26/05/2006 3 min #1066

Le déracinement est le moyen de notre esclavage

Le 24 mai 06 à 12:29, hey a écrit :

{Il n'est certes pas question de permis de procréer, puisque le

remède -eugénique - serait pire que le mal.}

Non, pas "certes", il faut bien maîtriser le nombre des naissances c'est une simple question de mathématiques.

Les choses non maîtrisées sont délirantes par essences.

L'eugénisme c'est la volonté de maîtriser mais avec une mauvaise méthode, injuste.

mais l'idée est bonne, du point de vue mathématique.

J'espère faire entrechoquer vos idées.

- d'une part il faut une limite mathématique

- d'autre part un grand pourcentage de parents sont névrotiques, et "produisent" des psychopathes.

Refuser de l'admettre est logique. Mais c'est également criminel pour l'humanité.

Il faut donc des lois et des règles fondées sur la science, là où il n'y en a pas.

"Le déracinement est le moyen de notre esclavage"

Notre esclavage, c'est de devoir travailler pour assurer notre subsistance, malgré que celle-ci pourrait être gratuite aisément.

Le fait que cette gratuité conduise à une léthargie, Est le moyen de cet esclavage ; ne pas roire que les gens aient un réel besoin de travailler, un besoin physiologique.

Au contraire (je le dis souvent) le non travail est une contrainte bien plus fatigante, inhumaine, imposée par le système à la plupart des gens.

Imposer le chômage, est une grave effraction, une grave lésion.

Le déracinement quant à lui, c'est quand les gens sont obligés de quitter leur pays pour se retrouver enfermés derrière des grillages à Sangatte (Pas-de-Calais). l'humain est alors déraciné de ce qui fait de lui un humain, il n'a plus aucune valeur, c'est du bétail dont la politique ne sait que faire, parce que pour elle "c'est trop cher" que de vouloir leur permettre d'avoir une vie digne.

Pour autant elle refuse d'admettre sa connerie, et de les renvoyer, et aussi refuse d'admettre sa loi, qui consiste à les accueillir et à leur permettre d circuler librement.

"La division", est le moyen pour régner.

La créer permet de faire se battre entre eux ceux qui auraient pu s'allier contre ce qui est tyrannique, des idées et les gens qui croient en ces idées.

{Cette dilution morale profonde, dont la télévision et les media sont l'un

des plus puissants morale, est tout à fait parallèle à ce qu'expérimentent,

de manière frontale et brutale, les populations aborigènes (maoris, indiens

d'Amérique du Nord et du Sud, australiens). Il existe des témoignages très

précis de ces populations exprimant cette incapacité - et la douleur qui

l'accompagne - à transmettre le fil désormais brisée de la continuité

culturelle et sociale.}

Oui, ça pour un déracinement, la rupture de la transmission de la culture sciemment élaborée, c'est de toute évidence un moyen d'esclavagisme, de soumission.

{Il est rassurant pourtant que de telles interrogations historiques se

développent. Dans l'histoire moderne, les questionnements sur l'histoire ont

toujours précédé des changements d'ampleur,}

La déviance, c'est l'oubli des conditions initiales qui autorisent.

Cela conduit aux contrariétés, et de ces contrariétés naissent le besoin de recadrer

 commentaire