07/11/2007 2 min #12217

La mode du baggie

L 'état fit tomber la pluie sur les fêtards de mai 68 pour gâcher leur fête ;
et puis il s'agissait d'interdire de porter des tissus sur la tête, en raison d'une raison religieuse comprise seulement par l'état politique empli de haine inculte mais légale.
Puis il fallut s'attaquer aux Noirs, et donc à leur coupe de cheveux ? Non car elle est militaire, donc c'est bien. A leur musique ? Non car elle rapporte de l'argent, donc c'est bien.
Il fallu trouver quelque chose qui les embête spécialement eux et pas l'état.
Donc ce sont leurs fesses qui ont été ciblées par leur attention, qui dépassent de leurs pantalons trop larges. En s'attaquant à une mode à laquelle ils tiennent, et qui est temporaire, la violence morale est la plus forte, et ainsi on peut mesurer leur capacité à accepter la prochaine étape du totalitaire, celle qui concernera les marques, les tissus et les coupes.
En effet il deviendra, après l'interdiction des Baggies, beaucoup moins inopportun d'interdire par exemple, qu'un garçon ne porte sur lui une couleur rose, et une fille une couleur bleue. Aujourd'hui cela fait rire mais vous ne rirez plus demain.
Et les petits malins qui essaieront de mettre des baggies biens mis mais avec des trous, ou alors les petits provocateurs qui marcheront avec leur chemise démise du pantalon, ou alors ceux qui oseront parler à un policier en conservant leur casquette ou leur lunette de soleil, se verront très vite remettre en place, la place de l'esclave qui n'a aucun espoir à avoir de vouloir se différencier de la norme qui est habituelle.
En effet le cerveau pourrait développer des idées révolutionnaires qui ne vont pas dans le sens de ce que préfère l'état pour son bien être personnel, autant le dire franchement.
Le policier pourra désormais intervenir pour « vêtements illicites » et infliger des peines qui s'incrémenteront, à chaque fois que le jeune voudra discuter.
C'est très important dans un monde totalitaire parfait, de punir sévèrement les gens à tout va afin qu'ils soient soumis et apeurés, quitte à commettre des génocides complets pour ces mêmes raisons.
Car voyez-vous, dans ce monde parfait où officiellement aucun crime n'est jamais commis nulle part, il est de prime importance de s'attaquer aux plus petites contrariétés, et de les éradiquer avec la plus grande fermeté, qui d'ailleurs est une preuve de virilité que le peuple adore.

 commentaire