060609

profit personnel ou collectif?

profit personnel ou collectif?

Le 1 juin 06 à 09:20, Laurence a écrit :

Bonjour Patrice,

Il est ma foi vrai que tu as une logique de parti-san"s", il y a des

principes esentiels que ce systéme societal semble dénigrer s'il est contre

l'endettement qui à contrario peut être visualisé comme un systéme d'

"investissements".

Déjà en tant qu'ex-économiste, il est pour moi évident que s'il y a une seule

réforme à faire, c'est le système monétaire qui est à abolir et à

complètement restructurer sur des bases saines. Notre système monétaire

actuel est le vecteur de toutes les autres aliénations, il est absurde! Mais

comme il est le vecteur de tous les autres pouvoirs, personne dans l'arène

politique actuel n'effleure le problème, de près ou de loin... personne ne

parle jamais de réforme monétaire...

De plus le sujet est beaucoup trop technique, disons même ésotérique pour la

plupart des citoyens, ce qui arrange nos dirigeants.

L'idée même de capitaliser est absurde, j'ai une fois piégé mon père très

attaché à sa pratique évangéliste en lui citant la traversée du désert dans

la bible : la mane qui pourit si on la stocke, quelle belle métaphore de

l'usure... et le comble c'est que la finance est une spécialité juive...

j'adore les paradoxes. Donc on y revient, toute forme de

rétention/capitalisation mène droit à la corruption. Et j'ajoute c'est même

écrit dans la bible (énorme rire)...

Le seul point qui m'ennuie vraiment dans le modèle sociétaliste, c'est

l'évaluation du travail.... Rémunérer au nombre d'heures de travail, c'est ne

pas tenir compte que chacun a un rythme de travail différent, certains vont

vite mais se fatiguent plus, alors que d'autres sont lents, sans tenir compte

en plus des grosses différences d'aptitude, bref le problème du salaire est à

lui tout seule une grosse source de tracas.

De plus, comment tenior compte et prévenir les ambitions individuelles d'ordre

névrotique? Comment assurer l'harmonie sociale sans mettre le nez dans la

sphère la plus privée des individus : leur niveau de santé mentale et

affective? Je me le demande à la vue des nombreux échecs de projes

antérieurs.

On en revient donc au problème épineux du choix des responsables ou

coordinateurs.

Bonne journée,

Laurence

 commentaire