26/05/2006 3 min #1041

Système des brevets

Le 21 mai 06 à 21:02, ffert2907@yahoo.fr a écrit :

Je suis entièrement d'accord avec Toi DAV8119.

D'ailleur, qui de la poule ou de l'oeuf ?

Je voudrais rajouter quelques idées développées dans mon livre dans

le paragraphe sur les brevets.

Nous nous basons sur des connaissances découverte par nos ailleuls !!!

sommes nous alors propriétaire de ces découvertes qui n'auraient pas

pu avoir lieu sans nos parents ?

Si l'ont avait pas découvert la gravité, la poussée d'archimède,

etc... serions nous a même d'inventer autant de technologie

aujourd'hui.... Les brevets devraient être gratuit bien sur,

consultable et exploitable par tous. Par contre, Les inventeurs

devraient toucher des royalties (payé pas les entreprise qui

exploitent le brevet) sur les inventions en fonctions de leur

paternité... Tout invention, développement étant basé sur les

principes collaboratif (tel que l'open source) pour augmenter la "force

de frappe" des inventeurs, l'union fait la force et accélère les

développements.)

A mon sens les brevets (pas les brevet actuels) devraient conserver une

traçabilité de la paternité. (voire mutlipaternelle, dans le cas ou

l'on combine plusieurs technologies). L'inventeur devrait être

rémunéré (par la collectivité pour l'effort qu'il a fourni à

améliorer le bien de tous... combien rémunérer !!!!! ???? that is

the question)...

L'invention de l'économe, ou la découverte de la production

d'électricité nucléaire... deux inventions que nous utilisons tous

les jours. (L'un a mis 10 minutes à l'inventer, l'autre à coûté la

vie à plusieurs personnes...)

A mon sens la filiation doit toujours être conservée. Savoir pourquoi

ce brevet et déposé aujourd'hui et d'où il vient. Toute entreprise

pourrait exploiter ce brevet, mais reverser une toute petite part à

l'inventeur, puis une plus petite part à l'inventeur précédent, et

ainsi de suite (disons un retour sur 5 inventions consécutives).

Exemple :

J'invente, une ampoule révolutionnaire, mais dont le cout de

fabrication est énorme.

Une autre personne réduit ce cout de fabrication en changeant des

composants.

et un troisième travaille l'ergonomie, le design et refond

entièrement le produit.

C'est le brevet de la troisième personne qui sera fabriqué. mais ce

brevet n'aurait jamais existé sans les autres. c'est pourquoi le

troisième devrait toucher disons 1% du prix de vente. le second 0.5%

du prix de vente et moi 0.25 % du prix de vente par exemple.

ça s'appelle rendre à césar ce qui appartient à césar... (c'est

aussi de l'humilité).

Voilà en gros ma vision des brevets pour un monde meilleurs. Je ne

parle pas des brevets actuel qui ne servent à revendiquer que de

l'argent. je parle d'un savoir transmis aux générations futures, un

leg inestimable. Le brevet ne doit pas être utilisé dans le but de

verrouiller ou d'enrichir qui que ce soit.

 commentaire