071107 4 min

Un peuple sans terre

Autant le dire dès le début je suis descendant des Grands Rabins Juifs qui possédaient la royauté sur le peuple juif de génération en génération, pendant un certain temps.

Ce billet est destiné à mettre en lumière à quel point le peuple juif s'est perdu et a été leurré à ses dépends. Un peuple sans terre, ça existe et de tous temps, les Juifs se sont faits bannir de tous les lieux où ils s'étaient établis, les gens autochtones aimant bien leur science et leur sens du commerce, mais finissant vite par se lasser quand le Juif commençait à se sentir chez lui.

Un peuple sans terre ne l'est pas par choix, déjà depuis le passé, il n'a plus de terre, et où qu'il aille, il occupe de façon encombrante les divers pays où il s'est installé historiquement.

Et si on peut se dire que les peuples passés étaient trop barbares pour ne pas avoir de comportement de rejet, on peut se dire aujourd'hui que finalement c'était mérité, si jamais ils s'étaient comportés comme ils se comportent aujourd'hui avec le peuple Arabe, qui pourtant ne possédait pas dans sa culture le principe de frontière.

Mais en fait, non content d'être incessamment rejetés, le peuple Juif a été victime du nazisme à un double titre, une première fois par l'extermination massive avalisée par certains de leurs propres frères, dits les Sionistes, (aujourd'hui se réclamant de la « Gauche » et maître d'Israël à ce jour), et le pire des pires coups leur a été porté quand, avec la plus vicieuse des stratégies, leur a été inculqué le nazisme lui-même, dès l'enfance, et de façon ultra méthodique et insistante, profitant de l'énergie de la rancune et de la haine imposée par la violence à leur encontre.

La culture de la violence, comme dernier cadeau comme une bombe prête à exploser, leur a été offerte, et c'est pour cette raison que le temps d'Israël est compté, en raison des fantômes à qui ils ont injustement ôté la vie et l'espoir, et qui leur courent après pour demander réparation par l'au-delà.

C'est ainsi que se livre un combat dans l'autre monde, entre ceux qui poursuivent les Nazis de l'époque pour leurs crimes, et ceux qui poursuivent les Juifs d'aujourd'hui pour leurs crimes nazis.
Mais ce n'est pas une guerre avec un vainqueur et un vaincu promis d'avance, la seule solution est que les fantômes s'unissent et se comprennent et agissent ensemble, mais il reste indécidé pour ici de savoir pour servir quelle cause ils s'uniraient.
Pour combattre le nazisme à tout jamais, ou bien pour en faire la nouvelle norme ?

Ceux qui prétendent qu'il n'y a rien de bon à prendre dans le nazisme, lui offrent sa victoire.
C'est comme pour Sarközy, tout du moins, il y aura toujours du bon à prendre, par exemple la volonté de réformer. (lui qui est conservateur).

Le nazisme est très dense chez le peuple Juifs aujourd'hui, il transpire, il anesthésie l'humanité, en créant des raisons d'agir provisoires mais jamais sous-pesées.

Le nazisme est maintenant compris comme la maladie mentale, et la maladie mentale est maintenant comprise comme une non-faute, mais plutôt une tristesse à laquelle il faut compatir. Alors qu'avant on enfermait et on battait les fous, ne sachant pas les comprendre pour les guérir.

Or il n'est honnête de compatir qu'en comprenant le mal qui affecte, et pour le comprendre assez, il faut soi-même admettre être passé par là à une certaine phase précoce de son évolution personnelle.
Car finalement, dans tout système allant vers le haut, il y eu un bas niveau, qui par la suite sert de terreau, et puis de socle.

Or ce terreau, est-ce que ça doit être l'ontologie du bon nazi, ou plutôt la compréhension de ses mécanismes, et les leçons qu'on en retire.

En vérité je crois, que les nazis devraient être mis en exergue, et étudiés, compris et accepté, impliqués et soignés, dans le but de leur ouvrir les voies vers une évolution plus riche et plus méritante, où, et c'est là qu'apparaît le non nazisme, le soucis premier serait le soucis des autres et non le sien propre.

Or le soucis des autres fera obstacle tant que l'entendement populaire continuera à se comporter comme des nazis avec les nazis eux-mêmes.

_8119