20/10/2007 2 min #11793

le gars qui dicte

La loi est écrite par un gars qui est en fait un espion à la solde de l'ennemi.

Elu pour faire mal, à califourchon sur des slogans de «'majorité présidentielle où l'impossible ne l'est plus', le gars dit « tel est la loi, ainsi ai-je décidé, mais je suis prêt au dialogue ».

J'aurais dis pareil parce que ma loi aurait été bonne.

Mais je n'aurais pas eu la fierté de promettre à l'avance avec tant d'arrogance que j'avais raison, juste au cas où quelqu'un pouvait me dire un truc que je ne savais pas déjà.

Même si je sais que je sais déjà tout.

Ou un truc que j'aurais pas vu, comme une alternative, une meilleure solution.

Mais si comme dans un film où la fin est écrite et le suspense haletant quand même, la discussion avec le gars ne peut espérer n'avoir aucun effet, par avance.

Donc vous pouvez discuter si vous voulez en sachant que ça n'aura pas le moindre effet.

A la télé les vieilles femmes disent « évidemment pourquoi ne pas voir la réalité en face ? »

Non seulement les gens pas d'accord passent pour des bouffons, mais on leur stipule qu'ils sont inutiles, qu'ils n'auront aucune force face la puissance de ce qui est décidé d'avance par le gars.

;

quelques mois plus tard,

le gars dit « vous n'avez rien trouvé à dire pour la loi précédente, alors purquoi auriez-vous quelque chose à dire pour celle-là, où cette fois, je suis 'vraiment' ouvert au dialogue ! »

Il clamera « prouvez-moi que j'ai tort ! » et il s'en ira sur son cheval noir.

Il aura besoin qu'on le lui prouve mais à chaque fois ça s'incrémentera en puissance pour ne pas avoir réussi à le contredire les fois d'avant, car ça servira d'exemple.

-

Il a raison de bien faire voir aux gens à quel point on ne peut rien faire et qu'il faut se soumettre.

C'est la méthode la plus didactique pour stimuler les envies révolutionnaires.

-

A la fin le gars dira « mais on vous ment tout le temps et vous gobez n'importe quoi !! Comment voulez-vous que je vous écoute ?

 commentaire