26/05/2006 2 min #1032

Communisme ?...

Le 21 mai 06 à 08:15, Laurence a écrit :

Bonjour,

Pourquoi donc cela est pour toi un concept répugnant ?

Quoi de plus normal au contraire, qu'en France, les citoyens français

donne la priorité à leurs concitoyens ?... Je ne vois pas en quoi c'est

répugnant que dans chaque famille, les membres de cette famille s'attachent

d'abord à assurer le bien-être de leurs membres avant de s'occuper des

autres ?... Tu préfèrerais donc sortir aider des inconnus au lieu de rester

chez toi t'occuper de ta petite soeur en détresse ou de ton grand-père

malade ? ...

(ce ne sont évidemment là que des "images"... des analogies)

Ce n'est pas tant une question de donner la priorité aux français (attitude

tribale) que d'assurer la congruence des motivations et croyances de chacun.

Si une personne étrangère à un groupe vient dans un groupe, soit elle

s'intègre en adoptant les valeurs de ce groupe, soit elle refuse ces valeurs

(implicites) et alors se met en conflit avec le groupe. Il peut être très

intéressant et bénéfique d'accueillir des étrangers en petit nombre, cela

permet de prendre de la distance et de se remettre en question, cq ui est

essentiel, mais un trop grand nombre de personnes en porte-à-faux va créer un

disfonctionnement (dynamique des groupes).

En fait partager ou non est une forme de pression sur les individus pour

maintenir la cohésion du groupe. L'autre alternative, nettement plus viable,

durable, fiable et saine, c'est que chaque individu dans le groupe soit assez

mature pour assumer ses choix et se souvenir pourquoi il (elle) a choisi de

faire partie de ce groupe précis. Bien sûr certains groupes ont des

structures si étouffantes que les individus un peu plus éveillés que les

autres y suffoquent. Dans ce cas, soit ces individus partent, et ce groupe à

structure rigide perd son potentiel humain, soit ces individus induisent les

réformes nécessaires...

Le problème, ce sont tous le sindividus trop immatures qui veulent le beurre

et l'argent du beurre et ne tiennent aucun compte des conséquences de leur

comportement sur le reste du groupe. Voir à ce sujet les excellents exposés

d'Ivan Illich (la convivialité) ou David Bohm (la cosncience)...

Cordialement,

Laurence

 commentaire