26/05/2006 2 min #1070

Proposition concrète

Le 25 mai 06 à 23:46, hey a écrit :

"Les bonnes raisons qu'on se trouve après coup" sont de l'ordre de la

psychopathologie, et non une norme quoi que cela soit observable de

façon conventionnelle par ceux qui ont le plus de jugeotte.

Disons qu'une norme alternative serait la recherche de cohérence

entre le promis et l'exécuté, entre le voulu et l'obtenu.

Cela procède d'un travail scientifique, de mémoire et de mesure.

La rationalité est le fruit d'un travail que personne n'est payé pour

faire, encore.

Bien sûr ce qui est proposé ne remet pas en cause le résultat de

plusieurs millénaires de guerres de souffrances et d'injustice, qui

nous a conduit où nous en somme c'est à dire à un semblant de

Démocratie.

Le principe en lui-même est salvateur et d'ailleurs couramment mis en

oeuvre grâce à internet qui permettrait de faire un vote par jour si

on le voulait vraiment, "un vote chronique".

Mais l'impulsion initiale à un changement relativement marquant et

surtout, novateur, c'est à dire qui n'a jamais été testé avant, est

de toutes façons ce vers quoi se dirige l'évolution.

De toutes les manières à un moment ou à un autre, contraints par la

force ou bien par la raison, il faudra soit passer à une sixième

république soit réformer encore plus en profondeur le fonctionnement

qui donne lieu au phénomène de Démocratie, et l'appeler

vraisemblablement de la même manière, ou encore mieux "la première

République de la Deuxième Démocratie". (tiens elle est pas mal celle- là!)

Tout ce qui compte ce sont les fonctionnements;

ceux détectés par l'histoire, ceux compris par les philosophes, ceux

constatés par la science, ceux enfin qui permettent de mettre en

oeuvre un système prédictif et fiable - et surtout pas les avis,

opinions, préférences, et autres vérités belliqueuses en apparence ou

dissimilées, qui ont pour principale "fonction" de prouver sa valeur

dans un espèce d'instinct animal d'augmentation de l'estime de soi.

 commentaire