26/05/2006 3 min #1065

Le déracinement est le moyen de notre esclavage

Le 24 mai 06 à 11:53, Etienne MAILLET a écrit :

Il n'est certes pas question de permis de procréer, puisque le

remède -eugénique - serait pire que le mal.

Ce qui est certain est que le tissu de nos vies, depuis les exodes rurales

des 19 et 20 ème siècles, jusqu'aux migrations continentales actuelles, a

été pulvérisé pour les besoins d'une éconoie productiviste et pour les

profits de ceux qui en bénéficient.

Le déracinement universel est le moyen de notre esclavage, de la

déliquescence des cohésions traditionelles

Cette explosion morale - père et mère sont incapables de tenir leur rôle

dans une monde si différtent de leurs origines qu'ils ne le comprennent

plus, sont incapables de l'actionner - touche d'abord les secondes

générations de l'immigration. Mais ne nous y trompons pas: la marée nous

rattrappe. Il y a 10 ans j'étais aux états unis et j'y ai observé des

comportements aciviques et asociaux alors surprenants pour un français. Ils

sont désormais monnaie courante au quotidien en France.

Cette dilution morale profonde, dont la télévision et les media sont l'un

des plus puissants morale, est tout à fait parallèle à ce qu'expérimentent,

de manière frontale et brutale, les populations aborigènes (maoris, indiens

d'Amérique du Nord et du Sud, australiens). Il existe des témoignages très

précis de ces populations exprimant cette incapacité - et la douleur qui

l'accompagne - à transmettre le fil désormais brisée de la continuité

culturelle et sociale.

L'histoire, celle-même, qu'enseigne la République est l'histoire des

empires. Nous fûmes des aborigènes et nous fûmes balayés, nos esprits

broyés, par la machine impériale. La Chine propose le mythe officiel et

unificateur de sa naissance et de sa diffusion depuis un centre. Nous

serions les bénéficiaires de l'apport civilisateur de Rome puis de l'Eglise.

Il existe un courant historique critique (académique et scientifique) sur

ces idéologies historiques. Elle s'étend à ce qui s'est mis en jeu

réellement entre Tigre et Euphrate lors de la révolution agricole il y a

8000 ans peu ou prou.

Il semblerait bien plus que la Chine ait construit son unité sur le massacre

des populations périphériques. Jusqu'au 13 ème siècle, il subsistait des

populations résistantes animistes dans le centre de la France, l'Est

(Vertus - 51), les Gentils, opportunément confondus avec les Cathares.

En France même, ce type de recherches s'oppose à la résistance de

l'establishment des antiquités historitques, repère s'il en est de

conservateurs poussiéreux, geôliers de la mémoire.

Il est rassurant pourtant que de telles interrogations historiques se

développent. Dans l'histoire moderne, les questionnements sur l'histoire ont

toujours précédé des changements d'ampleur,

Bonne journée à tous.

Etienne Maillet

 commentaire