour protester contre l'organisation d'un débat réduit à cinq candidats lundi 20 mars prochain par la chaîne.

Dupont Aignan quitte le plateau du 20h de TF1 en plein direct pour protester contre un débat réduit à 5 candidats pic.twitter.com/vSV408trYz

EL ЯAFA ن [(@IsrafilElRafa)] 18 mars 2017

«Je souhaite que par mon geste votre chaîne renoue un jour avec la démocratie», a lâché Nicolas Dupont-Aignan avant de se lever et de quitter le plateau. «Je sais ce qu'il m'en coûte», avait-il précisé auparavant, conscient que l'interview qui lui était accordée à une heure de grande écoute par TF1 serait tout de même décomptée de son temps de parole.

Ne répondant pas aux très nombreuses questions de la journaliste qui tentait de le ramener sur le contenu de son programme, il a également balayé de la main la réponse avancée par la journaliste qui rappelait que la décision de n'inviter que les candidats jugés «principaux» au débat du 20 mars avait été jugée conforme aux règles de l'équité par le Conseil d'Etat.

«L'élection présidentielle de 2017 n'a jamais été à ce point manipulée, faussée : tout est fait pour empêcher les Français de découvrir de nouvelles offres», a averti le candidat de DLF.

Nicolas Dupont-Aignan a annoncé agir au nom des cinq autres candidats qui n'ont pas été invités par la chaîne à participer au débat (Nathalie Arthaud de Lutte ouvrière, François Asselineau de l'Union populaire républicaine, Jacques Cheminade de Solidarité et progrès, Jean Lassalle, président de l'Association des maires ruraux de France, Philippe Poutou du Nouveau parti anticapitaliste). «Les Français savent qu'il n'y a pas de petit et de grand candidat, il n'y a pas de petit et de grand Français», a-t-il martelé.

Lire aussi : Débat sur TF1 : Asselineau appelle au désistement des candidats, une émission alternative s'organise

francais.rt.com

newsnet 17/03/19 02:17

bof bof bof
moi on m'a appris qu'il fallait faire tourner les choses vers le positif

 commentaire

articles affiliés ordre chronologique
politic 19/03/2017 6 min lesmoutonsenrages.fr présidentielles 2017 constitution mascarade trahison corruption mensonge #126436

Citoyens!! on est entrain de vous voler les élections....

Comme vous l'avez remarqué, tous les médias font le forcing, pour promouvoir ceux qui ont eu le pouvoir de faire changer les choses, quand ils en avaient la possibilité, mais qui n'ont rien fait, (à l'exception du FN qui n'a jamais eu de poste). Nous allons devoir choisir parmi 11 candidats mais, seuls cinq dont nous avons pu constater les méfaits, avec des affaires de corruption, de détournements de fonds publics et, d'abus en tous genres, c'est leurs fonds de commerce, sont invités à débattre du sort qu'ils réservent à notre pays et par là même, à nous le peuple.

Référencé par