21/08/2007 2 min #10460

Marché libre ou liberté d’entreprendre?

::export from newsnet in économie by newsnet date: 21/08/07

Marché libre ou liberté d’entreprendre?

Cette question doit être à la base de la remise en question de la conception du libéralisme actuel. C’est la reconnaissance des droits qui a permis le développement de nos démocraties. La constitution fédérale est fondée essentiellement sur le respect du droit et de nos valeurs chrétiennes. Il s’agit donc d’un choix de société qui n’est pas du ressort de l’individu.

Jusqu’à la fin des années quatre-vingts, le libéralisme ne remettait pas en cause ces choix de société. Nous entreprenions tout en respectant le droit et les valeurs. Le libéralisme était la défense de la liberté d’entreprendre qu’on a longtemps opposé à l’économie planifiée des pays communistes. En transformant cette liberté d’entreprendre en marché libre, on a libéré le commerce des règles garantissant le respect du droit et des valeurs.

Nous sommes passés d’une société responsable qui fait respecter ces choix à une société qui ne défend plus le droit, mais qui, au plus, incite à son respect. Quand il s’agit de respect du droit et de respect des valeurs, on ne peut pas se satisfaire d’une incitation.

Nous pouvons mondialiser ou appliquer le protectionnisme, mais dans tous les cas nous devons respecter le droit. La Suisse abrite la plupart des organisations internationales de défense des droits, notre premier devoir est de les respecter. A l’article 23 de la Déclaration des droits de l’homme, il est déclaré que tout être humain à droit à un revenu équitable. Les prix cassés ne respectent pas cet article, ils doivent être combattus.

De même, les générations futures doivent avoir le droit d’hériter d’une planète où il fait bon vivre et dont les ressources n’ont pas été épuisées. Nous devons inscrire le respect de l’environnement dans toutes nos politiques. Nous devons interdire les processus ou les concepts qui ne placent pas en priorité le respect des droits et le respect de l’environnement.

Respecter le droit doit être à la base de toutes nos politiques. •

Source: www.lavrille.ch du 30/03/07

horizons-et-debats.ch

 commentaire